Monseigneur Gilbert Aubry répond aux questions d'Imaz Press :

Covid-19 : pas de procession pour la fête des rameaux


Publié / Actualisé
Ce dimanche 28 mars 2021, comme partout ailleurs, les Catholiques de La Réunion vont célébrer la fête des rameaux. Cette année, covid-19 oblige, cette célébration se fera dans des conditions sanitaires particulières. Interrogé par Imaz Press Monseigneur Gilbert Aubry, évêque de La Réunion, a souligné qu'il n'y aura pas de processions. Il explique aussi le sens de cette fête importante pour les Catholiques qui a lieu lieu six jours avant Pâques. Interview (Photo rb/www.ipreunion.com)
Ce dimanche 28 mars 2021, comme partout ailleurs, les Catholiques de La Réunion vont célébrer la fête des rameaux. Cette année, covid-19 oblige, cette célébration se fera dans des conditions sanitaires particulières. Interrogé par Imaz Press Monseigneur Gilbert Aubry, évêque de La Réunion, a souligné qu'il n'y aura pas de processions. Il explique aussi le sens de cette fête importante pour les Catholiques qui a lieu lieu six jours avant Pâques. Interview (Photo rb/www.ipreunion.com)

• Imaz Press : comment vont s'organiser les messes ?

- Monseigneur Gilbert Aubry : ce qui différencie la messe des rameaux des autres messes, c’est qu’elle est précédée par la bénédiction des rameaux. Normalement la foule est à l’extérieur de l’église pour cette bénédiction. Ensuite, rameaux en mains, les fidèles entrent en procession en acclamant le Christ qui, en étant définitivement vainqueur du péché, du Mal et de la mort, nous conduit à notre propre résurrection dans sa résurrection. A condition de souffrir avec Lui pour entrer dans la gloire avec Lui. La croix ouvre la porte à la joie. Elle devient glorieuse. C’est pour cela que, après la messe, les fidèles en rentrant chez eux, mettent un rameau à leur crucifix. Le Christ est le roi de leurs cœurs, de leurs vies, de leurs maisons.

Cette année, vu l’épidémie Covid-19, il n’y aura pas de procession. Les fidèles sont déjà à leurs places en respectant les gestes barrière avec une distanciation physique de 2 mètres. Seul le prêtre se déplace et bénit les rameaux présentés par les fidèles pendant que l’assemblée chante la royauté du Christ Jésus.

• Imaz Press : les célébrations auront lieu en intérieur ou en extérieur ?

Normalement, les célébrations des rameaux se font à l’intérieur avec une jauge restreinte. Dans chaque paroisse, une équipe bien au fait des conditions de célébrations doit veiller au respect des consignes sanitaires ainsi qu’à la sécurité physique de l’assemblée, des risques de malveillance pouvant toujours exister. Si les contrôles permettent de détecter des attitudes ou des colis abandonnés suspects, le responsable du service d’ordre alerte le président de l’assemblée qui fait appel à la police ou à la gendarmerie. Lorsque la jauge est atteinte, les fidèles resteront dehors en participant à la prière du mieux possible et en respectant les gestes barrière.

Une paroisse peut toujours organiser la messe des rameaux et de la passion du Seigneur totalement à l’extérieur de l’édifice à condition de veiller à la dignité de la célébration et aux gestes barrière. Dans ce cas de figure, le nombre de fidèles ne sera pas restreint par la jauge. La difficulté principale c’est de faire respecter les gestes barrière.

Imaz Press : quelle signification donner à la célébration du dimanche des rameaux ?

- Monseigneur Gilbert Aubry : la célébration du "dimanche des rameaux et de la passion du Seigneur "" (Jésus) tire son origine des quatre évangiles. Ce dimanche arrive à la fin du carême et ouvre la " semaine sainte " pour commencer avec toute l’Église la célébration du mystère pascal. Lors de la première fête des rameaux, il y a quelque 2000 ans, la foule acclame Jésus comme un messie, un roi qui va les libérer. Saint Matthieu écrit : " Dans la foule, la plupart étendirent leurs manteaux sur le chemin. D’autres coupaient des branches aux arbres et en jonchaient la route " (Mth 21, 1 à 11). La foule l’acclame. Elle pense à un libérateur politique qui va les débarrasser du joug des Romains. La libération apportée par Jésus est d’un autre ordre.

• Imaz Press : avez-vous un message à passer aux fidèles ?

- Monseigneur Gilbert Aubry : j’invite les catholiques à vivre la " semaine sainte " dans un esprit de recueillement et de prière. Que cela fasse grandir la dignité humaine et éliminer les violences de toutes sortes parce que les uns et les autres nous serons davantage des artisans de paix.

Propos recueillis par mmo/www.ipreunion.com / [email protected]

   

1 Commentaire(s)

Soit bien, Posté
Si on.pouvait également prier pour que le conseil départemental et el conseil régional soient mieux gérés pour le bien-être des Reunionnais. Soit bien !