La Chambre d'agriculture est "déçue" (actualisé) :

Calamité agricole sécheresse : 21 communes vont bénéficier d'une aide


Publié / Actualisé
Le ministre des Outre-mer, Sébastien Lecornu, a accordé ce jeudi 25 mars 2021 la mobilisation de secours pour la sécheresse qui a impacté les agriculteurs de La Réunion en 2020. Seules 21 villes sur 24 pourront cependant bénéficier de ce dispositif, alors que la Chambre d'agriculture a demandé à ce que des aides soient accordées à la totalité des communes de l'île. Elle se dit aujourd'hui "mitigée" face à la décision du ministère, qui exclut Petite-Île, Saint-Joseph et Saint-Philippe du régime "calamité agricole" (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Le ministre des Outre-mer, Sébastien Lecornu, a accordé ce jeudi 25 mars 2021 la mobilisation de secours pour la sécheresse qui a impacté les agriculteurs de La Réunion en 2020. Seules 21 villes sur 24 pourront cependant bénéficier de ce dispositif, alors que la Chambre d'agriculture a demandé à ce que des aides soient accordées à la totalité des communes de l'île. Elle se dit aujourd'hui "mitigée" face à la décision du ministère, qui exclut Petite-Île, Saint-Joseph et Saint-Philippe du régime "calamité agricole" (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

"Nous sommes très déçus de cette situation, le ministère s'est basé uniquement sur des données météorologiques sur une période donnée, sans prendre en considération les travaux menés par la Chambre d'agriculture et le Comité de l’Eau et de la Diversité" regrette Frédéric Vienne, président de la Chambre d'agriculture. "Il faut d'ailleurs noter que nous sommes toujours en déficit d'eau actuellement" rajoute-t-il. Mais les trois villes ne sont aujourd'hui pas considérées comme étant en "déficit exceptionnel de pluviométrie".

Si la décision du gouvernement est une bonne nouvelle pour les 21 communes concernées, Frédéric Vienne "déplore" cette situation. "Nous recontacterons rapidement les ministères concernés afin de faire intégrer ces trois communes dans l'arrêté, ce n'est pas normal qu'elles ne puissent pas bénificier de ces aides" souligne-t-il.

La Fédération départementale des syndicats des exploitants agricoles (FDSEA) a d'ores et déjà prévu une conférence de presse ce vendredi pour faire le point sur cette décision ministérielle. Plusieurs agriculteurs des communes concernées seront présents pour apporter leur témoignage.

www.ipreunion.com / [email protected]

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !