Télévision :

Polémique à Pékin Express : le racisme ordinaire en prime-time


Publié / Actualisé
En 2021, on pourrait croire que les scènes de racisme ordinaire ne devraient plus faire partie du paysage médiatique. Et pourtant, à heure de grande écoute, on peut toujours voir des participants d'émission essayer de différencier des enfants noirs des uns des autres. Car c'est bien connu, toutes les personnes noires se ressemblent... (Capture d'écran M6)
En 2021, on pourrait croire que les scènes de racisme ordinaire ne devraient plus faire partie du paysage médiatique. Et pourtant, à heure de grande écoute, on peut toujours voir des participants d'émission essayer de différencier des enfants noirs des uns des autres. Car c'est bien connu, toutes les personnes noires se ressemblent... (Capture d'écran M6)

Pékin Express, diffusé le jeudi soir à La Réunion, est connue pour ses saisons tournées aux quatre coins du monde. Cette année 2021, l'émission se déroule en Ouganda. Comme dans chaque épisode, les participants doivent relever des défis, et cette semaine, il n'était pas des moindres : une photo d'identité d'enfant a été distribué à chaque binôme, qui devait l'identifier parmi des élèves d'une école.

Une épreuve qui soulève de nombreuses questions : l'émission considère-t-elle que différencier des personnes noires soit un défi ? Personne, sur toute l'équipe de production de Pékin Express, ne s'est arrêté une seule seconde pour se demander si l'épreuve était bien appropriée ?

Auraient-ils organisé ce genre d'épreuves dans un pays caucasien ? Qui a pu possiblement penser que lâcher des participants dans une cour d'école, les laisser attraper des enfants qu'ils ne connaissent pas par le bras, puisse-t-être une bonne idée ?

Si certaines recherches scientifiques suggèrent que les personnes d'une certaine ethnie rencontrent des difficultés à différencier les visages d'ethnies différentes, était-il vraiment pertinent d'investir une école pour démontrer ce fait ?

Les réactions n'ont pas tardé sur les réseaux sociaux, de nombreux internautes se sont insurgés de la scène, qui ne dure que quelques minutes dans l'épisode.

D'autres ont souligné qu'il n'y avait rien de raciste, car l'émission avait déjà proposé ce "défi" dans d'autres pays du monde, notamment en Malaisie. "Personne n'avait rien trouvé à redire à l'époque" assurent certaines personnes. Preuve d'un racisme ordinaire inconscient ou  d'une plus grande tolérance de la population face aux discriminations subies par les personnes asiatiques ?

- L'audience avant la décence -

"Accuser “Pékin Express” de racisme c’est aller à l’encontre de toutes les valeurs qui fondent le programme. Les nombreuses séquences de vie chez les habitants, où locaux et candidats partagent des moments de vie, en sont le meilleur exemple" a répondu M6 au Huffington Post. Avoir favoriser les échanges de culture entre des Français et le reste du monde les protègent-ils de faire des erreurs aussi grossières en 2021 ?

Les chaînes de télé, notamment celles du poids de M6, ont des armées de producteurs, réalisateurs, directeurs artistiques, scénaristes… Il semble bien peu probable que personne, parmi toutes celles qui ont pu participer à l'élaboration de cet épisode, n'ait pu prédire la réception d'une partie du public face à cette séquence.

La scène filmée n'est pas fondamentalement violente, défendront certains. Ils prouveront ainsi à quel point  le racisme ordinaire s'inscrit dans un quotidien dénoncé par les défenseurs des droits humains, toutes couleurs de peau confondues...

Ces opposants au racisme ordinaires sont chaque jour pous nombreux. Pourtant paradoxalement,  la télévision française, patrie des Droits Humains, continue en 2021 de s'appuyer sur des scènes choquantes, voyeuristes, propices à la polémique pour faire grimper leur taux d'audience surtout en prime-time.

Vous êtes choqués ? Vous avez raison !

as/www.ipreunion.com / [email protected]

   

7 Commentaire(s)

Alain, Posté
7AC et Jolaracaille (les bien nommés), mariez vous, surtout ne faites pas d'enfants et essayez de vivre heureux...mais c'est pas gagné...
Cousin, Posté
je suis choqué par cet article débile,et le pen on en parle??
Jolaracaille, Posté
Le français est de toute façon définitivement connu pour être sans tact, sans gêne, indélicat, pour mettre les pieds dans le plat en toute impunité, faisant fi des us ou traditions du pays qu'il visite, intimement convaincu qu'il est de toute façon un être supérieur ! "L'autre" ne l'intéresse pas, qu'il soit d'Afrique, d'Asie ou d'ailleurs ! Tout réunionnais a eu affaire à un zoreil un jour dans sa vie, et a déchanté à plus ou moins long terme lorsqu'il s'est agi de puiser au plus profond d'eux cette chose naturelle que l'on nomme instinct, amour, compassion....zot lé pas fait comme nous !...
Il faut arrêter, Posté
Tout est devenu raciste.Malheureusement ou heureusement, je ne sais pas, les enfants de cet âge et le fait qu'ils aient tous le crâne rasé fait qu'il ne sont pas trop différenciable. J'ai été dans 2 écoles en Afrique. A moins d'avoir passé beaucoup de temps avec eux et voir les différences, d'un premier coup d'oeil on ne sait pas trop faire la différence !C'est un fait, un constat.Ici on dit bien que toute chinois i ressemble avec zot zyé bridé non? C'est faire preuve de racisme?
Jean-NoÃ"l Fortier, Posté
Ce " défi " aurait-il pu être réalisé, mis en scène et filmé dans un établissement scolaire à Metz, à Montpellier, à Versailles ou à Saint-Pierre ?Non. Tout simplement parce que l'administration de l'Education nationale ne l'aurait pas autorisé.Imposer dans une école africaine, ce qui est interdit chez soi, c'est cela aussi le comportement raciste et colonialiste.
Aterla, Posté
Soyons un peu moins susceptibles...Parfois hausser les épaules est la meilleure des réactions.
7AC, Posté
Quand la police dit un gars au type scandinave, ça aussi c'est raciste ?