21 projets ont été retenus :

Lutte contre la pauvreté : 2,62 millions d'euros accordés aux associations réunionnaises


Publié / Actualisé
Dans le cadre de la lutte contre la pauvreté, le ministre de la Santé Olivier Véran a annoncé un soutien exceptionnel de 100 millions d'euros à 33 projets nationaux et 576 projets régionaux, portés par des associations. A La Réunion, 21 projets ont été retenus. 2,62 millions d'euros seront donc accordés aux associations réunionnaises. Nous publions le communiqué complet ci-dessous (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Dans le cadre de la lutte contre la pauvreté, le ministre de la Santé Olivier Véran a annoncé un soutien exceptionnel de 100 millions d'euros à 33 projets nationaux et 576 projets régionaux, portés par des associations. A La Réunion, 21 projets ont été retenus. 2,62 millions d'euros seront donc accordés aux associations réunionnaises. Nous publions le communiqué complet ci-dessous (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

Olivier Véran annonce un soutien exceptionnel de 100 millions d’euros à 33 projets nationaux et 576 projets régionaux, portés par les associations de lutte contre la pauvreté
 
Face à une crise épidémique qui pèse lourdement sur les populations les plus précaires, les associations de lutte contre la pauvreté jouent un rôle incontournable pour subvenir aux besoins de millions de foyers en difficulté. Afin de soutenir l’activité de ces associations et de leur permettre de toujours mieux répondre aux urgences sociales, Olivier Véran, ministre des Solidarités et de la Santé,  avait annoncé un plan de soutien exceptionnel de 100 millions d’euros s’inscrivant dans le plan de relance national " France Relance ". Ce plan de soutien a pris la forme d’un appel à projet ouvert en novembre dernier, qui a réuni plus de 2600 candidatures. 33 projets nationaux et 576 projets régionaux ont été sélectionnés.
 
L’appel à projet avait pour objectif de couvrir un champ large d’actions : l’accès aux biens essentiels dont les biens alimentaires, l’accès aux droits, la lutte contre l’isolement et les actions " d’aller-vers ", ou encore le soutien à la parentalité et l’accompagnement scolaire. Des projets de modernisation, de numérisation et de réorganisation des associations pour améliorer l’efficacité de leur action auprès des plus précaires ont également été pris en compte.
 
- Un soutien exceptionnel à des projets locaux -
 
Au-delà des 33 projets nationaux retenus, le ministre a souhaité pouvoir soutenir l’action des associations au plus près des territoires. Les deux tiers des financements étaient donc consacrés à des projets d’envergure régionale ou infra-régionale. 
10% de cette enveloppe était fléchée vers les départements et régions d’outre-mer pour tenir compte des spécificités sociales de ces territoires.
 
Les commissaires régionaux chargés de la lutte contre la pauvreté ont été chargés de piloter ces appels à projet et ont présidé un comité de sélection des projets solidaires dans leur région.

Au total, ce sont 576 projets régionaux lauréats soutenus dans toutes les régions pour un montant total de 53,4 millions d’euros. Ces chiffres ne concernent que les premiers résultats disponibles, une annonce complémentaire étant prévue pour les régions Centre-Val-de-Loire, Corse, Hauts-de-France, Île-de-France, Occitanie, Pays-de-la-Loire et Provence-Alpes-Côtes-d’Azur.
 
A La Réunion, 21 projets ont été retenus, pour un montant total de 2,62 millions d'euros. Les projets retenus concernent l’ensemble du territoire de l’île et recouvre les 4 priorités définies :

·         la lutte contre la précarité alimentaire et l’accès aux biens essentiels
·         l’accès aux droits ;
·         le soutien aux familles, notamment pour l’accueil des enfants de parents demandeurs d’emploi et en insertion sociale et professionnelle ;
·         l’insertion sociale et professionnelle.
 
Les premières conventions de subventions seront signées dès le mois de mai 2021.

- Retrouvez les projets lauréats -
 
" Mon exigence permanente, c’est qu’à cette crise épidémique ne s’ajoutent pas des drames humains. Or nous le savons, le quotidien de nos concitoyens les plus précaires a été durement touché par l’épidémie, et je tiens à saluer l’engagement des associations qui ont tendu la main depuis le premier jour à ces populations fragiles. Leur action jour après jour est déterminante. Cet appel à projet vient les soutenir dans leur combat. Par la diversité des projets sélectionnés, par le choix de soutenir des initiatives nationales comme locales, nous sommes fidèles aux valeurs de solidarités qui nous animent" a déclaré le préfet Jacques Billant.

" En cohérence avec les orientations de la Stratégie nationale de prévention et de lutte contre la pauvreté, déployée depuis 2 ans sur notre territoire, et dans un contexte inédit de crise sanitaire, l’État accentue son action en faveur de la lutte contre la pauvreté dans le cadre du plan France Relance. Cet appel à projet est inédit dans son ampleur et ses modalités" a-t-il ajouté.

"Les 21 projets retenus aujourd’hui sont à la fois ambitieux et opérationnels. Ils ont pour ambition de toucher directement nos concitoyens aussi bien des territoires urbains que  ruraux des quatre arrondissements de l’île. Je remercie l’ensemble des acteurs associatifs qui se sont mobilisés pour répondre à cet appel à projets. Tous les dossiers n’ont pu être retenus, ce qui ne remet pas en cause l’intérêt et la pertinence des projets présentés. Restons mobilisés afin d’atteindre notre objectif commun : améliorer concrètement et durablement la situation de nos concitoyens les plus fragiles, confrontés notamment à la précarité alimentaire, aux difficultés d’accès aux biens essentiels et aux droits, aux défis de la parentalité et aux problématiques d’insertion sociale et professionnelles" a conclut le préfet.
 

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !