Santé :

Mars Bleu : un mois de mobilisation contre le cancer colorectal


Publié / Actualisé
Tout au long du mois de mars, le centre régional de coordination des dépistages des cancers de La Réunion (CRCDC) et l'institut national du cancer se mobilisent contre le cancer colorectal. Intitulé Mars Bleu, ce mois sera alors consacré "à la sensibilisation au dépistage et à la prévention du cancer colorectal", indique le CRCDC. Au programme : une série de chroniques audio pour informer les Réunionnais sur les bénéfices de ce dépistage. En plus de cette diffusion radiophonique, les équipes du centre de dépistage seront mobilisées le mardi 16 et le jeudi 18 mars à la clinique Saint-Vincent de Saint-Denis, ainsi que le jeudi 25 mars à la clinique Les Orchidées au Port. Nous publions ci-dessous le communiqué du CRCDC (Photo : DR/CRCDC)
Tout au long du mois de mars, le centre régional de coordination des dépistages des cancers de La Réunion (CRCDC) et l'institut national du cancer se mobilisent contre le cancer colorectal. Intitulé Mars Bleu, ce mois sera alors consacré "à la sensibilisation au dépistage et à la prévention du cancer colorectal", indique le CRCDC. Au programme : une série de chroniques audio pour informer les Réunionnais sur les bénéfices de ce dépistage. En plus de cette diffusion radiophonique, les équipes du centre de dépistage seront mobilisées le mardi 16 et le jeudi 18 mars à la clinique Saint-Vincent de Saint-Denis, ainsi que le jeudi 25 mars à la clinique Les Orchidées au Port. Nous publions ci-dessous le communiqué du CRCDC (Photo : DR/CRCDC)

"Vous avez entre 50 et 74 ans ? le  centre régional de coordination des dépistages des cancers de La Réunion  vous invite, par courrier, à consulter votre médecin traitant afin qu'il vous remette un test de dépistage; et ce, tous les 2 ans.

Le test simple d’utilisation, qui s’effectue à domicile, est pris en charge à 100 % par l’Assurance maladie sans avance de frais et est remis par le médecin traitant. Aussi, quel que soit le motif de consultation, la rencontre avec son médecin est une occasion d’aborder le sujet. Les gastroentérologues et les gynécologues peuvent également le remettre. Plus de 220.000 Réunionnais spnt potentiellement concernés par ces dépistages

- La campagne de prévention du cancer colorectal 2019/2020 à La Réunion en chiffres -

- 183.490 invitations (et 151 166 relances) ont été envoyées par le CRCDC Réunion
- 1.480 tests ont été signalés positifs
- 85 cancers ont été dépistés

- Détecter la maladie au début de son développement pour la guérir -

Eans 9 cas sur 10 le cancer colorectal se développe sur les parois du côlon ou du rectum à partir d’une tumeur bénigne (non cancéreuse) appelée polype. Ce polype, qui peut apparaître sans symptôme, peut se transformer ensuite en cancer dans un processus qui peut durer une dizaine d’années.

Le test de dépistage, proposé dans le cadre du programme national, permet de repérer un cancer à un stade débutant et de le soigner avec des traitements moins lourds. Dans ce cas, le cancer peut être guéri dans 9 cas sur 10. Détecté à un stade plus avancé, le traitement sera plus lourd et plus contraignant avec des résultats incertains. Le test de dépistage peut également permettre de détecter un polype et de l’enlever, lors d’une coloscopie, avant qu’il ne devienne un cancer.

Selon les chiffres de INCA-France, deuxième cancer le plus meurtrier, le cancer colorectal est chaque année responsable de plus de 17 000 décès. En 2018, ce sont plus de 43 000 femmes et hommes pour lesquels un cancer colorectal a été détecté".

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !