Nouvel an tamoul :

Pouttandou Vajtoukal, bonne année 5122


Publié / Actualisé
Ce mercredi 14 avril 2021, les Tamouls de La Réunion célèbrent le nouvel an tamoul. Elle entre ainsi dans l'année Pilava 5122, la 35ème d'un cycle de 60 ans de l'ère du Kaliyougam. Des cérémonies religieuses se tiendront à différents endroits de l'île dans le respect des règles sanitaires. (Photo rb/www.ipreunion.com)
Ce mercredi 14 avril 2021, les Tamouls de La Réunion célèbrent le nouvel an tamoul. Elle entre ainsi dans l'année Pilava 5122, la 35ème d'un cycle de 60 ans de l'ère du Kaliyougam. Des cérémonies religieuses se tiendront à différents endroits de l'île dans le respect des règles sanitaires. (Photo rb/www.ipreunion.com)

L'optimisme est le maître mot de cette année 5122. "Malgré une année compliquée, nous souhaitons à l'occasion de ce nouvel an voir les choses différemment, de manière plus agréable et garder le côté optimiste", raconte Jean Luc Amaravady, président de la Fédération tamoule de la Réunion.

Bonne nouvelle, cette année les croyants peuvent se rendre au temple, pour prier les divinités mais aussi assister à la cérémonie religieuse donnée à l'occasion du nouvel an 5122. "Un dispositif d'encadrement est mis en place pour veiller au respect des règles sanitaires", explique Jean Luc Amaravady. Il ajoute que "les gens viendront tour à tour, pour respecter les règles de distanciation". En revanche en raison de la crise sanitaire et des mesures applicables à La Réunion, une majorité des festivités prévues sont annulées ou restreintes.

L'an 5122, fêté aujourd'hui par la communauté tamoul se base sur le calendrier lunaire. Le 14 avril fait référence au jour où le dieu Brahma, né d'une fleur de lotus, crée l'univers.

Lors de cette journée, les Tamouls commencent par prier le soleil. Ils se rendent ensuite au temple où a lieu la cérémonie religieuse. "Celle-ci débute par la prière du dieu Ganesh, reconnaissable par sa tête en forme d'éléphant", explique Chrisna, pratiquant Tamoul. Durant la journée, les divinités reçoivent un bain de purification "avec de l'huile, du miel et du lait", ajoute le jeune Saint-Andréen. La cérémonie se clôture par la lecture des prédictions pour la nouvelle année. Ces prédictions sont transmises par les astrologues d'Inde.

Après ce passage au temple, les croyants se rendent généralement chez leur famille. "C'est aussi le moment d'aller à la rencontre des aïeux, pour souhaiter la bonne année et offrir des cadeaux.", termine le président de la Fédération tamoule de la Réunion.

Pouttandou Vajtoukal à toutes et à toutes et bonne année 5122

mmo/www.ipreunion.com / [email protected]

   

4 Commentaire(s)

Bonne année , Posté
Bonne année
Thierry , Posté
Bonjour vous za les bien
Erick, Posté
Yopé
Gayar lané mon bann frèr ek sèr Tamoul dan nout pei Larényon...
Jeanbon, Posté
L'année 5122 ?
Il n'y a pas une erreur ?
Et les sacrifices d'animaux vivant sont encore en cours, les castes aussi ?
Que serons nous qui sommes aujourd'hui en 2021, dans plus de 3000 ans, des néandertaliens ?