Pas d'impact sur le fonctionnement :

Université : le professeur Jean-Michel Jauze nommé administrateur provisoire


Publié / Actualisé
Le 14 avril 2021, le tribunal administratif (TA) a rendu sa décision concernant les deux recours contre les opérations électorales des 8 et 17 décembre derniers en annulant la désignation des membres extérieurs du conseil d'administration puis l'élection du Président de l'Université de La Réunion. Ce lundi 19 avril 2021, Madame La Rectrice, chancelière des universités, a nommé le Pr Jean- Michel JAUZE comme administrateur provisoire de l'établissement, avec pour mission de mener le processus électoral à son terme sous un mois. Nous publions ici le communiqué de l'Université. (Photo : Université de La Réunion)
Le 14 avril 2021, le tribunal administratif (TA) a rendu sa décision concernant les deux recours contre les opérations électorales des 8 et 17 décembre derniers en annulant la désignation des membres extérieurs du conseil d'administration puis l'élection du Président de l'Université de La Réunion. Ce lundi 19 avril 2021, Madame La Rectrice, chancelière des universités, a nommé le Pr Jean- Michel JAUZE comme administrateur provisoire de l'établissement, avec pour mission de mener le processus électoral à son terme sous un mois. Nous publions ici le communiqué de l'Université. (Photo : Université de La Réunion)

Pr Jean-Michel JAUZE a été recruté à l’Université de La Réunion en 1995, après y avoir soutenu une thèse de doctorat en Géographie en 1994. Titulaire d’une habilitation à diriger des recherches (HDR), de l’Université de Paris IV-Sorbonne (2001), il occupe un poste de professeur en Géographie depuis 2003. Il est actuellement professeur de classe exceptionnelle 2 et compte à son actif une centaine de publications scientifiques dans le domaine de la géographie urbaine et de l’aménagement des territoires dans les
Mascareignes. Depuis 2012, il dirige l’UFR Lettres et Sciences Humaines (LSH).

L'établissement fonctionne normalement

L'équipe présidentielle et de direction demeure aux responsabilités pour la gestion des affaires courantes : les vice-président·e·s, chargé·e·s de mission et direction de cabinet continuent d'exercer leurs fonctions. L'ensemble des instances, hors conseil d'administration, fonctionnent également normalement.

La continuité de service public de l'Université de La Réunion s'opère donc : les cours examens se dérouleront comme prévus. Les services, directions et laboratoires accueilleront les usagers.

   

3 Commentaire(s)

ETUDIANT CALE , Posté
Faut bien comprendre : ce n'est pas l'élection de M MIRANVILLE qui est annulé, mais celle de la représentante de la Région au sein du CA. L'annulation de la délibération installant cette personne comme "personnalité extérieure" entraine celle des 3 autres membres "personnalités extérieures" et du coup annule l'élection du président. Tous les autres membres restent en poste dont les vices présidents...Ce sont les statuts de l'université qui prévoient qu'en cas d'absence ou empêchement c'est le vice président des affaires générales qui prend le relais et donc c'est M JAUZE qui occupe ce poste qui a été désigné. Donc tout à fait normal...de plus il ne s'agit que d'organiser une réunion entre les membres du CA déjà élus pour élire les 4 personnalités et par la suite le président....il n'y a pas de débat...
Question, Posté
Ce monsieur n'était il pas sur la liste de Miranville " Se pose une question de neutralité "
Denis, Posté
La première qualité d"un administrateur provisoire est d"être neutre, et en aucun cas, "juge et partie", Or, Monsieur Jean- Michel Jauze a été élu sur les listes de F. Miranville et il est Vice Président de F. Miranville (du moins jusqu"à que la décision du TA du 14 Avril intervienne), d"ailleurs peut-être se pense-t-il encore Vice-président. En somme, nommer Monsieur Jean Michel Jauze comme administrateur provisoire c"est comme si été nommé F. Miranville lui-même administrateur provisoire. Où est l"impartialité madame la rectrice " l"argument du doyen d"age (le plus âgé dans le grade) ne tient pas au regard des autres administrateurs provisoires nommés précédemment qui n"étaient pas forcément les plus âgés mais qui étaient d"anciens présidents (comme par exemple Monsieur F. Cadet).Madame la rectrice vous restez notre dernier rempart face à l"arbitraire, ce n"était vraiment pas le moment de céder.