Passage à l'heure d'été dans l'Hexagone :

L'écart avec la Métropole se réduit... sur les horloges


Publié / Actualisé
Dans la nuit de ce samedi 27 mars au dimanche 28 mars 2021, la Métropole est passée à l'heure d'été. À deux heures du matin les horloges ont avancé de 60 minutes: et il était trois heures. Comme la plupart des Outre-mer La Réunion n'est pas soumise à ce changement. Elle n'en reste pas moins concernée. Surtout pour les horaires de diffusion en direct des matches de foot ou de rugby et des journaux télévisés ou des différentes émissions des chaînes de télé métropolitaines. Alors soyez content.e.s : le passage à l'heure d'été signifie aussi une réduction du décalage horaire avec l'Hexagone. A 21h en Métropole, il sera 23h à La Réunion et non plus 0h comme actuellement (Photo AFP)
Dans la nuit de ce samedi 27 mars au dimanche 28 mars 2021, la Métropole est passée à l'heure d'été. À deux heures du matin les horloges ont avancé de 60 minutes: et il était trois heures. Comme la plupart des Outre-mer La Réunion n'est pas soumise à ce changement. Elle n'en reste pas moins concernée. Surtout pour les horaires de diffusion en direct des matches de foot ou de rugby et des journaux télévisés ou des différentes émissions des chaînes de télé métropolitaines. Alors soyez content.e.s : le passage à l'heure d'été signifie aussi une réduction du décalage horaire avec l'Hexagone. A 21h en Métropole, il sera 23h à La Réunion et non plus 0h comme actuellement (Photo AFP)

Ce changement d'heure deux fois l'an (passage à l'heure d'hiver le dernier dimanche d'octobre, à l'heure d'été le dernier dimanche de mars) est très contesté en Métropole pour son effet sur les rythmes biologiques, notamment par des médecins ou des parents d'enfants en âge scolaire.

Au niveau européen, où le régime du changement d'heure a été harmonisé en 1980 - justifié à l'époque par des économies d'énergie, dont la réalité est discutée - la Commission européenne a proposé en septembre 2018 de le supprimer... en 2019. Mais finalement, le Parlement européen a voté en mars 2019 un report à 2021, à discuter avec le Conseil de l'UE. Depuis, la crise du Covid-19 est passée par là, et le dossier est dans les limbes. Il faut entre autres inciter les pays à harmoniser leur choix d'heure légale, afin d'éviter d'aboutir à un patchwork de fuseaux horaires entre voisins.

En France, une consultation en ligne organisée en 2019 par la commission des Affaires européennes de l'Assemblée nationale avait reçu plus de deux millions de réponses, massivement (83,74%) en faveur de la fin du changement d'heure. Plus de 60% des personnes ayant participé assuraient avoir eu "une expérience négative ou très négative". Quant à l'heure à laquelle rester toute l'année, c'est celle d'été (en France UTC +2) qui a eu la préférence de 59% des participants.

Les Outre-mer ne changent pas d’heure. A l’exception de Saint Pierre et Miquelon qui suit l’heure de ses voisins, le Canada et les Etats-Unis. Pour les Antilles, la Polynésie Française, Mayotte, La Réunion… c’est toute l’année la même heure sous le soleil, la pluie  ou les cyclones. Mais pourquoi cette différence avec la Métropole ?

Le changement d’heure a été instauré pour suivre la variation de luminosité. Il s’agissait surtout de faire des économies d’énergie après le choc pétrolier de 1973-1974. Mais avancer ou reculer sa montre serait inutile sous nos latitudes, tout simplement parce que les heures des levers et des couchers du soleil ne varient que faiblement.

Certains territoires ou collectivité se sont pourtant laissés tenter… La Nouvelle Calédonie par exemple l’a expérimenté en 1912 pour le renouveler, sans véritable succès en 1977, 1979, 1996 et 1997. La Réunion, elle, n’y a jamais pensé…

www.ipreunion.com / [email protected]

 

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !