Bonne année ! :

Un Nouvel an chinois sans danse du dragon dans les rues


Publié / Actualisé
Covid-19 oblige, le Nouvel an chinois devra se passer des traditionnels défilés dans les rues de l'île. L'année du buffle de métal débutera ce vendredi 12 février 2021, avec des célébrations malheureusement limitées. Quelques communes comptent tout de même marquer le coup, avec des festivités en comité réduit (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Covid-19 oblige, le Nouvel an chinois devra se passer des traditionnels défilés dans les rues de l'île. L'année du buffle de métal débutera ce vendredi 12 février 2021, avec des célébrations malheureusement limitées. Quelques communes comptent tout de même marquer le coup, avec des festivités en comité réduit (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

- Temples fermés au public et danse du dragon interdite -

Le Covid-19 change un peu la donne pour cette nouvelle année. De part et d'autre de La Réunion, force est de constater que les restrictions sanitaires gênent l'organisation de grandes actions. "Des événements pourraient être organisés à l'initiative des communes, mais pour l'heure ils sont assez rares. Du côté des associations, nous respecterons strictement les mesures préfectorales, mais serons bien sûr disponible au besoin" indique Daniel Thiaw Wing Kai, de l'Association culturelle chinoise de La Réunion.

"Nous fêterons le Nouvel an dans nos temples, qui seront fermés au public pour l'occasion. Seules les personnes qui célèbrent l'événement pourront rentrer, et ce dans le plus grand respect des gestes barrières" précise-t-il par ailleurs.

Les mesures préfectorales portent sur l'organisation des traditionnelles danses du dragon dans l'espace public : "les manifestations itinérantes, déplacements devant les magasins pouvant créer des attroupements sont interdits en raison du contexte sanitaire" explique la préfecture, contactée par Imaz Press. Les traditionnels voeux de bonnes fortunes devant les commerces n'auront donc pas lieu cette année.

"Les danses du dragon sont cependant assimilées à des manifestations culturelles et sont soumises aux protocoles afférents à savoir, pour le public : places assises exclusivement, distanciation de 2 mètres entre chaque chaise ; pour les personnes dans le dragon : pas de restrictions particulières" ajoute la préfecture.

Le maître-mot est donc le respect des gestes barrières, et l'interdiction de se rassembler sur la place publique. Des mesures qui poussent de nombreux Réunionnais d'origine chinoise à célébrer le Nouvel an en petit comité, en famille. Beaucoup de restaurants devraient d'ailleurs être fermés pour permettre à la population de célébrer la nouvelle année.

- Les actions sur l'île -

Saint-Paul a tout de même tenu à célébrer correctement l'événement : une exposition "Boutiks Fonnkér" a investi l’espace culturel Sudel Fuma du 5 au 13 février pour rendre hommage aux "ti boutik" des hauts et des bas. Cette exposition sera également en itinérance à la médiathèque Leconte de Lisle, du 15 au 20 février et à la médiathèque de Saint-Gilles-les Bains du 22 au 27 février.

Le samedi 13 février, place aux spectacles des troupes de danse, des démonstrations d’arts martiaux ou encore des performances des musiciens avec les instruments traditionnels de l’Empire du Milieu à la Maison Gran Kour. Cette deuxième partie des festivités débutera à 19 heures.

Le mardi 16 février, rendez-vous à 18 heures pour la projection du film "Sur la route des engagés chinois" à la salle de conférence du Front de Mer, une œuvre réalisée en collaboration avec Sudel Fuma. Le visionnage sera suivi d’une conférence débat.

Enfin, les mercredis 17 et 24 février, des ateliers de calligraphie et de pliage de papier prendront place dans les bibliothèques de la ville. Petits et grands pourront s’initier à ces pratiques artistiques chinoises en matinée ou l’après-midi.

A Saint-Denis, pas de défilé ni de lâcher de lanternes : une conteuse pékinoise viendra pour la première fois à La Réunion pour raconter une histoire en mandarin. L'événement se tiendra ce samedi 13 février 2021 à 17 heures, à la bibliothèque François Mittérand. L'occasion pour le consul de Chine de faire don d'une centaine de livres à la bibliothèque.

Le Conseil département a de son côté mis en place une exposition "Mémoire de l’immigration chinoise à La Réunion" dans le cadre du Nouvel An Chinois. Installée sous le hall du Palais de la Source, décoré pour l'occasion, elle est ouverte au grand public depuis ce jeudi.

Composée d’une vingtaine de panneaux rassemblant documents et photos historiques, l’exposition retrace l’arrivée des premiers chinois à La Réunion ainsi que leur évolution statutaire et sociétale au fil des années : allant des aïeux, venus de Chine, qui étaient des COM (Chinois d’Outre-Mer), jusqu’aux générations les plus récentes nées sur le territoire et qui sont des ROC (Réunionnais d’Origine Chinoise).

- L'année du buffle de métal -

Cette nouvelle année sera celle du buffle de métal. Le buffle occupe la deuxième position dans le zodiaque chinois, composé de 12 animaux : le rat, le buffle, le tigre, le lapin, le dragon, le serpent, le cheval, la chèvre, le singe, le coq, le chien et le cochon. L’année du buffle revient, logiquement, tous les 12 ans.

"La suspicion est un des principaux composants du caractère du buffle de métal. Il fait rarement confiance à ceux sur lesquels il devrait normalement s'appuyer, pensant qu'ils sont tous des traîtres. En revanche, il se fie entièrement aux personnes de son propre choix et qu'il croit loyales et honnêtes, alors que sa croyance ne repose sur aucun fondement valable" explique la commune de Saint-Paul, en préparation du Nouvel an.

"Le buffle de métal n'est pas facile à vivre : il est exigeant en tout et quelque peu maniaque. On a souvent besoin de gens de sa trempe en cas de crise. Mais le natif peut se montrer insupportable dans la vie quotidienne" décrit-elle.

as / www.ipreunion.com / [email protected]

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !