[LIVE] Trois personnes sont en garde à vue :

Saint-Joseph : deux femmes tuées à Bézaves, une enquête pour meurtre ouverte


Publié / Actualisé
Nouveau drame ce mercredi matin 10 mars 2021 : les cadavres de deux femmes ont été retrouvés dans les hauts de Saint-Joseph, rue Léonce Jeannette dans le quartier de Bézaves. Les circonstances du drame, qui se serait produit vers 630 ne sont pas encore connues. Le parquet de Saint-Pierre a annoncé l'ouverture d'une enquête pour meurtre. Trois proches des victimes étaient sur place lors du drame, ils sont tous les trois en garde à vue actuellement (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Nouveau drame ce mercredi matin 10 mars 2021 : les cadavres de deux femmes ont été retrouvés dans les hauts de Saint-Joseph, rue Léonce Jeannette dans le quartier de Bézaves. Les circonstances du drame, qui se serait produit vers 630 ne sont pas encore connues. Le parquet de Saint-Pierre a annoncé l'ouverture d'une enquête pour meurtre. Trois proches des victimes étaient sur place lors du drame, ils sont tous les trois en garde à vue actuellement (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
  • IPR

    Bonjour

    Nous clôturons ce live. D'autres informations devraient suivre dans les jours qui suivent concernant ce double meurtre de femmes à Saint-Joseph.

    Bonne soirée

  • IPR

    "Le massacre des femmes doit cesser" réagit l'Union des femmes réunionnaises

    "Il choisit l'heure de la mort de sa femme. Il choisit l'heure de la mort de sa femme, et l'exécute ainsi que celle qui tente de la protéger.

    L'horreur s'est produite aujourd'hui et l'Union des Femmes Réunionnaises exprime sa grande tristesse devant ce double féminicide. Nous adressons nos sincères condoléances aux familles et aux proches des victimes frappées par cette brutalité meurtrière et nous nous joignons à leur peine immense. Nous les assurons de tout notre soutien.

    Nous sommes bouleversées. Ce double meurtre est commis contre des femmes comme si, dans notre pays, les maris avaient droit de vie et de mort sur leurs conjointes. Nous rappelons que personne n'est autorisé à décider de l'arrêt de mort de sa conjointe ou de son conjoint. Cela constitue un crime. Encore une fois, deux femmes paient de leur vie le fait d'être née femmes.

    Ces violences doivent cesser. Le massacre des femmes doit cesser. Notre société doit pouvoir assurer non seulement la protection des femmes victimes de violences mais aussi celle de toutes les personnes qui agissent pour porter secours et assistance aux victimes. Quand la parole d'une victime est entendue et que l'entourage vient en aide, que les consciences se mobilisent contre la violence machiste, il faut aussi des moyens de protection à la hauteur des besoins.

    Assez de féminicide, assez de tiers victime !"

  • IPR

    Trois personnes sont actuellement en garde à vue

    Le Parquet de Saint-Pierre l'a annoncé dans un communiqué publié cet après-midi. Il s'agit de trois proches des victimes, qui étaient sur place au moment du drame. Nous publions le communiqué complet ci-dessous :

    "Ce matin vers 6h30, les gendarmes sont sollicités suite à la découverte de 2 femmes décédées, âgées de 78 ans et 57 ans, dans un domicile de Saint Joseph. Une enquête pour meurtre est ouverte. Sont présents sur place 3 proches des victimes qui sont immédiatement placés en garde à vue. Suite à un malaise, le conjoint d'une des victimes a été hospitalisé.

    La procureure s'est déplacée sur les lieux, rejointe par les enquêteurs de la section de recherches, saisis de l'enquête, et des techniciens d'identification criminelle. Ils bénéficient de l'assistance de gendarmes de la brigade des recherches et de la compagnie de St Pierre. Les constatations ont été réalisées sur place par 2 légistes, les autopsies seront effectuées demain.
    Les investigations viseront à déterminer précisément les circonstances de commission des faits et d'identifier l'auteur"

  • IPR

    La fille d'une des victimes est sur place

    Sur les ondes d'une radio, elle s'est exprimée, en larmes. Très choquée, elle a indiqué avoir appris la nouvelle après avoir été contactée par téléphone

  • IPR

    Un homme âgé a été transféré à l'hôpital ce matin

    Il s'agirait du mari de l'une des victimes

  • IPR

    Entre 2006 et 2018, ce sont 49 femmes qui ont été victimes de féminicides à La Réunion

    38% de ces femmes avaient signalé à la justice leur bourreau. En 2018, 2.016 faits de violences conjugales ont été enregistrés par les services de police et gendarmerie, soit cinq plaintes déposées par jour. La Réunion est toujours le 3ème département de France le plus violent envers les femmes.

    A l'heure actuelle, deux dispositifs existent à La Réunion pour protéger les femmes victimes de violences : le bracelet anti-rapprochement, et le téléphone grave danger. Aucun BAR n'a été déployé, tandis que 17 téléphones sont actifs actuellement

  • IPR

    L'auteur des deux meurtres n'est pas encore identifié

    Il pourrait s'agir aujourd'hui des deux premiers féminicides enregistrés à La Réunion depuis 2018. La dernière victime s'appelait Alexandra Silloz, tuée en 2018 de plusieurs coups de couteau par son conjoint Patrick Lao-Kan dans son appartement du Chaudron à Saint-Denis. Ce dernier a récemment été condamné à 15 ans de réclusion criminelle

  • IPR

    La foule est présente sur place

    Tout Saint-Joseph est secoué par la nouvelle, de nombreux habitants sont sur place pour constater le drame. La gendarmerie a bouclé la rue Léonce Jeannette, et mène actuellement les investigations

    Plus de détails doivent être communiqués dans la journée par le parquet de Saint-Pierre

  • IPR

    Deux femmes ont été retrouvées mortes, tôt ce matin

    L'une des deux victimes est une personne âgée, la seconde serait son aide-ménagère

  • IPR

    Bonjour à tous, nous ouvrons ce live pour suivre les événements en cours à Saint-Joseph

  • IPR

    Bonjour, nous ouvrons ce live pour suivre la triste découverte faite à Saint-Joseph : deux femmes ont été retrouvées mortes ce matin

    Suivez notre direct

   

2 Commentaire(s)

Bivalda, Posté
Présomption d'innocence Tout le monde pense que c'est le mari l'article est en ce sens !Les hommes sont aujourd'hui mal jugées de par l'histoire et ce genre d'association et d'article mettra des innocents derrières les barreaux.Qu'en est il de l'impartialité de la presse ?Qu'en est il de l'égalité des sexes?Ces associations n'existe que par féminisme anti mysogine et l'ouvre pour tout et n'importe quoi.Ne vous décrédibiliez pas!Quand on ne sais pas on se tait!
Jeanbon, Posté
Beaucoup de crimes de sang ces derniers jours, les restrictions Covid rendent-elles les gens fous ?