[LIVE - PHOTOS/VIDEO] Elles et ils marchent pour les visibilités LGBTQIA+ :

Saint-Denis : "marre des sociétés qui ne respectent pas les trans, les gouines et les pédés"


Publié / Actualisé
C'est une date dont les associations de défense pour l'égalité se souviendront sûrement. Ce dimanche 16 mai 2021, à 14 heures 30, a commencé la première marche des visibilités LGBTQIA+ à La Réunion. Au fil des ans, plusieurs tentatives avaient été lancées, mais aucune n'avait réellement aboutie. Ce dimanche, des centaines de personnes se sont données rendez-vousdevant le Jardin de l'Etat, à Saint-Denis, pour une marche pour la liberté et les droits des personnes lesbiennes, homosexuelles, bisexuelles, transgenres, queer, intersexes, et tous les corps qui font partie de la diversité des identités de genres, sexuelles et romantiques de l'île. suivez-vous, nous sommes en direct (Photo www.ipreunion.com)
C'est une date dont les associations de défense pour l'égalité se souviendront sûrement. Ce dimanche 16 mai 2021, à 14 heures 30, a commencé la première marche des visibilités LGBTQIA+ à La Réunion. Au fil des ans, plusieurs tentatives avaient été lancées, mais aucune n'avait réellement aboutie. Ce dimanche, des centaines de personnes se sont données rendez-vousdevant le Jardin de l'Etat, à Saint-Denis, pour une marche pour la liberté et les droits des personnes lesbiennes, homosexuelles, bisexuelles, transgenres, queer, intersexes, et tous les corps qui font partie de la diversité des identités de genres, sexuelles et romantiques de l'île. suivez-vous, nous sommes en direct (Photo www.ipreunion.com)

Regardez le direct réalisé par la Ville de Saint-Denis

  • IPR

    Ce direct est à présent terminé. Merci d'être resté avec nous

    Bonne fin de dimanche

    Oubli pa : person lé plis, person lé moin, respé pou lin é lot !

  • IPR

    Mahé de Labourdonnais avec le drapeau LGBT

    Le drapeau arc-en-ciel symbole du mouvement LGBT a été hissé sur la statut de Mahé de Labourdonnais dans les jardins de la préfecture. Regardez

     

  • IPR

    Prise de parole devant la préfecture

    Plusieurs personnes prennent la parole devant la préfecture. Il est question d'amour, de respect, de partage, d'espoir.. Regardez

    Toutes les interventions ont été traduites en langue des signes

  • IPR

    1.500 personnes devant la préfecture

    Cette première marche des visibilités est un succès. Environ 1.500 personnes sont maintenant rassemblée devant la préfecture. "Queer sort dann fénoir", "di ban nou arive" sont quelques uns des solgans scandés

     

  • IPR

    La marche continue, l'occasion de saisir de belles images

  • IPR

    Bonne humeur et mobilisation

     

  • IPR

    Au fil des slogans

    - On a des marre des sociétés qui ne respectent pas les trans, les gouines et les pédés

    -  On est queer

    - A shopinrespé sa lé long, a ti pa, ti pa narivé

    - Tarlouz power

    - Kaniar osi i pé èt homo

  • IPR

    C'est le départ de la marche

    Plusieurs centaines de personnes sont présentes. Le départ est donné devant le Jardin de l'Etat. Bonne humeur et slogans revendicatifs sont au rendez-vous

  • IPR

    Un direct Facebbok sur la page de la ville de Saint-Denis

    La commune de Saint-Denis va retransmettre en direct sur son compte Facebook la marche des visibilités

  • IPR

    Des slogans pour éveiller les consciences...

    ...ont été collés par des militant.e.s dans la rue de Paris et sur l'un des bâtiments de la préfecture. Regardez

  • IPR

    Collage matinal

    Tôt ce dimanche matin, des militant.e.s ont commencé à coller sur les murs de Saint-Denis des slogans appelant au respect de toutes et de tous

     

  • IPR

    Bonzour zot tout ! Koman i lé gran matin la ?

    Nous ouvons ce direct pour suivre en direct la première marche des visibilités qui a lieu cet après-midi à Saint-Denis. Restez avec nous

A propos

A la veille du 17 mai, Journée Internationale de lutte contre l’Homophobie, la Transphobie et la Biphobie, l'association Requeer s'est lancée le pari de la tenue de cette marche. Une initiative validée par la préfecture le 5 mai, donnant le feu vert pour l'organisation.

Si la date est symbolique, des circonstances récentes ont impulsé 'organisation de la marche, alors qu'une militante réunionnaise, Mathilde Lebon, a récemment été la cible d'attaques lesbophobes sur les réseaux sociaux.

"Les propos qui ont été tenus à l'encontre de Mathilde, et envers moi dernièrement ont été le déclencheur. On voulait déjà organiser cette marche l'an dernier, mais on avait annulé à cause de la crise sanitaire. Aujourd'hui, même si le Covid-19 est toujours là, ce n'est plus possible de rester sans réagir alors que nous sommes en danger, qu'on reçoit des menaces de mort" explique Brandon Gercara, activiste queer et à l'origine de l'association Requeer.



Des temps de parole seront d'ailleurs accordés aux militant.e.s pour s'exprimer sur les problématiques rencontrées aujourd'hui à La Réunion. "Il y a tout un contexte extrêmement homophobe ici. Ce n'est pas un événement festif mais politisé, pour montrer qu'on est là et questionner le manque de visibilité de la communauté LGBTQI+ racisé.e.s" détaille Brandon Gercara.  L'événement a été préparé en amont pendant deux semaines : affiches, pancartes, slogans, discours, tout a été pensé pour cette première marche.

"Cette marche est avant tout un outil de lutte contre les oppressions, un moyen pour visibiliser la diversité des identités de genres, sexuelles et romantiques, une manifestation politique qui appelle l’égalité des droits pour mieux vivre ensemble" rappelle ReQueer. "Il semble essentiel aujourd’hui de marcher pour lutter pour nos droits, et de rappeler à la jeunesse LGBTQIA+ sa légitimité à exister en tant que telle. Les vies des personnes LGBTQIA+ comptent. Nous refusons que notre droit à la dignité soit soumis au bon vouloir des personnes LGBTphobes. Cessons de normaliser les violences, marchons ensemble pour lutter contre toutes formes de discriminations" ajoute l'association.

Imaz Press sera en live, suivez-nous

www.ipreunion.com / [email protected]

   

4 Commentaire(s)

Stean, Posté
Bravo!! Zot le pa moin
Jeanbon, Posté
Eh non, je n'y vois vraiment rien d'explicite, et en tous cas sûrement moins que votre titre, admettez le : "Saint-Denis : "marre des sociétés qui ne respectent pas les trans, les gouines et les pédés" (Oui cher Jeanbon, c'était l'un des slogans de la manifestation. Très bonne nuit - Webmaster)
Jeanbon, Posté
"C'est justement pour protester contre ce genre de déclarations que cette manifestation a eu lieu"Ah bon, quelle déclaration 'Subliminale sans aucun doute, arrêtez de vous prendre pour des victimes ! (Vos déclarations étaient pourtant très explicites dans votre précédent commentaire, cher Jeanbon, vous ne vous en êtes pas rendu compte ? Webmaster)
Jeanbon, Posté
On ne doit pas vivre dans la même île, je n'ai jamais constaté plus d'agression sur les "différents" que sur les autres. Oui il y a des agressions, et ce trop souvent sur les femmes hétérosexuelles. Ma seule expérience vécue, était un couple gays, ou l'un des deux s'apprêtait à trancher le cou de son partenaire avec un couteau de cuisine. Alors, à part vous afficher pour faire le buzz, vous faire remarquer, draguer, convertir, franchement je ne comprends pas. Et les médias qui insistent lourdement comme vous le faites, comme si d'autres causes plus importantes n'étaient pas à dénoncer (C'est justement pour protester contre ce genre de déclarations que cette manifestation a eu lieu. En ce qui nous concerne, nous considérons que toutes les discriminations doivent être combattues. Nos l'avons toujours et nous le ferons toujours. Très bon dimanche - Webmaster)