[LIVE] Annonces d'Emmanuel Macron :

Covid-19 : mesures renforcées partout en Métropole, les Outre-mer pas concernés


Publié / Actualisé
Emmanuel Macron a annoncé de nouvelles mesures visant à lutter contre la propagation du Covid-19. Le chef de l'Etat a annoncé que les mesures renforcées mises en place dans 19 départements actuellement vont être étendues à tout le territoire métropolitain pendant quatre semaines. Les Outre-mer ne sont pas concernés. Dans l'Hexagone, les crèches, les écoles, les collèges et les lycées vont être fermés pendant trois semaines. Le Président de la République appelle également à accélérer fortement la campagne de vaccination. Plus de 8,5 millions de Français ont reçu une première dose et 3 millions ont reçu les deux. (Photo AFP)
Emmanuel Macron a annoncé de nouvelles mesures visant à lutter contre la propagation du Covid-19. Le chef de l'Etat a annoncé que les mesures renforcées mises en place dans 19 départements actuellement vont être étendues à tout le territoire métropolitain pendant quatre semaines. Les Outre-mer ne sont pas concernés. Dans l'Hexagone, les crèches, les écoles, les collèges et les lycées vont être fermés pendant trois semaines. Le Président de la République appelle également à accélérer fortement la campagne de vaccination. Plus de 8,5 millions de Français ont reçu une première dose et 3 millions ont reçu les deux. (Photo AFP)
  • IPR

    C'est la fin de ce live, merci de nous avoir suivi

  • IPR

    Certains lieux fermés devraient rouvrir à la mi-mai en Métropole

    Restaurants, cafés, lieux de culture, pourront rouvrir sous conditions et avec des protocoles strictes. "Un calendrier va être mis en place pour les différentes ouvertures, afin de retrouver notre vie" annonce le Président

    "Je sais qu'il y a beaucoup de lassitude, de fatigue, d'énervement, c'est bien normal. Je sais qu'à chaque étape de cette épidémie, nous aurions pu faire mieux : c'est vrai. Mais nous avons tenu, nous avons appris, et nous nous sommes améliorés. Pour le mois qui vient, il nous faut nous mobiliser pour les plus fragiles" souligne-t-il

  • IPR

    Plus de 8,5 millions de Français ont reçu une première dose et 3 millions ont reçu les deux. La mortalité chez les + de 80 a chuté

    Emmanuel Macron se réjouit de ce chiffre, qui "prouve que la vaccination montre déjà chez ses effets, alors que cette tranche de la population est en grande majoritée vaccinée désormais".

    La campagne vaccinale devrait encore s'accélérer. A partir du 16 avril, les personnes de plus de 60 ans pour être vaccinées. Les plus de 50 ans pour se vacciner à partir du 15 mai. Enfin, à la mi-juin, toute la population en dessous de 50 ans pourra prendre rendez-vous. "D'ici à la fin de l'été, tous les Français de plus de 18 ans qui le souhaitent pourront être vaccinés" déclare Emmanuel Macron.

  • IPR

    Fermeture des crèches, écoles, collèges et lycées pendant trois semaines

    "Nous devons tous être conscients de nos devoirs envers la jeunesse. Le calendrier scolaire sera adapté : la semaine prochaine, les cours se feront à la maison, sauf pour les enfants des soignants, et les enfants en situation de handicap. Les deux semaines suivantes, la France entière sera placée en vacances de printemps. La rentrée aura lieux pour tous le 26 avril: physiquement pour les crèches et primaires, à distance pour les collèges et lycées. Ils pourront retourner dans leur établissement le 3 mai. Les étudiants pourront participer, s'ils le souhaitent, à des cours en présentiel un jour par semaine" détaille le Président

  • IPR

    Les restrictions sont étendues à toute la métropole, pas aux Outre-mer

    L'Hexagone sera donc en couvre-feu à 19 heures, avec interdiction de se déplacer à plus de 10 km de chez soi en journée. Les déplacements seront tolérés sur le week-end pascal pour permettre aux gens de se rendre dans leur domicile secondaire, s'ils en ont

  • IPR

    10.000 lits de réanimation disponibles bientôt

    "N'oublions pas que les soignants sont sur le pont depuis un an. Ils seront appuyés dans les prochaines jours par des moyens supplémentaires : les étudiants, soingnant de l'armée seront encore plus mobilisés Ouvertures de nouveaux lits,pour atteindre les 10.000 lits de réanimation." annonce Emmanuel Macron

  • IPR

    44% des patients en réanimation ont aujourd'hui moins de 65 ans

    Ces dernières semaines, nous faisons face à une nouvelle donne : d'un côté, la vaccination, et l'autre, l'accélération de la circulation du virus. Aucune région métropolitaine n'est désormais épargnée, et le virus est aujourd'hui plus contagieux et plus dangereux. Les variants ont fait apparaître une épidémie dans l'épidémie. Les soignants constatent des patients plus jeunes que l'an dernier : 44% des patients en réanimation ont aujourd'hui moins de 65 ans.



     

  • IPR

    Le virus continue à circuler

    "Trois principes nous ont guidé : ne pas transiger sur la santé des Français, prendre en compte les conséquences des restrictions, et sécurité.

    Fin janvier, nous avons privilégié la stratégie tester, retracer, isoler. Malgré nos efforts, le virus continue de circuler. Mais par rapport à nos voisins, qui ont confiné plus tôt, nous avons réussi à garder une certaine liberté sans perdre le contrôle. Nous avons bien fait"

  • IPR

    "Un an d'effort, de sacrifices, d'actes héroïques"

    "Je voulais l'avais dis, nous allions vivre avec le virus. Ce soir, je m'adresse à vous pour vous dire que nous allons tenir encore. Il faut rester solidaire, si nous savons nous organiser, alors dans les prochaines semaines nous verrons le bout du tunnel" déclare Emmanuel Macron

  • IPR

    Les mesures de "freinage renforcé" élargies à tout le territoire

    Toujours d'après BFMTV, habituellement bien renseignée sur les annonces à venir, les restrictions mises en place dans 19 départements actuellement - à savoir l'interdiction de se déplacer à plus de 10km de chez soi et le respect du couvre-feu - devraient être élargies à toute la France

  • IPR

    A quelques heures de sa prise de parole, des informations commencent à fuiter

    D'après BFMTV, le gouvernement réfléchirait à une fermeture des écoles, avec une semaine en cours à distance et trois semaines de vacances. A La Réunion cependant, aucunes vacances ne sont prévues avant le mois de mai, il faudrait donc adapter la mesure à l'île

  • IPR

    Bonsoir à tous, nous ouvrons ce live pour suivre l'allocution officielle d'Emmanuel Macron

A propos

 

Une nouvelle fois, les Français sont donc suspendus aux arbitrages que le chef de l'Etat. Aucune indication n'a filtré sur le contenu de cette intervention, mais depuis le début de la crise il y a un an, les allocution présidentielles sont devenues synonymes de décisions de grande ampleur.

Pour trancher, Emmanuel Macron tiendra compte des dernières données épidémiques, qu'il a examinées mardi soir, notamment avec le Premier ministre Jean Castex. La tendance reste inquiétante avec une hausse des chiffres mettant l'hôpital sous une très forte tension. Le nombre de malades en réanimation a grimpé, à 5.072, au-delà des capacités hospitalières normales et du pic de la deuxième vague de novembre. Le taux d'incidence a également augmenté.

Lire aussi : Face à la troisième vague qui monte, Macron va trancher

A La Réunion, la situation sanitaire est plus dégradée que jamais. Pour la première fois, la préfecture confirme plus de 1.000 cas de Covid-19 en l'espace d'une semaine. Le taux d'incidence s'est envolé pour atteindre les 120 pour 100.000 habitants. 13 personnes sont décédées, portant à 115 le nombre de décès dans l'île depuis le début de la crise sanitaire. Alors que les autorités parlaient jusqu'ici d'une situation "stabilisée", malgré des indicateurs toujours plus inquiétants, elles ont finalement changé de ton ce mardi 30 mars 2021 en admettant que la situation "continuait de se dégrader"

Lire aussi : 13 décès, seuil des 1.000 cas par semaine dépassé, explosion du taux d'incidence : La Réunion ne va pas bien

www.ipreunion.com / [email protected]

   

4 Commentaire(s)

Contradiction, Posté
On va sans doute poursuivre le couvre feu à la Reunion en le durcissant comme en IDF et le Nord. Sauf que cela n'a pas fonctionné dans ces régions et il a été décidé du confinement et de la fermeture des écoles ce jour. On marche sur la tête !
Perdu du temps, Posté
Malheureusement on a perdu du temps
Confinement, Posté
Confinement ou confine lent ?
Sociale, Posté
S il arretait de vendre les hÃ'pitaux publics il n y aurait pas à pousser les murs.