[LIVE] La circulation n'est pas perturbée :

Saint-Denis : des transporteurs continuent de bloquer l'entrée du chantier


Publié / Actualisé
Nouveau coup de chaud sur le chantier de la nouvelle route du littoral (NRL) ce lundi matin 15 février 2021. Des membres du groupement réunionnais des transporteurs du sud (GRTS) bloquent l'entrée du chantier au niveau du rond-point à la sortie de Saint-Denis. Soutenus par le syndicat réunionnais des transporteurs et terrassiers (SRTT), les transporteurs protestent contre "la répartition inéquitable" d'un marché de remblaiement de la NRL. Le GRTS veut rencontrer les responsables du groupement et menace de durcir son mouvement s'il n'est pas entendu. Arrivés sur place, les transporteurs de la FNTR disent ne pas comprendre ce mouvement.(Photos rb/www.ipreunion.com)
Nouveau coup de chaud sur le chantier de la nouvelle route du littoral (NRL) ce lundi matin 15 février 2021. Des membres du groupement réunionnais des transporteurs du sud (GRTS) bloquent l'entrée du chantier au niveau du rond-point à la sortie de Saint-Denis. Soutenus par le syndicat réunionnais des transporteurs et terrassiers (SRTT), les transporteurs protestent contre "la répartition inéquitable" d'un marché de remblaiement de la NRL. Le GRTS veut rencontrer les responsables du groupement et menace de durcir son mouvement s'il n'est pas entendu. Arrivés sur place, les transporteurs de la FNTR disent ne pas comprendre ce mouvement.(Photos rb/www.ipreunion.com)

Nos journalistes sont en direct, suivez leur live :

  • IPR

    Les transporteurs ont quitté les lieux

    La manifestation est terminée au rond-point de l'entrée ouest de Saint-Denis. Le CRGT indique que la circulation reprend et qu'il n'y a plus du tout de ralentissements.

    Les transporteurs de la FNTR ont quitté les lieux après avoir fait dresser un procès-verbal par un huissier qu'ils ont mandaté indiquant qu'ils étaient dans l'impossibilité de travailler. Ceux du SRTT et du GRST sont toujours dans la zone, ils attendent toujours un rendez-vous avec la direction du groupement.

    Mais plus aucun camion n'est présent devant l'entrée du chantier de la NRL. Le blocage est donc terminé.

  • IPR

    Circulation finalement difficile à cause de la manif

    "Sur la RN1 à Saint Denis, suite à une manifestation au niveau du giratoire chantier NRL dans le secteur de la Caserne Lambert, la circulation est difficile dans les deux sens.  Une déviation est conseillée par la RN6 Boulevard Sud" prévient le CRGT.

    Contacté, le centre indique que les bouchons de ce matin dûs au basculement sont résorbés vers l'ouest. Mais au niveau du rond-point, "des camions se garent autour du giratoire, ce qui occasionne des ralentissements". On freine depuis le Barachois, le CRGT recommande plutôt de passer par le boulevard Sud.

  • IPR

    Des camions pris dans les bouchons

    Dans le sens Sainte-Marie - Saint-Denis, sur le boulevard Lancastel, plusieurs poids-lourds de groupements tributaires de ce marché sont pris dans les embouteillages.

    Jean-Gaël Rivière a parlé d’une vingtaine de camions sur le point d’arriver, rien n'indique qu'ils vont arriver tout de suite mais ils sont bien coincés dans les bouchons malgré eux.

  • IPR

    Des bouchons liés au basculement, pas aux transporteurs

    Selon le CRGT, le blocage des transporteurs ne perturbe pas la circulation.

    Le trafic est déjà bien bouché à cause du basculement de la route du littoral. On compte près de 6 km d'embouteillages vers l'ouest que ce soit via le Barachois - avant la Cité des arts - ou le boulevard Sud.

    Une gestion des blocs est en cours pour basculer la route différemment : deux voies vers l'ouest et une vers le nord. La machine est rendue aux Potences.

  • IPR

    La circulation commence à être entravée

    Nos journalistes sont à nouveau en direct, suivez leur live :

  • IPR

    Une huissière est sur place

    Elle a été mandatée par le groupement pour constater le blocage du chantier, comme cela se fait habituellement.

  • IPR

    Une vingtaine de camions attendus ce matin

    Des camions doivent arriver de Sainte-Anne, transporteurs des roches pour le chantier de la NRL ce matin. Ils sont en retard à cause du basculement de la route, qui provoque de forts embouteillages vers l'ouest.

    Le blocage des transporteurs du GRTS pourrait entraver l'arrivée des poids lourds puisque l'entrée du chantier est bloquée.

  • IPR

    Nos journalistes sont en direct du blocage, regardez :

     

    Entrée nord du chantier de la NRL

    Publiée par Imaz Press Réunion (Page officielle) sur Dimanche 14 février 2021

     

  • IPR

    Jean-Gaël Rivière ne comprend pas

    Arrivé sur place, Jean-Gaël Rivière de la FNTR, dit "ne pas comprendre ce mouvement", il estime que la répartition du travail a été faite correctement. "C'est la même prévue depuis 2014. Après, c'est leur choix de bloquer. Mais faut dire qu'on est quand même 5 groupements d'accord avec la répartition."

    Des camions doivent arriver dans la matinée, ils ont pris du retard avec le basculement de la route. Les autres transporteurs vont-ils les bloquer ? "On fera ce qu'il y a à faire" estime Jean-Gaël Rivière. "On ne comprend pas du tout, pourquoi d'un coup ils veulent plus."

     

  • IPR

    Le SRTT présent en soutien

    Hubert Poinapin, représentent du SRTT, tempête contre la répartion inégale du marché.

    "Le pire est qu'à la suite de notre protestation, lors de la réunion de répartition de jeudi dernier, le groupement nous a carrément éjecté du marché, ce qui ne peut pas se faire" tempête encore le syndicaliste. Les travaux doivent commencer ce lundi matin "et hors de question que cela se fasse sans nous. Si nous ne travaillons pas, personne ne travaillera" martèle Hubert Poinapin. Les manifestants demandent donc à rencontrer le groupement et ne cachent pas "nous ne cèderons pas tant que nous n'aurons pas gain de cause".

    A ce stade, le groupement, mis en cause par le GRTS, n'a pas encore réagi.

  • IPR

    Bonjour

    Nous ouvrons ce live pour suivre la manifestation des transporteurs à l'entrée du chantier de la NRL, au rond-point de Saint-Denis.

    Restez connectés

A propos

Nouveau coup de chaud sur la NRL

Ce lundi 15 février 2021, des membres du groupement réunionnais des transporteurs du sud (GRTS) bloquent l'entrée du chantier de la nouvelle route du littoral au niveau du rond-point à la sortie de Saint-Denis. Soutenus par le syndicat réunionnais des transporteurs et terrassiers (SRTT), les transporteurs protestent contre "la répartition inéquitable" d'un marché de remblaiement de la NRL. Le GRTS veut rencontrer les responsables du groupement et menace de durcir son mouvement s'il n'est pas entendu.

Pour le moment, la circulation n'est pas impactée par ce mouvement de protestation. "Mais, au motif que nous n'avons de badge, nous n'avons pas été autorisés à entrer sur le chantier avec nos deux camions et nos trois voitures. Nous sommes donc postés devant l'entrée au rond-point" explique Hubert Poinapin, dirigeant de la SRTT. "Nous n'allons pas demander à d'autres véhicules de venir nous rejoindre pour ne pas provoquer de bouchons, mais nous ne savons pas comment les choses vont se passer lorsque les camions des autres transporteurs vont arriver" ajoute-t-il.

C'est donc un marché portant sur le remblaiement d'une partie du chantier située à l'entrée nord de la NRL qui a provoqué la colère du GRTS. "Nous avons soumissionné en groupe pour ce marché de la portion MT6 (nom du secteur concerné -  ndlr). Il y avait notamment les entreprises de Jean-Gaël Rivière (FNTR, proche de Jean-Bernard Caroupaye – ndlr) et de Joël Mongin" explique Hubert Poinapin.

Le groupe d'entreprises obtient le marché et c'est au moment de la répartition du travail entre les différents transporteurs que "nous avons été lésés" remarque le syndicaliste. "Certains, les proches de Monsieur Caroupaye en fait, ont obtenu 55% des travaux, les autres entreprises doivent se contenter chacune de 10%. Ce n'est pas équitable, ce n'est pas juste" s'emporte Hubert Poinapin.

Mis en ligne à 6h50

   

6 Commentaire(s)

Anguille sous Roche, Posté
Y aurait il anguille sous Roche ? Pauvre demi route !
Coco, Posté
Caroupaye ne gère pas les millions du groupement ? N'est ce pas lui qui décide de faire travailler tel ou tel camion? Merci de nous éclairer Imazpress, les Boss de la Presse, non subventionnée
HULK, Posté
Règlement de comptes entre mafieux?
Clara, Posté
Toujours en train de gueuler et manifester ceux-là! Peuvent pas travailler et arrêter d'emmerder la population!?
Stean, Posté
Les mêmes à qui l'ont doit la partie en "digue" qui s'est révélée être une catastrophe, et qui viennent maintenant pleurer... pathétique
Zatte en tas, Posté
Un seul mot, n'y a t'il pas une infraction pour les foutre au trou ses personnes ???? Ils sont en train de ruiner la Réunion et les Réunionais à vouloir à tout prix bloquer ce chantier pour gagner plus et plus et plus encore ..... Té les gars faut arrêter à un moment donner, fini la route là et arrete fait chier d'mounde....