Ça s'est passé cette semaine sur Imaz Press :

Tourisme, Mayotte, couvre-feu, préparation, vaccins


Publié / Actualisé
Retour sur les actualités qui ont marqué la semaine du lundi 1er mars au vendredi 5 mars 2021 sur Imaz Press :

- Lundi 1er mars - Motifs impérieux : le secteur du tourisme est toujours plus inquiet
- Mardi 2 mars - Coronavirus : l'espoir d'une stabilisation de l'épidémie à Mayotte
- Mercredi 3 mars - Tout le monde chez soi à 18h
- Jeudi 4 mars - Couvre-feu : tout le monde se prépare pour s'adapter
- Vendredi 5 mars - Vaccination : des listes d'attente pour les non prioritaires
Retour sur les actualités qui ont marqué la semaine du lundi 1er mars au vendredi 5 mars 2021 sur Imaz Press :

- Lundi 1er mars - Motifs impérieux : le secteur du tourisme est toujours plus inquiet
- Mardi 2 mars - Coronavirus : l'espoir d'une stabilisation de l'épidémie à Mayotte
- Mercredi 3 mars - Tout le monde chez soi à 18h
- Jeudi 4 mars - Couvre-feu : tout le monde se prépare pour s'adapter
- Vendredi 5 mars - Vaccination : des listes d'attente pour les non prioritaires

• Lundi 1er mars - Motifs impérieux : le secteur du tourisme est toujours plus inquiet

Depuis le rétablissement des motifs impérieux le 28 janvier 2021, les hôtels et gites tournent au ralenti. Le nombre de vols a lui aussi considérablement baissé, avec la suppression de près de la moitié des vols. Une situation qui impacte fortement l'industrie du tourisme, alors que la situation sanitaire de La Réunion continue de se dégraderge dans la grande majorité des cas l'ensemble des frais de ces interventions. A date du 23 février, les tests auront coûté 19,3 millions d'euros et les vaccins plus de 7.000 euro à la sécu

Mardi 2 mars - Coronavirus : l'espoir d'une stabilisation de l'épidémie à Mayotte

Le 101ème département de France, jusqu'ici asphyxié par le Covid-19, semble amorcer une phase "plateau". En deux mois seulement, tous les indicateurs sont passés au rouge et l'épidémie a explosé sur le sol mahorais, entraînant l'évacuation de dizaines de malades vers La Réunion. Département français le plus touché, Mayotte semble entrevoir un espoir avec un bilan qui se stabilise selon les derniers chiffres de Santé publique France et de l'ARS.

• Mercredi 3 mars - Tout le monde chez soi à 18h

La Réunion a cru y échapper mais la menace du couvre-feu renforcé s'est concrétisée : le préfet Jacques Billant a annoncé ce mardi 2 mars 2021 un couvre-feu avancé à 18h et ce à compter de vendredi. Alors que le taux d'incidence de l'île est de 104 pour 100.000 habitants, la décision des autorités sanitaires se justifie par une quasi saturation de la capacité hospitalière et l'arrivée des vacances scolaires.

• Jeudi 4 mars - Couvre-feu : tout le monde se prépare pour s'adapter

Le couvre-feu dès 18 heures sera mis en place ce vendredi 5 mars 2021. Une annonce qui force de nombreux secteurs à se réorganiser, pour permettre aux Réunionnais de rentrer chez eux à temps. Restaurants, transports, grandes surfaces, population...Tout le monde va devoir s'adapter à ces nouvelles restrictions

• Vendredi 5 mars - Vaccination : des listes d'attente pour les non prioritaires

A La Réunion, la vaccination est pour l'instant réservée aux publics prioritaires. Mais des listes d'attente ont été mises en place pour inscrire les volontaires non prioritaires et éviter de perdre les doses qui n'auraient pas été administrées en fin de journée. Selon nos informations ces listes sont actuellement "surchargées". Pour en faire partie, pas d'inscription en ligne : il faut passer dans l'un des huit centres de vaccination que compte l'île et se renseigner directement sur place.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !