[LIVE] Deuxième jour de mobilisation à l'aéroport :

Covid-19 : les manifestants ont quitté la zone de Gillot


Publié / Actualisé
Nouvelle journée de mobilisation devant l'aéroport Roland Garros ce mardi 16 février 2021. Les manifestants s'étaient déjà rassemblés ce lundi pour réclamer la fermeture de Gillot afin "d'éviter la propagation du covid-19". Alors que sont attendus six vols, quatre en provenance de Métropole et deux de Mayotte, les manifestants demandent la fermeture "pendant au moins 15 jours de l'aéroport". Ils réclament aussi un contrôle strict des septaines des voyageurs arrivant sous motif impérieux "souvent frauduleux". Environ 50 personnes sont présentes malgré la pluie. Suivez notre live (Photos rb/www.ipreunion.com)
Nouvelle journée de mobilisation devant l'aéroport Roland Garros ce mardi 16 février 2021. Les manifestants s'étaient déjà rassemblés ce lundi pour réclamer la fermeture de Gillot afin "d'éviter la propagation du covid-19". Alors que sont attendus six vols, quatre en provenance de Métropole et deux de Mayotte, les manifestants demandent la fermeture "pendant au moins 15 jours de l'aéroport". Ils réclament aussi un contrôle strict des septaines des voyageurs arrivant sous motif impérieux "souvent frauduleux". Environ 50 personnes sont présentes malgré la pluie. Suivez notre live (Photos rb/www.ipreunion.com)

Nos journalistes sont sur place, suivez leur direct :

  • IPR

    Ce live est maintenant terminé, merci de nous avoir suivi.

  • IPR

    Tous les manifestants ont désormais quitté les lieux

    Les protestataires n’excluent pas de revenir tant qu'ils n'auront pas obtenu satisfaction, c’est-à-dire la fermeture de l’aéroport de Gillot.

  • IPR

    Les manifestants bien partis pour rester toute la journée

    Contrairement à hier, les manifestants ne souhaitent pas se disperser de suite.

    Interrogé, le "porte-parole" - même s'il n'aime pas cette dénomination - des protestaires, Ludovic, nous informe que les manifestants sont bien partis pour rester là toute la journée, jusqu'aux vols en provenance de Mayotte attendus dans l'après-midi.

  • IPR

    Point d'étape, les manifestants souhaitent rester toute la journée

  • IPR

    Le motif impérieux falsifié coûte cher

    Pour rappel, falsifier une attestation peut vous conduire en prison pour trois ans. En cas d'absence de motif impérieux, les passagers doivent payer une amende de 135 euros avant de suivre une septaine (obligatoire d'un point de vue moral), comme n'importe quel autre voyageur.

    Mais gare à celles et ceux qui tenteraient cependant de falsifier un justificatif pour voyager. On bascule dans ce cas dans le délit, et celui-ci peut vous coûter cher : jusqu'à 45.000 euros d'amende et trois ans d'emprisonnement.

    Pour lire notre article sur le sujet c'est par là.

  • IPR

    Sitting à Gillot

    Des manifestants se sont assis sur la voie publique, les forces de l'ordre leur demandent de libérer la voie. Un véritable sitting est en train de se mettre en place sur la chaussée.

    Le responsable du cordon de gendarmes indique qu'ils procèderont à des interpellations si les protestataires ne se lèvent pas, les poussant alors à quitter la route.

    Les manifestants ont tenté de traverser ensuite la rue, mais ils ont été bloqués par les gendarmes. Pour gêner les voitures, les manifestants ont essayé de traverser plusieurs fois les passages pour piétons.

    La tension commence à s'installer. 

     

  • IPR

    Les manifestants sont toujours sur place, suivez le direct de nos journalistes :

  • IPR

    Pas de touriste à la sortie de l'avion

    Interrogés par Imaz Press, les voyageurs indiquent bien avoir été contrôlé : on a vérifié leur attestation de déplacement, leurs résultats de test PCR et leur pièce d'identité. Il y a finalement peu de touristes parmi les passagers que nous avons interrogé, il s'agit essentiellement de personnes qui rentrent chez elles à La Réunion.

    Un premier voyageur indique qu'il vient pour aide à personne vulnérable et motif familial, afin de soutenir sa fille malade dont le mari est militaire et donc absent, et l'aider à gérer ses enfants notamment. Une deuxième personne, un jeune Réunionnais, indique qu'il rentre chez lui. Un autre encore, de nationalité italienne, vient pour le travail et a en sa possession un contrat de travail comme justificatif.

    Au final, pas de voyage d'agrément dans les passagers rencontrés.

  • IPR

    Nos journalistes sont sur place pour suivre l'arrivée des voyageurs de Métropole, suivez leur direct :

  • IPR

    Les vols qui doivent arriver ce jour à l'aéroport de Roland Garros

    Quatre avions doivent arriver de Métropole dans la matinée, et deux de Mayotte cet après-midi

  • IPR

    Plusieurs dizaines de personnes sont rassemblées malgré la pluie

    Les manifestants comptent rester à l'aéroport, ils attendent l'arrivée de voyageurs censés arriver de Métropole dans la matinée. Une cinquantaine de personnes est sur place environ.

  • IPR

    Echanges avec les forces de l'ordre

    Les protestataires échangent avec les représentants des forces de l'ordre présents sur place.

    Les manifestants sont quelque peu mécontents parce qu'ils sont bloqués derrière un important cordon de sécurité. Il n'y a cependant pas d'animosité entre eux et les forces de l'ordre.

    Les policiers expliquent aux contestataires qu'ils peuvent toujours envoyer une délégation en préfecture pour présenter leurs revendications. Les protestataires expliquent qu'ils sont là pour éviter à La Réunion un nouveau confinement.

  • IPR

    Nos journalistes sont sur place, suivez leur direct :

  • IPR

    Bonjour, nous ouvrons ce live pour suivre le 2ème jour de manifestation devant l'aéroport

    Les protestataires réclament la fermeture de l'aéroport pendant un mois et un meilleur contrôle des motifs impérieux et des septaines.

    Suivez notre live

A propos

Une cinquantaine de personnes s’est mobilisée ce lundi matin 15 février 2021 devant l’aéroport Roland Garros afin de réclamer sa fermeture « pendant au moins 15 jours » afin d’endiguer l’épidémie de Covid-19. Ils réclament par ailleurs un contrôle strict des septaines des voyageurs arrivant en ce moment sous motif impérieux. Une manifestation dans le calme qui s’est dispersée en fin de matinée

A chaque flambée de l’épidémie, les regards se tournent vers l’aéroport Roland Garros d’où débarquent les voyageurs, en provenance essentiellement de Mayotte et de la Métropole.

Malgré la réinstauration des motifs impérieux, nombreux sont les Réunionnais qui estiment que l’aéroport demeure une porte d’entrée trop grande pour la Covid-19, réclamant régulièrement davantage de contrôle voire une fermeture définitive le temps que l’épidémie se calme.

Après les paroles, plusieurs dizaines de personnes ont donc décidé de passer aux actes ce lundi 15 février, se réunissant devant l’aéroport pour une manifestation pacifique. Ces derniers réclamaient une fermeture de la structure « pendant au moins 15 jours » ainsi que des contrôles stricts des septaines.

Les forces de l'ordre sont arrivées dans la matinée pour encadrer le rassemblement, aussi bien pour fluidifier la circulation au rond-point de Gillot, mais aussi pour canaliser les manifestants. Des échanges ont eu lieu sans animosité entre les personnes rassemblées et les policiers.

Plus aucun vol en provenance de Métropole n'étant prévu ce lundi, le rassemblement s'est dispersé en fin de matinée. Les manifestants ont promis de revenir dès ce mardi.

Lire aussi : Fin de la manifestation pour la fermeture de l'aéroport


 

   

4 Commentaire(s)

Hmm, Posté
Arrivée 9h30, reparti 14h15.. même les manifestants sont des flemmards de la manifestation maintenant...
Romu, Posté
Ce ne sont pas 4 avions mais 3 en provenance de métropole ce mardi puisque Air Caraïbe et FrenchBee font carlingue commune. Mais évidemment c'est toujours trois avions de trop à l'arrivée.
Gestes barrières, Posté
Pour éviter un nouveau confinement, il faudrait commencer par éviter les rassemblements et porter le masque SUR le nez et la bouche...
Toto, Posté
Quelle bande de rigolos. Masque sous le nez, et pas de distanciation sociale. Et ils veulent éviter un nouveau confinement !!!!!