Lettre ouverte de André Thien Ah Koon :

Propos tenus lors du conseil communautaire


Publié / Actualisé
Depuis quelques jours Mme Bassire entretient une polémique politicienne laissant penser que des propos sexistes et injurieux auraient été tenus à son encontre lors du conseil communautaire du 18 décembre 2020, suite à son intervention dans l'affaire n°31 concernant la SPL SUDEC. (Photo rb/www.ipreunion.com)
Depuis quelques jours Mme Bassire entretient une polémique politicienne laissant penser que des propos sexistes et injurieux auraient été tenus à son encontre lors du conseil communautaire du 18 décembre 2020, suite à son intervention dans l'affaire n°31 concernant la SPL SUDEC. (Photo rb/www.ipreunion.com)

Au regard de cette accusation sans fondement et par respect envers l’ensemble de mes concitoyens, je tiens à rétablir la vérité en vous communiquant fidèlement la teneur de mes propos :

" (...) Est ce qu’il y a dans ce pays la pauvreté ? Voyez, vous êtes députée. Les 9 communes les plus pauvres de France se trouvent à la Réunion. Alors, qu’est ce que vous faîtes pour ces pauvres-là vous ? Vous êtes députée, vous êtes responsable, vous devez vous battre ! Voilà ! Allez faire la grève, allez allonge à ou devant le palais de l’Élysée, faire voir à Monsieur Macron là-bas, que vi défend la Réunion.

Voilà ce que vous devriez faire. Vous ne voyez pas que c’est une honte pour la France ? De voir un pays comme la Réunion, un département français où il y a les 9 communes les plus pauvres de France se trouvent à la Réunion. Vous trouvez ça normal vous ? Est-ce que vous dormez tranquille quand vous êtes députée ? Voilà...Ben si, si vous dormez tranquillement et bien vous avez un problème sur votre conscience. Voilà, la séance est terminée. On ne discute plus. Je mets au vote. (...) "

Lors du Conseil communautaire du vendredi 26 février 2021, Mme BASSIRE a refusé d’adopter le procès-verbal de la séance du 18 décembre 2020 au motif que mes propos n’avaient pas été entièrement retranscrits.

Les explications lui ont été données en séance : il est matériellement impossible de retranscrire l’intégralité de toutes les paroles échangées lors d’un conseil communautaire ; et le procès-verbal consigne l’essentiel des échanges sans en dénaturer la teneur. C’est le cas !

Ce procès-verbal ainsi que l’enregistrement audio relatifs à nos échanges sont disponibles sur www.casud.re ainsi que sur le site facebook de notre intercommunalité (CASUD service public).

Ils permettront à chacune et à chacun d’entre vous de constater qu’aucun propos déplacé ou méprisant n’a été tenu à son encontre.

Je tiens à dénoncer la tentative de manipulation de Mme BASSIRE qui détourne systématiquement l’intérêt du débat démocratique, au détriment des vrais problèmes que nous avons à résoudre pour nos populations.

En cette période particulièrement difficile, nous devons faire preuve de courage, de dignité et de solidarité afin de travailler dans le seul intérêt de la population qui nous a désignés pour la représenter.

Les querelles politiciennes et autres chamailleries enfantines doivent laisser place au travail considérable que nous avons à réaliser pour construire un avenir solide pour l’ensemble de nos populations.

André Thien Ah Koon

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !