Mécontentement des motards et scootéristes :

Les deux-roues vont manifester pour le droit de remonter les files


Publié / Actualisé
Motards et scootéristes se donnent rendez-vous devant la préfecture de Saint-Denis ce jeudi 25 février dans le cadre de la journée départementale d'expérimentation de la circulation inter-files. Une délégation de motards sera reçue à la préfecture pour présenter des propositions en faveur de la circulation inter-files à La Réunion. Depuis le 1er février, les deux roues ne sont plus autorisés à remonter les files de voitures. Une infraction est passible d'une amende de 135 euros et d'un retrait de 3 points sur le permis de conduire. (Photo rb/www.ipreunion.com)
Motards et scootéristes se donnent rendez-vous devant la préfecture de Saint-Denis ce jeudi 25 février dans le cadre de la journée départementale d'expérimentation de la circulation inter-files. Une délégation de motards sera reçue à la préfecture pour présenter des propositions en faveur de la circulation inter-files à La Réunion. Depuis le 1er février, les deux roues ne sont plus autorisés à remonter les files de voitures. Une infraction est passible d'une amende de 135 euros et d'un retrait de 3 points sur le permis de conduire. (Photo rb/www.ipreunion.com)

Les pilotes de deux-roues de La Réunion répondent à l'appel national de la Fédération française des motards en colères (FFCM). Les participants à cette journée de mobilisation se réuniront devant la préfecture de Saint-Denis. Différents points de réunions seront proposés aux usagers participants (à l'Est, à l'Ouest et au Sud) avant de converger vers Saint-Denis. L'arrivée à la Préfecture est prévue à 8h avant une prise de parole des représentants des associations de motards présents. Une délégation sera reçue à la préfecture à 10h30 pour discuter de la problématique de la circulation inter-files à La Réunion.

Six propositions seront présentées par le collectif de motards à la préfecture :

• faire de La Réunion un "département pilote" pour l'expérimentation de la circulation inter-files
renforcer l'implication des moto-écoles dans la prévention routière et l'apprentissage de la circulation inter-files (dispensé que par certains établissements à La Réunion)
organiser une table-ronde sur l'accidentologie avec les acteurs de la prévention routière, la préfecture, les associations de motards, les usagers et les assureurs
organiser une campagne de prévention afin de légitimer la place des deux roues sur la route
multiplier les actions de la gendarmerie et de la police nationale pour la prévention des deux-roues
• remplacer la répression des jeunes motards par la mise en place de stages obligatoires avec des formateurs et leur inculquer les valeurs des motards

Si la remontée des files de voitures n'a jamais été autorisée par le Code de la route, elle est largement répandue dans l'île où les automobilistes ont l'habitude de laisser un couloir de passage aux deux-roues dans les embouteillages. "Il y a des motards parmi les policiers. Ils sont les premiers au contact du bitume. Ils savent faire la différence entre les motards prudents et les comportements dangereux", souligne Fanny Lasnier, membre du collectif de motards organisateur de cette journée d'expérimentation.

Lire aussi : Circulation : remonter les files de voitures en deux-roues, c'est (vraiment) fini

Les Les pilotes de deux-roues de La Réunionse mobilisent donc contre cette interdiction en rappelant que la circulation inter-files est une pratique légale dans plusieurs pays comme la Belgique, le Japon ou encore dans l'État américain de Californie. " La Réunion est le départemental idéal pour mettre en place l'expérimentation inter-files. La circulation est dans l'île, nous avons toujours eu de nombreux embouteillages. Nous roulons également toute l'année à moto ce qui ajoute à la valeur de l'expérimentation", ajoute Fanny Lasnier.

Informations pratiques :

Les points de rendez-vous :

A Saint-Denis : devant la préfecture à 8h

Pour l’est : départ à 6h30 sur le parking (Score) Run Market.
Téléphone : Fabrice 0692.36.03.42

Pour le dud : départ à 6h30 à la station Total-Route des Tamarins
Téléphone : Éric 0692.39.94.92

Puor l'ouest départ à 6h30 rond-point du Sacré Cœur
Téléphone Jean-Pierre 0692.77.37.15

ha/www.ipreunion.com / [email protected]

   

7 Commentaire(s)

Eric, Posté
Je vois que bien des griefs sont mentionnés sur les comportements des motards. Je suis motards et je vois au quotidien chez une majorité d'automobilistes : le téléphone au volant, manger au volant, fumer au volant, se bécoter au volant, se maquiller au volant, le clignotant à l'opposé de la direction prise, pas de clignotant du tout, des individus qui coincent les motards, des individus qui poussent derrière un motard pour s'amuser, des individus qui font des textos et qui regardent des films au volant, etc, etc,etc....Alors svp, la conduite responsable c'est l'affaire de tous. ?
Calou, Posté
Je respecte mon code de la route, pas de passage car je risque d'avoir tort en cas d'accident. et ça m'énerve d'entendre ronfler leur moteur, non conforme aux bruits. des bruits qui ne respectent pas les personnes âgées et les bébés
THOR, Posté
Ha c'est essentiel ! si c'est cela leur soucis alors que dans les hauts (de St leu je précise à la Chaloupe Saint Leu mêm) c'est la fête à neuneu c'est à celui, surtout le Dimanche, qui va couper les virages le plus dangereusement possible.......RAZ-LE-BOL.....
Hello, Posté
Pour ,mais avec moins d'agressivité bien sÃ"r et moins vites , y'a souvent des rétro des voitures qui font les frais , c'est EUX qui sont en colère en plus , soyez courtois vous les motards
7AC, Posté
L'idée est bonne, mais que le différentiel de vitesse ne soit jamais au dessus de 30 Km/h, afin d'éviter aux "trompe la mort" d'abuser lors de ces remontées de files !
Stean, Posté
Une moto m'a percuté pendant sa Â" remontée Â". Le motard m'a en plus engueulé alors que je faisais de la place pour une ambulance...
Missouk, Posté
Redonner le droit de remonter les files, c'est revenir aux mêmes excès qu'avant... Les automobilistes n'ont que deux yeux!