Commerces non-essentiels :

Action culottée: la boutique de lingerie fine Sidiot envoie une culotte à Jean Castex


Publié / Actualisé
Des boutiques de lingerie de toute la France regroupées au sein du collectif "Action culottée" ont décidé d'envoyer des culottes à Jean Castex. Elles considèrent leurs commerces essentiels et réclament l'équité. Dans le collectif, Julie Sidiot, gérante de la boutique Sidiot Lingerie, a envoyé ce mardi 20 avril 2021 un tanga en dentelle bleu à Matignon. (Photos Sidiot Lingerie)
Des boutiques de lingerie de toute la France regroupées au sein du collectif "Action culottée" ont décidé d'envoyer des culottes à Jean Castex. Elles considèrent leurs commerces essentiels et réclament l'équité. Dans le collectif, Julie Sidiot, gérante de la boutique Sidiot Lingerie, a envoyé ce mardi 20 avril 2021 un tanga en dentelle bleu à Matignon. (Photos Sidiot Lingerie)

Entre deux courriers officiels et autres lettres conventionnelles, le Premier ministre Jean Castex a reçu des petites culottes ainsi qu'une lettre explicative. Julie Sidiot, qui tient trois boutiques de lingerie fine à La Réunion, a décidé d'expédier ce lundi "un tanga fleuri en dentelles bleu d'un corsetier français" au Premier ministre. "Pour marquer notre action et donner un petit air humoristique et rigolo on a décidé d'envoyer à monsieur Castex, un string, une culotte ou un tanga", explique Julie Sidiot.

A travers cette action, elle s'interroge sur le caractère "non essentiel" des sous-vêtements. "Je pense qu'on a toute notre place, la femme qui va accoucher qui a besoin d'un soutien-gorge d'allaitement, n'est-ce pas essentiel pour elle ? La femme qui a subi une opération qui a besoin d'un soutien-gorge post-opératoire, n'est-ce pas essentiel pour elle ?", questionne la gérante. 

Derrière cette action culottée, "une centaine de détaillantes indépendantes ont envoyé le même courrier type" pour protester contre la fermeture de leurs boutiques de lingerie pendant le confinement. "En métropole, il faut savoir qu'elles en sont au troisième confinement, elles n'en peuvent plus", déclare Julie Sidiot.

Dans sa vitrine, à côté des sous-vêtements, elle avait déjà affiché une banderole "Nous ne sommes pas essentiels", pour manifester son mécontentement face aux mesures prises en Métropole, qui ne concernent pas La Réunion pour l'heure.  Ecoutez :

mmo/www.ipreunion.com / [email protected]

   

8 Commentaire(s)

Mékoué, Posté
Bravo, Bravo, Bravo, commerçants, restaurateurs, artistes..., il serait temps de vous réveiller, face à ce qui semble être une supercherie, décriée par bon nombre scientifiques internationaux de renom. Il est indispensable d'emboiter le pas à cette commerçante pour exprimer son RAS LE BOL, face à des mesures aussi farfelues du style : virus comme la chauve souris,n'attaque pas avant 18h: établissement scolaire en situation de "présentielle, distancielle", mais sans appliquer le dédoublement de la moitié des élèves présents par classe (Nombre inchangé d'élèves/classe, pied de nez à la distanciation'); cas contact, quand l'élève est placé en isolement à domicile, les autres membres de sa famille peuvent vaquer normalement à leurs occupations salariales et autres quotidiennes...En conclusion, s'il n'y avait pas distribution de subside pour ne rien faire, la majorité des citoyens serait elle aussi conciliante ''Un peu de courage comme cette commerçante et la vie pourra reprendre son cours normal. Quant à la mort, elle ne viendra qu'à son heure, les "faux prophètes", ne pouvant là, rien y changer
Tata, depuis son mobile , Posté
Manque de respect pour les institutions boycottons cette boutique.
Sully, Posté
Ça se voit que des gens n'ont rien à faire de leur journee : comme si un membre du gouvernement allait s'attarder avec ces conneries, alors que le monde est malade
Missouk, Posté
Personnellement, et vu que l'ARS adore les chiffres, j'aimerais savoir quel est le nombre de vies sauvées grâce à la fermeture des rayons culottes et chaussettes... Histoire de rire un bon coup!
Tia-maca , Posté
A ces 2 dames le ridule ne tue pas. Cest vrai. Mais je salue l'action. Si vous ne portez pas de sous-vêtements cest votre choix moi jen porte (Peu importe dentelle ou pas, marque ou pas) '
HULK, Posté
Très bien, tout le monde devrait en faire autant. Les ridicules ce sont ceux qui ne réagissent pas,les complices de MACRON et de sa politique débile . Virons tout celà en 2022
Yolaine, Posté
Fo là point rien pou fé pour envoy un culotte pour un 1èr ministre
Sandra, Posté
Ridicule pffff