Opération de prévention :

Nous toutes : 5.000 sacs à pain distribués à La Réunion contre les violences conjugales


Publié / Actualisé
Après avoir lancé une cagnotte, le collectif NousToutes va distribuer 615.000 sacs à pain dans les boulangeries de France. Cette opération "baguettes de pain", inspirée d'une initiative de la maire de Noisy-le-Sec (93), vise à prévenir et lutter contre les violences conjugales. A La Réunion, 5.000 sacs à pain seront distribués dans les boulangeries par 17 bénévoles dans 14 villes à partir de ce dimanche 11 avril 2021 en commençant par la boulangerie Du pain sur la planche à la Saline les bains. (Photo : Nous toutes)
Après avoir lancé une cagnotte, le collectif NousToutes va distribuer 615.000 sacs à pain dans les boulangeries de France. Cette opération "baguettes de pain", inspirée d'une initiative de la maire de Noisy-le-Sec (93), vise à prévenir et lutter contre les violences conjugales. A La Réunion, 5.000 sacs à pain seront distribués dans les boulangeries par 17 bénévoles dans 14 villes à partir de ce dimanche 11 avril 2021 en commençant par la boulangerie Du pain sur la planche à la Saline les bains. (Photo : Nous toutes)

La cagnotte de Nous toutes a permis de récolter 32.000 euros pour imprimer ces sacs à pain qui seront distribués par plus de 3.000 militant.e.s. Des groupes de distribution se sont constitués à l’occasion et vont se rendre dans les boulangeries de leurs quartiers.

A La Réunion, après la distribution de 5.000 sacs, une deuxième " fournée " arrivera prochainement dans l’île afin de livrer
les communes n’ayant pas encore reçu des sacs.

Les deux faces des sacs à pain sont mises à contribution pour l'affichage des informations de prévention. Au verso, les numéros utiles en cas de violences sont inscrits. Au recto, le violentomètre permet de mesurer le degré́de violences dans un couple à partir d'exemples concrets du quotidien et est reconnu par les associations expertes comme d’utilité́ publique dans la lutte contre les violences conjugales.

Chaque année, 225.000 femmes en France sont victimes de violences physiques ou sexuelles au sein du couple. La crise du coronavirus a été marquée par une augmentation drastique des signalements de violences conjugales. La boulangerie est un lieu stratégique car s’il y a bien un lieu où nous continuons d’aller, ce sont bien les boulangeries. C’est important de pouvoir toucher les femmes victimes de violences, même les plus isolées. C’est environ 6 milliards de baguettes produites chaque année en France. La baguette est l’objet du quotidien qui peut alors devenir un instrument efficace de prévention des violences conjugales.

Voici les boulangeries concernées par l'opération :

• Dans l'est :

- Boulangerie pédagogique Afpar, Saint-André
- La case à pain, Saint-André
- Boulangerie pâtisserie Caron, Bras-Panon
- La Bénédictine 2 (Bras-Panon, Saint-Benoît, Sainte-Anne)
- Le Campagnard à Sainte-Rose
- Boulangerie de Sainte-Rose

• Dans le sud :

- La fée au chocolat, La Plaine des palmistes
- L'Amandine, Petite Ile
- La Sucrière, Saint-Pierre
- L'Entredeusienne, L'Entre-Deux
- Flopaline, Saint-Louis
- La Marquise, Saint-Louis
- Copaline, Cilaos
- Le Cake, Cilaos
- Tous les jours, L'Etang-Salé
- Oguia, L'Etang-Salé
- Le Fournil de maître Jean, Les Avirons

• Dans l'ouest :

- Pain sur la planche, Saint-Paul
- Le Maïdo, Saint-Paul
- Le Fournil, Saint-Paul
- Antonin à la plage, Saint-Paul
- Case à pain, Saint-Paul
- Les 3 épis, Le Port

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !