Le taux d'incidence est de 139,8 pour 100.000 habitants :

Covid-19 : 19 décès et 1.193 cas confirmés en une semaine


Publié / Actualisé
19 décès et 1.193 cas ont été confirmés en une semaine à La Réunion. Trois de ces décès auraient dû être comptabilisés dans le communiqué de presse du 4 mai dernier. Les victimes sont une personne âgée entre 35 et 44 ans, huit personnes âgées entre 60 et 74 ans et 10 personnes âgées de plus de 75 ans. Au total, 169 personnes sont mortes du Covid-19 à La Réunion, dont 99 ces huit dernières semaines. Le taux d'incidence est de de 139,8 pour 100.000 habitants. Au 11 mai, 39 lits de réanimation étaient occupés par des patients positifs à la Covid-19 sur les 117 lits de réanimation. A noter que trois marins du navire Prabhu Sakhawat sont actuellement hospitalisés à La Réunion. Nous publions le communiqué complet ci-dessous (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
19 décès et 1.193 cas ont été confirmés en une semaine à La Réunion. Trois de ces décès auraient dû être comptabilisés dans le communiqué de presse du 4 mai dernier. Les victimes sont une personne âgée entre 35 et 44 ans, huit personnes âgées entre 60 et 74 ans et 10 personnes âgées de plus de 75 ans. Au total, 169 personnes sont mortes du Covid-19 à La Réunion, dont 99 ces huit dernières semaines. Le taux d'incidence est de de 139,8 pour 100.000 habitants. Au 11 mai, 39 lits de réanimation étaient occupés par des patients positifs à la Covid-19 sur les 117 lits de réanimation. A noter que trois marins du navire Prabhu Sakhawat sont actuellement hospitalisés à La Réunion. Nous publions le communiqué complet ci-dessous (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

Alors que La Réunion doit s’engager dans le plan de désescalade, il est constaté une hausse de certains indicateurs témoignant d’une dégradation de la situation sanitaire. Si la pression hospitalière reste stable, on constate ainsi une hausse du nombre de cas avec un taux d’incidence hebdomadaire désormais à 139,8/100 000 habitants.

Plus que jamais, nous devons tous rester extrêmement vigilants face à la maladie et appliquer l’ensemble des protocoles et des règles édictées par la préfecture. Si à ce stade la dégradation de la situation sanitaire ne remet pas en cause le plan de désescalade, une remobilisation est absolument nécessaire.

- Détails de la situation sanitaire -

La préfecture et l’agence régionale de santé ont le regret d’annoncer 19 décès : seize décès sont intervenus au cours des 7 derniers jours (du 4 au 10 mai) et trois auraient dû être comptabilisés dans le communiqué de presse du 4 mai dernier (décès intervenus les 1er et 3 mai). Ces personnes sont originaires de La Réunion : une âgée entre 35 et 44 ans,  8 personnes âgées entre 60 et 74 ans et 10 personnes âgées de plus de 75 ans.

Du 1er mai au 7 mai, 1193 cas ont été recensés en 7 jours, soit un taux d’incidence hebdomadaire en augmentation porté à 139,8/100 000 habitants (contre 125,2 la semaine précédente) et un taux de positivité de  5,3 % dépassant légèrement le seuil de vigilance (et qui s’explique notamment par une baisse du nombre de dépistages réalisés cette semaine). Parmi les 1193 cas :          

• 1176 cas sont classés autochtones.
• 17 cas sont classés importés.

Du 1er mai au 7 mai, 1458 tests ont été criblés pour identifier une souche de variant. Sur ces 1458 tests, on comptabilise 979 cas de variantes COVID (937 sud-africains ou brésiliens et 42 britanniques), soit une proportion de 67,10 % en légère baisse par rapport au 68,49% de la semaine précédente).

Compte tenu des 21 045 guérisons et des 169 décès depuis le début de la crise sanitaire, 1 430 cas sont encore actifs à ce jour. 22 644 cas ont été investigués à ce jour par l’ARS, Santé publique France et l’Assurance Maladie, dont 92,3% sont des cas autochtones.

Au 11 mai 2021, 36 clusters sont actifs et 232 clôturés. Parmi les clusters actifs, on note :
• 7 à criticité élevée : Cilaos (1), Le Port (1), Saint-Denis (2), Sainte-Suzanne (1), Saint-Louis (1), Saint-Paul (1)
• 8 à criticité modérée : Le Port (2), Saint-André (1), Saint-Denis (3),  Saint-Paul (2)

Concernant les autres indicateurs, il est à noter :

• un taux d’incidence en baisse chez les plus de 0-14 ans : -21.3% (80.3/100 000),
• un taux d’incidence en augmentation :
- chez les 15-24 ans : + 6,4% (167.1/100 000).
- chez les 25-34 ans : + 21.6 %  (181/100 000),
- chez les 35-44 ans : + 25,3 %  (192.8/100 000),
- chez les 45-64 ans : + 10,8%  (131.7/100 000),
- chez les 65 ans et plus : + 57,7% (141.1/100 000),
- chez les plus de 75 ans : + 63,9 %  (136/100 000).
• un taux de positivité des tests qui augmente à 5,3 %, passant au-dessus du seuil de vigilance (5%),
• un nombre de dépistage qui diminue avec 24 748 tests réalisés (contre 30 605 tests la semaine précédente).     
    
Au 11 mai, 39 lits de réanimation étaient occupés par des patients positifs à la Covid-19 sur les 117 lits de réanimation comptabilisés à La Réunion.

- Une remobilisation nécessaire dans l’application des protocoles -

Au vu des constations effectuées par la cellule contact tracing dans le cadre du suivi des clusters, on ne peut que regretter un relâchement dans l’application des protocoles en milieu professionnel (partage de repas entre collègues, distanciation non respectée, port du masque non respecté dans des bureaux communs, etc.). Pour les métiers qui le permettent, le télétravail est une arme de choix face à la crise. Pour les autres professions, les protocoles doivent absolument être respectés. Une campagne de communication sera lancée par la préfecture sur les bons comportements à adopter en milieu professionnel.

- Se faire vacciner : un engagement civique et citoyen plus que jamais d’actualité -

La vaccination est notre meilleur allié face à la COVID-19 : la campagne vaccinale accélère cette semaine à La Réunion. L’augmentation du nombre de doses livrées à La Réunion permet notamment de proposer à toujours plus de personnes de se faire vacciner.

Un dixième centre de vaccination a ainsi été ouvert aujourd’hui à La Possession : des créneaux restant disponibles, il ne faut pas hésiter à s’y inscrire ! Pour rappel, tous les créneaux qui n’auraient pas été réservés par les personnes prioritaires (du fait notamment de leurs pathologies, de leurs âges ou de leurs professions) sont libérés 24h avant la date concernée et mis à disposition de toute personne âgée de plus de 18 ans, sans autre critère.

Un communiqué de presse de l’agence régionale de santé sera diffusé aujourd’hui qui précisera l’avancée de la campagne de vaccination et les nouvelles modalités.

- Suivi de la situation des cas de variant indien sur le navire Prabhu Sakhawat -

Sur les 21 marins de l’équipage, onze étaient positifs à la COVID-19. Parmi eux, trois sont actuellement hospitalisés à La Réunion (l’un en réanimation, les deux autres en hospitalisation conventionnelle), alors que les autres poursuivent leur isolement sur le navire.

L’armateur a programmé l’arrivée de personnels en renforts afin de remplacer les marins actuellement hospitalisés et permettre le départ du navire.

   

Mots clés :

    2 Commentaire(s)

    Marie, Posté
    Et ça va encore augmenter du fait d'une politique vaccinale d'apprenti sorcierTous les pays quand ils se mettent à accélérer la vaccination ont le même problème Israël GB Chili Seychelles Hongrie Gibraltar Bouthan certains état de l'Inde d'autres fans de vaccination Ce vaccin n'est pas au point et favorise la diffusion de la protéine spike qui attaque le système vasculaireComment peut on s'enfoncer comme cela dans l'erreur de façon irrémédiable 'C'est soit du suicide collectif ou soit du sadisme des dirigeants sur la population qui est affolée 'Et en plus on parle de vacciner les enfants!!'''Un biochimiste de profession qui sait malheureusement de quoi il parle!
    Missouk, Posté
    La situation sanitaire se dégrade, mais le Préfet (aux ordres de sa majesté Macron 1er) assouplit les règles sanitaires. D'une logique implacable, encore et encore. Nous sommes l'un des départements français où le pourcentage de vaccinés est le plus faible. L'ARS aurait peut-être pu (du) commander des vaccins plus tôt non ' Du côté calculette, toujours autant de chiffres, ça fume dur!