[PHOTOS-VIDÉOS] Colère des manifestants (actualisé) :

Forêt de Casabona à Saint-Pierre : plusieurs arbres abattus en pleine nuit


Publié / Actualisé
Plusieurs arbres semblent avoir été abattus dans la nuit de vendredi 19 à samedi 20 février 2021, dans la forêt de Casabona à Saint-Pierre. Ce projet d'abattage était la source de fortes tensions, entraînant la mobilisation d'un collectif constitué de plusieurs mouvements parmi lesquels Extinction Rebellion, QG Zazalé ou encore Attac. Des manifestants ont voulu s'interposer dans la nuit pour stopper l'abattage des arbres, entraînant de vives tensions sur place. (Photo : capture d'écran QG Zazalé)
Plusieurs arbres semblent avoir été abattus dans la nuit de vendredi 19 à samedi 20 février 2021, dans la forêt de Casabona à Saint-Pierre. Ce projet d'abattage était la source de fortes tensions, entraînant la mobilisation d'un collectif constitué de plusieurs mouvements parmi lesquels Extinction Rebellion, QG Zazalé ou encore Attac. Des manifestants ont voulu s'interposer dans la nuit pour stopper l'abattage des arbres, entraînant de vives tensions sur place. (Photo : capture d'écran QG Zazalé)

QG Zazalé était en direct cette nuit, regardez :

De fortes tensions ont éclaté avec la police municipale, présente sur place. Des protestataires ont grimpé dans les abres, pour empêché leur abattage et les forces de l'ordre ont tenté de les repousser.

Photo : Extinction Rebellion

- L'opération d'abattage arrêtée par les militants -

Le groupe Extinction Rebellion 974 ne cache pas non plus sa colère. Par voie de communiqué, les militants dénoncent "une action surprise d'abattage de la forêt à 22h" et une "façon honteuse d'agir". "On dénonce ces pratiques de destruction de la forêt qui ne sont pas dignes d'un maire et qui ont été organisées sans respecter la moindre mesure de sécurité" ajoute Extinction Rebellion.

"Nous souhaitons qu'une enquête de police soit menée pour éclaircir les conditions dans lesquelles cette opération sauvage et dangereuse a été menée" ajoutent les militants. "Heureusement pour la forêt, nous avons réussi à empêcher le tractopelle de tout arracher en l'immobilisant en montant dessus. Face à la détermination des citoyens et au vu du danger de l'opération, la police a finalement préféré faire demi tour et nous avons ainsi pu sauver une bonne partie des arbres."

- Réactions politiques -

L'élu Emmanuel Doulouma de son côté "condamne avec fermeté" cet abattage "en missouk". "Abattre des arbres, bétonner, respirer les fumées du futur incinérateur… est-ce cela l’avenir que nous voulons pour Saint-Pierre majoritairement rejetés par les 46251 Saint-Pierrois qui n’ont pas voté pour Monsieur Fontaine et ses projets ?" interroge l'écologiste dans une tribune libre.

Jean-Pierre Marchau pour sa part, également dans une tribune libre, se désole de voir que "le maire de Saint-Pierre a osé. En pleine nuit, il a envoyé sa police et une entreprise privée pour abattre les arbres du parcours de santé de Casabona". Le secrétaire régional EELVR condamne lui aussi "cette mauvaise action" et appelle "tous les citoyens sensibilisés à la protection de la nature à participer dimanche à partir de 9 h à la mobilisation qui aura lieu sur le site de Casabona".

- Mobilisation ce dimanche -

Une mobilisation est toujours prévue ce dimanche 21 février dès 9h "pour replanter la forêt coupée". Plus de 80 personnes ont déjà confirmé leur présence, "ce sont plus de 110 pie dbwa qui sont déjà prévus d'être replantés" affirment les militants.

Le maire de Saint-Pierre ne souhaite pas réagir à ce stade. Le projet dépend toutefois d'un promoteur privé qui s'est engagé à "la replantation d'essences à haute valeur environnementale".

La forêt de Casabona cristallise les tensions depuis plusieurs semaines déjà. Le 16 février dernier, le collectif, constitué de QG Zazalés, Extinction Rebellion, Germinacteur, Attac, Greenpeace et 5000 Pie Dbwa, s'était à nouveau mobilisé contre l'abattage de 60 arbres "sur le chantier de la route qui doit traverser et détruire la forêt de Casabona pour desservir le centre commercial en construction sur Saint-Pierre". Des manifestations sont organisées régulièrement sur le site.

www.ipreunion.com / [email protected]

   

7 Commentaire(s)

Mymoza, Posté
Ce gros maire n'a fait que bétonner et détruire le végétal depuis sa prise du pouvoir. Il veut fon-damentalement nuire à la population! Car tout le monde sait que les urbanistes du monde entier font planter des arbres dans les villes afin de les rendre plus saines et vivables. St-Pierre qui était encore au début des années 2000 une cité idéale avec des petits jardins est devenue grâce à ce gros fou un enfer! Plus d'oiseaux, plus de coccinelles, que des moustiques et des cancrelats! Merci M. le Maire!
HULK, Posté
LA RÉUNION est une poubelle et là, les écolos ne bougent pas. Manipulation politique de quelques "zadistes" en mal de notoriété. Et les moutons qui suivent...
Elie revient., Posté
Elie Hoarau a été un excellent maire en plus d'être un bâtisseur.D'autres sont .... élagueurs.
Torti, Posté
C'est une triste histoire qui se répète : On a besoin d'espace, alors on vient en force, peu importe les vies qui s'y sont installées... Cela me rappelle les premiers temps de l'île où les civilisateurs sans scrupules envahissaient le territoire, ne pensant qu'à leurs intérêts. Non pardon, c'était pour le bien de la colonie et de la France !
Missouk, Posté
Et à St PIERRE, la nuit, on a le droit d'utiliser des tronçonneuses ? Pas d'arrêté contre le bruit ?
Missouk, Posté
Cela s'appelle le courage politique. Quand les autres ne sont pas d'accord, on passe en force! St PIERRE est déjà archi-bétonné. Y circuler devient quasi impossible, et avec l'ouverture du nouveau complexe commercial dans un endroit hyper saturé, ça va être bien pire encore. Le problème, c'est que trop de politiques s'en fichent, et pensent qu'ils ont toujours raison. Savez-vous qu'à St JOSEPH, le joli quartier de MANAPANY pour lequel la mairie a de grands projets "bétonniers" verra l'implantation d'un hÃ'tel de 60 places... Plus haut, un restaurant vient d'ouvrir dans une maison d'habitation, avec des autorisations rafistolées à la va-vite... Les maires font ce qu'ils veulent et vous envoient les gardes mobiles dès que ça proteste un peu!
Aab, Posté
Article faux. Quelques militants extrémistes. Si on les écoute plus rien ne sera fait sur notre ile