Selon le bilan de Santé publique France :

Covid-19 : l'un des quatre patients mahorais évacués vers Paris est décédé


Publié / Actualisé
Dans son bilan épidémique, Santé publique France fait le point sur la situation à Mayotte face au Covid-19. Alors que l'épidémie se stabilise sur l'île aux parfums, le bilan de la mortalité fait état de 167 décès répertoriés en tout, dont 27 à La Réunion et un à Paris. Un bilan qui laisse alors entendre que parmi les quatre patients mahorais en réanimation évacués vers la Métropole le 4 mars dernier depuis La Réunion, l'un d'eux est hélas décédé. (Photo rb/www.ipreunion.com)
Dans son bilan épidémique, Santé publique France fait le point sur la situation à Mayotte face au Covid-19. Alors que l'épidémie se stabilise sur l'île aux parfums, le bilan de la mortalité fait état de 167 décès répertoriés en tout, dont 27 à La Réunion et un à Paris. Un bilan qui laisse alors entendre que parmi les quatre patients mahorais en réanimation évacués vers la Métropole le 4 mars dernier depuis La Réunion, l'un d'eux est hélas décédé. (Photo rb/www.ipreunion.com)

Sur les 167 morts du Covid-19 que compte actuellement Mayotte, 28 ont perdu la vie suite à une évacuation sanitaire, indique Santé publique France : "28 décès en milieu hospitalier suite à des évacuations sanitaires ( 27 à la Réunion et 1 à Paris)". Ce triste bilan semble alors indiquer que sur les quatre patients mahorais évacués de La Réunion vers la Métropole en mars, un est décédé.

Lire aussi - Patients Covid évacués en Métropole : une opération qui n'est pas sans risques

A notre connaissance, il n'y a eu aucune évacuation sanitaire depuis Mayotte vers la Métropole en-dehors des quatre patients transférés par avion le 4 mars 2021. La possibilité d'évacuer des patients Covid entre Mayotte et l'Hexagone n'a été évoquée que fin février, via l'étude d'une ligne Dzaoudzi-Paris.

L'opération du 4 mars, elle, fut de grande envergure, une opération "sans précédent" comme l'avait avoué Martine Ladoucette. En effet, l'ARS avait souligné à l'époque qu'un vol aussi long (11 heures de trajet) dans le cadre d'une évacuation sanitaire Covid était une première mondiale.

Le CHU de La Réunion avait alors indiqué qu'il s'agissait de quatre patients mahorais, évacués dans un premier temps depuis Mayotte vers La Réunion, à une époque où l'hôpital de l'île aux parfums était totalement asphyxié par le Covid-19 et les places en réanimation saturées.

Une opération bien évidemment nécessaire quand il s'agit de sauver des vies mais qui a un coût, comme l'avait souligné Martine Ladoucette, sans vouloir s'étendre sur le sujet. Imaz Press avait alors révélé que l'opération aurait pu coûter entre 300.000 et 400.000 euros, tous frais compris.

Pour ce vol, des moyens hors normes avaint été mis en oeuvre par l'ARS et le CHU à bord du 787 affrété par Air Austral : 15 soignants, dont trois médecins et quatre infirmiers du Samu de Paris, ainsi que 800 kilos de matériel médical ont été mobilisés.

www.ipreunion.com / [email protected]

   

1 Commentaire(s)

Sermon, Posté
La caisse de AIR austral renflouer en parties si ça se pas de la solidarité alors il faudra faire avec.