Triste histoire :

Le flamant rose pris en charge à Saint-André est finalement décédé


Publié / Actualisé
C'est une fin bien triste pour ce flamant rose nain qui avait été observé sur la plage de l'Hermitage la semaine dernière. Pris en charge par la SEOR après avoir été aperçu en détresse, coincé dans des filets dans les environs de Saint-Pierre, le volatile est finalement décédé. Son état s'était aggravé ce week-end et les services vétérinaires de la SEOR avaient observé qu'il peinait à s'alimenter. Cela faisait 15 ans que l'on avait pas vu de flamant à La Réunion.
C'est une fin bien triste pour ce flamant rose nain qui avait été observé sur la plage de l'Hermitage la semaine dernière. Pris en charge par la SEOR après avoir été aperçu en détresse, coincé dans des filets dans les environs de Saint-Pierre, le volatile est finalement décédé. Son état s'était aggravé ce week-end et les services vétérinaires de la SEOR avaient observé qu'il peinait à s'alimenter. Cela faisait 15 ans que l'on avait pas vu de flamant à La Réunion.

Le flamant rose avait été observé pour la première fois le jeudi 25 février sur la plage de L'Hermitage. L'animal était alors très "apeuré et s'envolait dès que les gens s'approchaient" indiquait François Xavier Couzi, directeur de la SEOR. D'après la Société d'Études Ornithologiques, issu d'une espèce qui ne migre pas, ce flamant rose nain de Madagascar se serait égaré sur les plages de La Réunion à cause des conditions météos, notamment le passage du cyclone Guambe dans le canal du Mozambique.

Dans les premiers moments, François-Xavier Couzi expliquait à Imaz Press le choix des équipes de la SEOR de laisser le volatile en liberté sur les plages de l'île tout en surveillant à distance qu'il "s'alimente correctement".

Le lendemain, le vendredi 26 février, le flamant se retrouvait coincé dans le filet d'un bassin d'eau du centre d'enfouissement à Saint Pierre. Après avoir été libéré par les pompiers, l'oiseau a été transféré dans les locaux de la SEOR à Saint André pour quelques jours de convalescence.

Malgré la prise en main du flamant rose par les équipes de la SEOR qui ont œuvrées pour son bien-être et pour sa survie, l'oiseau malgache est mort dans la nuit du 28 février au 1er mars. Selon François Xavier Couzi, "le volatile est mort des suites d'une mal nutrition grave et d'une fatigue extrême". Pour le directeur, "le fait que le flamant rose a été bloqué dans les filets n'a pas aggravé la situation". Une autopsie est prévue dans les prochains jours et permettra de savoir si l'animal n'était pas sujet à une comorbidité.
 

   

4 Commentaire(s)

Joe bar team, Posté
La preuve que LE PS est Mort
Triste, Posté
Triste.
Onrnithophile, Posté
et si on parlait plutot des oiseaux endémiques de la Réunion comme le Papangue qui sont en voie d'extinction et dont personne ne parle !!!! plutot que d'un visiteur commun en afrique et europe
Dood, Posté
Rien à dire, exemple bien concret de NOUS,l être humain.on ne s est pas laisser faire les choses,la nature faut tjrs nou bourre la main dan!faut nou garde, nou touche nou SAUVE!ms lol.Mi n aura sÃ"rement pas fait mieux mais mi n aurai laisse la nature faire tt simplement.