Le ministre des Outre-mer s'exprime :

"Les jeunes Ultramarins étudiant dans l'Hexagone doivent pouvoir rentrer chez eux"


Publié / Actualisé
Le ministre des Outre-mer Sébastien Lecornu apporte son soutien aux jeunes Ultramarins étudiant dans l'Hexagone qui souhaitent rentrer en outre-mer. Une délégation interministérielle français Outre-mer se charge d'apporter "les informations pour que les retours au pays se déroulent sereinement et dans les meilleures conditions sanitaires", déclare Sébastien Lecornu. Plusieurs députés s'étaient exprimés ces derniers jours pour dénoncer le blocage des étudiants ultramarins et la nécessité de permettre leur retour chez eux. (Photo d'illustration rb Imaz Press / www.ipreunion.com)
Le ministre des Outre-mer Sébastien Lecornu apporte son soutien aux jeunes Ultramarins étudiant dans l'Hexagone qui souhaitent rentrer en outre-mer. Une délégation interministérielle français Outre-mer se charge d'apporter "les informations pour que les retours au pays se déroulent sereinement et dans les meilleures conditions sanitaires", déclare Sébastien Lecornu. Plusieurs députés s'étaient exprimés ces derniers jours pour dénoncer le blocage des étudiants ultramarins et la nécessité de permettre leur retour chez eux. (Photo d'illustration rb Imaz Press / www.ipreunion.com)

Plusieurs refus d'embarquement avaient été signalés ces derniers jours pour les étudiants en hexagone qui souhaitaient revenir sur le territoire réunionnais. Les autorités considéraient qu'un retour des étudiants chez eux ne constituait pas un motif impérieux. Les étudiants étaient donc contraints de rester en métropole jusqu'ici.

Découvrez le post facebook du ministre des Outre-mer :

Les jeunes Ultramarins étudiant dans l’Hexagone doivent pouvoir rentrer chez eux. J’ai chargé la Délégation...

Publiée par Sébastien Lecornu sur Mardi 16 février 2021

L'Union des étudiants réunionnais de l'Hexagone (UERH) alertait il y a quelques jours des cas d'étudiants bloqués en Hexagone. "L'UERH s'insurge contre le comportement des autorités à l'encontre des étudiants réunionnais" souligne l'union dans un communiqué.

Lire aussi : Motifs impérieux : des étudiants réunionnais dénoncent des difficultés pour rentrer dans l'île

Député réunionnaise, Nadia Ramassamy s'est aussi récemment exprimée, à travers une lettre ouverte au ministre, contre le blocage de ces étudiants : "Cette situation est tout bonnement inacceptable et ne saurait perdurer."

Lire aussi : Inacceptable : des étudiants réunionnais se voient refuser l'embarquement !

www.ipreunion.com / [email protected]

   

1 Commentaire(s)

7AC, Posté
Et si on se retrouve en état d'urgence sanitaire, comment feront ils pour renter en Métropole poursuivre leurs études ?