Ça s'est passé cette semaine sur Imaz Press :

Vaccination, concours, double épidémie, urgences, levée des restrictions


Publié / Actualisé
Retour sur les actualités qui ont marqué la semaine du lundi 3 mai au vendredi 7 mai 2021 sur Imaz Press :

* Lundi 3 mai - Vaccination désormais ouverte aux plus de 50 ans
* Mardi 4 mai - Concours nationaux : les candidats réunionnais pénalisés par un trajet semé d'embûches
* Mercredi 5 mai - Covid-19 et dengue, La Réunion plus que jamais frappée par une double épidémie
* Jeudi 6 mai - CHU de La Réunion : les urgences peinent à recruter
* Vendredi 7 mai - Covid-19 : l'aveu d'échec des mesures restrictives
Retour sur les actualités qui ont marqué la semaine du lundi 3 mai au vendredi 7 mai 2021 sur Imaz Press :

* Lundi 3 mai - Vaccination désormais ouverte aux plus de 50 ans
* Mardi 4 mai - Concours nationaux : les candidats réunionnais pénalisés par un trajet semé d'embûches
* Mercredi 5 mai - Covid-19 et dengue, La Réunion plus que jamais frappée par une double épidémie
* Jeudi 6 mai - CHU de La Réunion : les urgences peinent à recruter
* Vendredi 7 mai - Covid-19 : l'aveu d'échec des mesures restrictives

• Lundi 3 mai - Vaccination désormais ouverte aux plus de 50 ans

Nouvelle étape dans la campagne de vaccination contre le Covid-19 ce lundi 3 mai 2021. Toutes les personnes de plus de 50 ans  peuvent se faire vacciner. Cette phase devrait donner un coup d'accélérateur la campagne de vaccination. L'Agence régionale de santé (ARS) a pour objectif, de vacciner 85% de la population éligible d'ici la fin du mois de mai. A noter également que depuis le vendredi 30 avril la vaccination est élargie à toutes les personnes de plus de 18 ans atteintes d'une pathologie considérée comme à risque de forme sévère Covid-19. Où et comment se faire vacciner ? Quelles sont les informations utiles ? le vaccin est-il risqué ? Tour d'horizon des informations essentiels

• Mardi 4 mai - Concours nationaux : les candidats réunionnais pénalisés par un trajet semé d'embûches

Pour les candidats aux concours académiques nationaux, la crise sanitaire complique bien les choses. Pour le CAPES (Certificat d'aptitude au professorat de l'enseignement du second degré) il est nécessaire de prendre l'avion pour certains oraux. Un trajet d'autant plus complexe cette année : un vol de 10.000 km auxquels s'ajoutent le motif impérieux à faire valider, le test PCR à présenter obligatoirement pour l'aller comme pour le retour, et une septaine à anticiper avant ledit oral. Pourtant, le ministère de l'Education nationale a maintenu les épreuves en présentiel pour les étudiants ultramarins.

• Mercredi 5 mai - Covid-19 et dengue, La Réunion plus que jamais frappée par une double épidémie

Les chiffres du Covid-19 comme ceux de la dengue, dévoiles ce mardi 4 mai 2021 par les autorités sanitaires, montrent bien que notre département est soumis à deux épidémies, en forte circulation l'une comme l'autre. Côté Covid-19, deux personnes sont décédées et ce sont 1.070 nouveaux cas qui ont été détectés, un record hebdomadaire jamais atteint jusqu'ici. Le taux d'incidence de l'île monte à 125,3 pour 100.000 habitants. Les indicateurs restent donc dans le rouge, alors que l'échéance du 7 mai se rapproche, et donc la fin théorique des restrictions sanitaires. Côté dengue, 1.686 nouveaux cas sont recensés et trois décès sont à déplorer. Les formes graves se multiplient et des complications cardiaques, forme la plus sévère de la maladie, ont été observées pour la première fois à La Réunion.

• Jeudi 6 mai - CHU de La Réunion : les urgences peinent à recruter

Alors que de nombreux départs de médecins urgentistes sont prévus entre le mois de mai et le mois de juillet, le CHU de La Réunion peine à trouver des remplaçants. D'après nos informations, jusqu'à 17 médecins seraient sur le départ, pour des raisons variées. Problème : les remplacements ne sont pour l'heure pas garantis, mettant au passage en péril la deuxième ligne du SMUR en raison du manque de médecins

• Vendredi 7 mai - Covid-19 : l'aveu d'échec des mesures restrictives

Comme vous l'annonçait Imaz Press ce jeudi 6 mai, le préfet table sur un calendrier en plusieurs étapes jusqu'au 30 juin pour lever les mesures anti-Covid mises en place sur le territoire. Ainsi le couvre-feu va être assoupli, les réouvertures font se faire petit à petit et le motif impérieux va être progressivement allégé... et ce alors que les chiffres du Covid n'ont jamais été aussi hauts. Tout comme la dengue, qui atteint de tristes records de contaminations. La levée progressive des restrictions est un soulagement pour toutes et tous, à n'en pas douter. Mais ce calendrier, mis en relation avec les chiffres de l'épidémie, n'est-il pas finalement un aveu de l'échec de ces mesures ?

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !