Manifestation pacifique :

Vélorution : 200 cyclistes ont déambulé à Saint-Denis


Publié / Actualisé
Ce samedi 24 avril, le collectif "Citoyens dionysiens à vélo", soutenu par les associations et collectifs réunionnais Attac, Alternatiba, Ekopratik, Extinction Rebellion et Greenpeace, organisait une grande "Vélorution" à Saint-Denis afin d'interpeller élus et citoyens sur la nécessité de développer des aménagements cyclables sur le chef-lieu. Environ 200 participants se sont rassemblés dans une ambiance festive afin de célébrer le vélo et ce qu'il représente, indiquent les militants dont nous publions ici le communiqué. (Photo DR)
Ce samedi 24 avril, le collectif "Citoyens dionysiens à vélo", soutenu par les associations et collectifs réunionnais Attac, Alternatiba, Ekopratik, Extinction Rebellion et Greenpeace, organisait une grande "Vélorution" à Saint-Denis afin d'interpeller élus et citoyens sur la nécessité de développer des aménagements cyclables sur le chef-lieu. Environ 200 participants se sont rassemblés dans une ambiance festive afin de célébrer le vélo et ce qu'il représente, indiquent les militants dont nous publions ici le communiqué. (Photo DR)

"Le vélo : un moyen de déplacement low-tech, économique, accessible à tous, bon pour la santé, qui est un puissant moteur de changement de nos sociétés. Cyclistes sportifs ou occasionnels, vélo-taffeurs, marmays, parents, gramounes... ont ainsi parcouru en vélo, à trottinette ou en skate les 8km séparant le stade de l’Est de l’Hôtel de ville, profitant de l’agréable sensation d’évoluer dans un espace public beaucoup plus favorable et sécurisant pour les vélos, rééquilibré en faveur des mobilités douces le temps d’un instant.

Au-delà de la célébration, la manifestation a été l’occasion d’interpeller de manière constructive mais déterminée les élus locaux sur la place laissée aux mobilités douces dans les choix d’aménagement du territoire, et de les inciter à aller plus loin dans leurs actions, par exemple sur ces différents points :

● pistes cyclables en site propre, permettant aux familles de circuler sur les grands axes structurants pour faciliter la circulation en centre-ville, les déplacements intercommunaux et les connexions transverses

● transformation du centre-ville en développant de véritables zones 30 urbaines et zones de rencontre accordant la priorité aux mobilités douces

● végétalisation des aménagements pour offrir des parcours ombragés et agréables pour les cyclistes (et les automobilistes !), en particulier aux stops et feux

● développement des emplacements de stationnement vélo sécurisés et équipés dans les endroits stratégiques

● possibilité de ranger les vélos dans les soutes à bagages des transports publics (en particulier les cars jaunes) pour favoriser l’intermodalité

● soutien des initiatives citoyennes et associatives en faveur de la réparation de vélos

● association des citoyens à la conception et la mise en oeuvre de la politique “vélo”

Une lettre ouverte précise ces différentes demandes. Elle est diffusée en même temps que ce communiqué aux collectivités en charge des questions de transport (commune de Saint-Denis, CINOR, Région) afin de les inciter à coordonner leurs efforts pour une politique plus volontariste en matière de développement des mobilités actives, dont le vélo, et ainsi répondre aux enjeux des urgences climatiques et écologiques."

   

3 Commentaire(s)

M'Polo, Posté
C'est rassurant de voir que nous avons des gens éveillés qui se bougent dans le nord. Il reste aux élus de se mettre au diapason. Pester bien assis dans son loto contre les embouteillages est une chose, mais cette facilité-là restera toujours contreproductive. Alors, paré pour une prochaine vélorution mon bann frères vroom-vroom 'Un big up en passant pour les vélorutionnaires du sud. Et ouuuuh pour Pour A.R qui n'a pas eu un mot sur le motif de cette manifestation festive mais militante. A croire que les pistes cyclables et tout l'écosystème qu'elles sous-tendent donnent la gratelle à leur paradigme.M'Polo
Matt, Posté
Le véloFaire des pistes cyclables okMais attention la voiture reste le mode de locomotion numero 1.Ne pas détruire la ville pour le vélo et faire fuir les dionysiens.Le slogan serait :Venir en vélo en centre villeAllez à Carrefour en voiture'''''Meilleur moyen de desertifier une ville
Grd mère vale, Posté
J'était en voiture et je les ais vu heureux, j'avais envie de les rejoindre!! Bravos a tous!! La prochaine foi je viens