L'étudiant réunionnais avait 22 ans (actualisé) :

Corps retrouvé dans le Cher : l'autopsie confirme qu'il s'agit de Nadjim Ahamada


Publié / Actualisé
L'autopsie du corps récupéré dans le Cher le dimanche 9 mai à Tours confirme qu'il s'agit bien de celui de Nadjim Ahamada, un étudiant réunionnais de 22 ans, rapporte France Bleue. Disparu le 2 mai à Tours, sa famille avait lancé un avis de recherche alors qu'il était parti de chez sa mère. "L'examen réalisé à l'Institut médico-légal de Tours, le vendredi 14 mai, a confirmé que le décès n'était pas lié à l'intervention d'un tiers. Le corps a donc été rendu à la famille, mais des analyses toxicologiques ont été diligentées pour déterminer si la victime était sous l'emprise de stupéfiants ou d'alcool au moment du décès" précisent nos confrères de Métropole.
L'autopsie du corps récupéré dans le Cher le dimanche 9 mai à Tours confirme qu'il s'agit bien de celui de Nadjim Ahamada, un étudiant réunionnais de 22 ans, rapporte France Bleue. Disparu le 2 mai à Tours, sa famille avait lancé un avis de recherche alors qu'il était parti de chez sa mère. "L'examen réalisé à l'Institut médico-légal de Tours, le vendredi 14 mai, a confirmé que le décès n'était pas lié à l'intervention d'un tiers. Le corps a donc été rendu à la famille, mais des analyses toxicologiques ont été diligentées pour déterminer si la victime était sous l'emprise de stupéfiants ou d'alcool au moment du décès" précisent nos confrères de Métropole.

 "Nadjim était un jeune Réunionnais danseur de break dance talentueux. Originaire de Saint-Denis, il était en 5e année de marketing à Paris" a réagi Ericka Bareigts, la maire de Saint-Denis, présentant ses condoléances aux proches du jeune homme.



Nadjim Ahamada avait disparu le dimanche 2 mai, dans le quartier des Fontaines à Tours. Sa famille avait lancé un avis de recherche alors qu'il était sorti de chez sa mère pour "prendre une commande de nourriture", explique France Bleue. Il avait quitté son domicile "avec son téléphone mais sans carte bleue, ni carte d'identité, ni vêtement de rechange, ni chargeur de mobile". Les circonstances de son décès ne sont pour l'heure pas connues

www.ipreunion.com / [email protected]

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !