L'organisation a porté plainte contre elle :

Ex-mannequin réunionnaise, elle s'autoproclame (à tort) ambassadrice de l'Unesco


Publié / Actualisé
Le parcours de Vanessa Modely est digne des plus grands romans. Après avoir grandi à La Réunion, la jeune femme se lance dans une carrière de mannequinat avant de bifurquer vers l'international. C'est là qu'elle devient brièvement bénévole à l'Unesco France et que tout bascule. Depuis 2016, la jeune femme se dit ambassadrice de l'organisation culturelle, alors qu'elle "milite" pour tenter d'inscrire le football au patrimoine mondial. Une initiative tout à fait personnelle. La Commission nationale française de l'Unesco a fini par porter plainte pour utilisation frauduleuse de sa marque. (Photo : capture d'écran YouTube Football world heritage)
Le parcours de Vanessa Modely est digne des plus grands romans. Après avoir grandi à La Réunion, la jeune femme se lance dans une carrière de mannequinat avant de bifurquer vers l'international. C'est là qu'elle devient brièvement bénévole à l'Unesco France et que tout bascule. Depuis 2016, la jeune femme se dit ambassadrice de l'organisation culturelle, alors qu'elle "milite" pour tenter d'inscrire le football au patrimoine mondial. Une initiative tout à fait personnelle. La Commission nationale française de l'Unesco a fini par porter plainte pour utilisation frauduleuse de sa marque. (Photo : capture d'écran YouTube Football world heritage)

C'est le site Doha news qui découvre le pot aux roses. Dans un article qui date du mois de février, le média qatari indique que Vanessa Modely, ancienne mannequin réunionnaise et actuellement appelée "Princesse Rani Vanouska T. Modely", s'est inventée toute une carrière à l'Unesco.

En cause : un passage au Qatar qui tourne au fiasco. La jeune femme réussit à s'y faire inviter et fait signer le joueur de football quatari Almoez Ali pour rejoindre sa cause : inscrire le football au patrimoine immatériel de l'Unesco. Vanessa Modely publie alors un tweet dans lequel elle félicite le "nouvel ambassadeur" de sa cause.

Les médias locaux s'emballent : Almoez Ali serait devenu ambassadeur de l'Unesco ? Quelle fierté. L'histoire prend rapidement de l'ampleur au Qatar jusqu'à faire réagir l'Unesco qui clarifie les choses : le footballeur n'est en rien devenu un "ambassadeur". Une confusion qui pousse Vanessa Modely à clarifier elle-même les choses dans une série de tweets où elle accuse les journalistes d'avoir mal compris. Celle-ci affirme qu'elle n'a en effet aucun pouvoir de nommer qui que ce soit ambassadeur et affirme qu'on a mal jugé ses intentions en allant à la rencontre du joueur. Elle aurait seulement tenté de le rallier à sa cause. Un engagement moral, rien de plus. Mais le piège a commencé à se refermer, les autorités qataries se sentent dupées et aujourd'hui le mythe savamment construit au fil des années commence à s'émietter autour de Vanessa Modely, devenue "son altesse Rani Vanouska".

Contactée à plusieurs reprises, via les réseaux sociaux comme par e-mail, la jeune femme aujourd'hui âgée de 37 ans n'a donné aucune suite à nos demandes d'interview, tout comme son père.

- Rêves de lumière -

La jeune femme passe son enfance à La Réunion et très tôt, fait part auprès de ses petits camarades de ses rêves de gloire et de paillettes. Des sources l'ayant fréquentée nous dépeignent une jeune fille très "m'as-tu-vu", qui "cherchait la lumière". Des années plus tard, elle participe à l'émission "L'île de la tentation" en 2003 en tant que couple candidat aux côtés de son petit ami de l'époque. Elle tente ensuite de se lancer dans le mannequinat et quitte La Réunion.

Vanessa Modely n'est pas issue d'une famille particulièrement riche, et son père a notamment travaillé en tant que pisciniste à La Réunion. Pourtant, la jeune femme se définit elle-même comme "issue de l'aristocratie". Sa page Wikimonde, qui n'a bénéficié d'aucune vérification et où la modération est bien plus légère que sur Wikipédia, la décrit comme descendante d'une famille royale de "l'Ordre de l'Empire des Indes", arrière-petite-fille d'un "philosophe de la haute caste indienne considéré comme une divinité". Une biographie qui se rapproche davantage de la fiction que de la réalité alors que le terme de "princesse" n'apparaît que dans la bouche de… Vanessa Modely elle-même. Les photos qui affluent sur sa page Wikimonde sont d'ailleurs mises en ligne par ses soins.

Aujourd'hui, la jeune femme a complètement changé d'identité et le nom de Vanessa disparaît pour laisser place à "Rani Vanouska", son nouveau nom de princesse. Sur ses photos, les tenues tendances font place aux bijoux de tête en perles et aux tenues traditionnelles indiennes. Sur les réseaux sociaux, elle fait précéder son pseudo des initiales HH ("her highness" en anglais, soit "son altesse" en français). Rien ne permet de vérifier, à ce stade, ce prétendu statut royal.

- Parfum sans succès -

En tant que jeune femme, elle semble se pencher aussi bien vers la chanson que le cinéma, sans grand succès. C'est en sortant un parfum, nommé "Paris rouge", qu'elle refait parler d'elle. En 2007, elle passe d'ailleurs à La Réunion dans le cadre de sa promotion pour une séance de dédiaces. Sa carrière de mannequin, chanteuse, actrice et créatrice de parfums cependant ne décolle pas. Aujourd'hui le parfum en question peut toujours se commander, sur des sites peu référencés.

Vanessa Modely trouve toutefois le temps de parcourir les soirées mondaines, les inaugurations, les ventes aux enchères et multiplie les photos aux côtés de personnalités variées. La façon dont la jeune femme réussit à percer dans ce milieu très select, entourée de personnes "VIP", reste un mystère. Toujours est-il qu'elle multiplie les apparitions. Les journaux "people" vont même jusqu'à lui attribuer une liaison avec l'homme d'affaires Vincent Bolloré.

Par la suite la jeune femme lance également la marque Modely, dont son père est directeur général. Le groupe en question n'a laissé nulle trace de son passage sur internet. Seule la "maison Modely" a survécu. Elle devait être l'ancrage de la gamme de parfums que voulait lancer la jeune mannequin. Paris Rouge devait alors être le premier de sept parfums "haute gamme" et la marque Modely un "label de luxe" qui, selon le site dédié, "se distingue par son exclusivité à l’apothéose de l’élégance divine, la forte identité de la marque se glorifie dans la magnificence avec un style universel et éternel, expression d'un luxe en hommage aux dieux". Rien que ça.

- De la mode au foot -

Les années passent et c'est autour de 2015 que Vanessa Modely se rapproche de l'Unesco. Sa rencontre avec les dirigeants français de l'organisation culturelle la pousse à vouloir s'investir, "à titre bénévole" nous assure l'Unesco. Une aventure qui sera brève puisque, toujours selon l'organisation mondiale, la jeune femme n'y sera qu'un an, de 2015 à 2016.

Le point de départ : après avoir tenté la mode, la "princesse" essaie le sport et fait part de sa forte envie d'inscrire le football au patrimoine immatériel de l'Unesco. En 2018 elle lance donc l'initiative sous cette bannière : "Football World Heritage". Vanessa Modely multiplie les photos et les publications sur les réseaux sociaux appelant à se rassembler sous cette initiative. Sur le site dédié – étrangement vide – elle affiche des soutiens de taille, comme le président de la FFF Jean-Noël Le Graët, les élus Anne Hidalgo et Eric Ciotti… ou encore le footballeur Antoine Griezmann. A part d'éventuelles photos présentant Vanessa Modely à leurs côtés, rien n'atteste d'un quelconque soutien de ces personnalités de choix. Aucune d'entre elles ne nous a hélas répondu à ce stade.

Vanessa Modely va jusqu'à faire don d'une paire de boucles d'oreilles en émeraude via une mise aux enchères sur Christie's... pour sa propre organisation, Football World Heritage. Elle en fait la promotion en juillet 2020 dans une vidéo presque surréaliste, sur fond de musique mystérieuse et entrecoupée de plans montrant la planète Terre.

Images : YouTube / vidéo publique Football World Heritage

Le magazine économique Forbes, réputé pour ses classements de milliardaires, lui accorde une interview pour parler football dans un numéro spécial. Quelques recherches plus tard, il apparaît que Vanessa Modely a déjà collaboré avec le magazine à plusieurs reprises en rédigeant des chroniques sur la haute couture et le luxe comme ici ou . Contactée, la rédaction du Forbes ne nous a pas répondu. Vanessa Modely rebondit cependant sur cette interview et n'hésite pas à la mettre en avant par tous les moyens, jusqu'à photoshoper la une qu'elle met en photo de profil.

A gauche : la une "revisitée" de Vanessa Modely, à droite : la véritable une du Forbes

- "Utilisation frauduleuse" de l'Unesco -

Cette nouvelle passion du football devient problématique à partir du moment où Vanessa Modely se rend compte de l'aura que peut avoir la marque Unesco. Ainsi via son initiative tout à fait personnelle d'inscrire le foot au patrimoine de l'organisation, elle se déclare - encore à ce jour - "ambassadrice de l'Unesco". Un statut complètement faux, pour lequel l'organisation est déjà, à de multiples reprises, intervenue auprès de la jeune femme. "Mme Modely n’a aucun lien avec l'Unesco et n’est pas ambassadrice" nous assure-t-on.

Lorsqu'elle était bénévole auprès de la Commission nationale française pour l'Unesco, Vanessa Modely aurait en effet bénéficié d'un titre rêveur : "ambassadrice de bonne volonté" de la commission. Mais "cette fonction a cessé en 2016 lorsque la coopération entre la Commission nationale française et madame Modely a cessé" nous explique l'organisation mondiale.

Sa collaboration visait à constituer un "Cercle de la France", pour mettre en valeur des projets français au sein de l'organisation culturelle mondiale. Le cercle en question n'a jamais vu le jour. Pourtant Vanessa Modely n'a pas manqué de spécifier dans ses biographies qu'elle en a été la présidente. Elle fait état d'une autre association, "Nations of the world - Unesco", qui a bien été créée mais reste à ce jour fictive. La marque "Unesco" a été utilisée "frauduleusement" nous dit l'organisation.

"La France a notifié à Mme Modely qu’elle ne pouvait se prévaloir d’aucun lien avec elle. Nous avons adressé plusieurs courriers à Mme Modely pour utilisation frauduleuse ou indue de notre marque" nous dit l'Unesco. Une plainte a d'ailleurs été déposée par la Commission nationale française, dont elle se revendique pourtant fièrement.

Quant à l'inscription du football au patrimoine culturel immatériel de l'Unesco, fer de lance de Vanessa Modely depuis plusieurs années, cela reste une "initiative tout à fait louable" reconnaît l'organisation mondiale. Cependant, jamais aucune candidature n'a été déposée en ce sens.

mm/www.ipreunion.com / [email protected]

Mise à jour lundi 29 mars, 6h20 : réponse de Vanessa Modely. Malgré nos demandes d'interview, nous n'avons pas eu de retour de Vanessa Modely. Mais le projet Football World Heritage a réagi à la publication de notre article ce lundi matin. Nous publions ci-dessous la réponse en question.

"Ce n'est non pas l'UNESCO qui porte plainte mais le contraire. Notre cabinet d'avocats a déjà reçu pour instruction de porter l'affaire sur le plan judiciaire contre Doha News, qui a repris des déclarations diffamatoires d'un fonctionnaire de l'UNESCO sorti du cadre de ses fonctions sans procéder à la vérification. Ce qui constitue une action criminel (sic) sous peine de sanctions judiciaire (sic).

Ms Modely à (sic) été nommée officiellement ambassadrice de bonne volonté auprès de la Commission nationale française pour l'UNESCO depuis 2015 et Présidente du Cercle de France pour l'UNESCO depuis 2016. Cela peut être encore plus prouvé au sujet de son affiliation à l'UNESCO par des contrats signés par elle-même et Monsieur Daniel Janicot, président de la commission nationale française de l'UNESCO. Il n'ya jamais eu de rupture de contrat à ce jour et poursuit sa mission.

Le projet Football World Heritage a reçu le soutien officiel de nombreux États membres de l'UNESCO, dont le Groupe Arabe de l'UNESCO et a été déposé au secrétariat de la convention 2003 le 27 mars 2018 avec une lettre jointe adressée à la directrice générale Mme Audrey Azoulay avec la nomination de Ms Modely comme ambassadrice déléguée auprès des États membres de l'UNESCO pour mener à bien officiellement cette candidature."

   

18 Commentaire(s)

JAC, Posté
Des gens sont en train de mourrir, et n'avez vous pas honte de vouloir détruire la vie de quelqu'un de façon aussi salubre? il n' y a que des fakes buzz avec des fakes blog comme celui-la sur le net ou tout le monde écrit n'importe quoi n'importe comment ! ... bientÃ't quand la plainte de Bolloré va arriver .... il faudra passer la clé sous porte, et vous l'aurez bien mérité Imaz
Nelson, Posté
Rani modely ? ? ? Ben li appel vanessa TAMBOURAN li té l'école ek moin, té koi fé la
Bernard, Posté
D'où sortez vous cela ? Il n existe aucune plainte contre Ms Modely à l'UNESCO. J en suis certain puisque j y travaille moi même et j y ai même croisé Rani Modely il y'a 4 mois avec plusieurs états membres. Vous confondez tout sur l'UNESCO et vous êtes très mal renseigné. Ce n est pas de l informations que vous publiez, chaque ligne n es que mépris du début à la fin ou vous utiliser le nom de l UNESCO pour pondre un article poubelle. Je pense que ce sera l'UNESCO qui se retournera contre vous maintenant.
Filou, Posté
Si fille la té riche, té fé pas z'affaire menters ! Surtout qu'elle lutte pour avoir 2-3 likes sous ses posts , on diré; Li couillone bene Â" vieux Â" hein? Ha ha ha ha hi hi hi . N'est pas riche celui où celle qui s'affiche avec un DIOR, CHANEL... bien au contraire, ça même même i doit partout lo frère
Al, Posté
Article mal écrit ou on vois ou la jalousie meme avec tout et son contraire. Pauvre réunion pour une fois qu une fille fait un truc un peu de l ordinaire toute lé jaloux, y aime la di la fait pour rien , ti fille la l à rien fait à zot .. juste parce li lé jolie et riche...
Bam, Posté
A trop vous prendre sur hauteur, voilà vous êtes en train de regagner le sol terrien ! Allo ! pincess, ici la tér !
HULK, Posté
Çà n'a vraiment aucun intérêt. Des mythos comme çà il y en a à la pelle. Tout juste bonne à se vendre à n'importe qui et à n'importe quel prix. Grave pour la condition féminine, qui mérite mieux,heureusement.
AlédiPartoo, Posté
' Lilip, Posté il y a 2 heures ''Tu devrais chercher dans google '' maltraitances animales en France '' tu ne vas pas être déçue, par rapport à ce qui se passe chez toi, on est des amateurs.
Benard, Posté
Un Complexe d'infériorité forcément, pas bien dans la tête. Oté toute la reunion en parle ce matin de votre reportage IMAZ PRESS
Mayaqui , depuis son mobile, Posté
Le manque de confiance en soi et le manque d'amour dans l'enfance sont souvent à l'origine de ce besoin de reconnaissance !
Stean, Posté
Pathetiq
Moutaye, Posté
Les postes qu'ils s'inventent sont effarants ! J'aurai rasé les murs à ce stade - le père disait même qu'il était Â" conseiller personnel de Bolloré! Â" Non mais allo koi la pi lo nez!!!!!!
Georges Donald POTOLA, Posté
Princesse ; Altesse ; Ambassadrice ; Mannequin : Création de l'homme pour se sentir supérieur ; Je ne porterai pas un jugement sur cette personne que je connais pas, mais on voit en cette personne, le résultat d'un monde en perdition. Née et éduquée dans une société ou toutes est vanités...Je la conseille de lire â?oe Ecclésiasteâ?oe
Coco, Posté
Des personnes qui s'inventent une vie, il y en a plein! A voir ses parents dans les soirées avec toute leur invention c'est à vomir! Tout ce qui brille n'est pas de l'or , le dicton s'applique super bien à cette fille et à cette famille. Bravo IMAZ PRESS pour ce bel article , toujours les meilleurs
Lilip, Posté
Vous avez une autre à piublier que le parcours de cette pauvre fille ? Fautes des reportages dignes de ce nom, par exemple intéressez vous à a un fléau local tel quels la maltraitance animale !!!
Ludov, Posté
Ah parce que L'UNESCO est une marque maintenant je pensait que c'était une organisation ou association ??? C'est vraiment nous prendre pour des cons vraiment. Et l'autre elle vraiment une mytoð??"ð??"
Jeanbon, Posté
Même son titre de mannequin a été autoproclamé on dirait !
Lynda, Posté
Qui ne savait pas ça IMAZ PRESS? Le père comme la mère et la fille s'invente des statuts qu'ils rêvent d'obtenir, sauf que le karma est tout autre! Mdr hi hi hi hi hi