Trois en une semaine :

Une nouvelle murène retrouvée morte par la Réserve marine


Publié / Actualisé
Une nouvelle murène a été retrouvée morte sur la plage au niveau de Pointe des Aigrettes à Grand Fond (Saint-Paul). Ce sont donc trois décès de murènes qui sont répertoriés en une semaine. Ce dernier spécimen a été découvert samedi 15 mai. Il s'agit d'une murène vipère de 80 cm longueur et pensant 2 kilos. A nouveau, aucune cause apparente ne permet d'expliquer son décès (Photo : Réserve marine)
Une nouvelle murène a été retrouvée morte sur la plage au niveau de Pointe des Aigrettes à Grand Fond (Saint-Paul). Ce sont donc trois décès de murènes qui sont répertoriés en une semaine. Ce dernier spécimen a été découvert samedi 15 mai. Il s'agit d'une murène vipère de 80 cm longueur et pensant 2 kilos. A nouveau, aucune cause apparente ne permet d'expliquer son décès (Photo : Réserve marine)

Contactée, la Réserve marine indique que "les spécimens récupérés jusqu'alors étant en état de décomposition avancé, il n'est pas possible de réaliser des analyses (bactériologiques notamment) plus poussées". Difficile donc de savoir de quoi sont mortes ces trois murènes.

Le 12 mai dernier, la Réserve avait déjà publié les photos de deux murènes retrouvées échouées. L'une d'elles, une léopard (blanche à taches noires), mesurait 1,60 mètre de long et pesait 13 kilos. A ce moment-là, il avait été indiqué que les premières analyses ne révélaient "pas de blessures apparentes pouvant relier cette mortalité à de la pêche (harpon, à la ligne)".

Sur ses réseaux, la Réserve indique que "ces différentes espèces de murènes retrouvées mortes récemment, fréquentent les passes et pentes externes des récifs coralliens, ne sont pas présentes généralement dans les lagons. Dans leur milieu naturel, visibles sur des spots de plongées sous-marines, elles ne sont pas dangereuses, tant qu'elles ne sont pas perturbées intentionnellement."

La Réserve marine appelle tout témoin à la contacter en cas de nouveau cadavre retrouvé sur la plage. "Nous sollicitons notre réseau d'observateurs, les sentinelles du récif, plongeurs, pêcheurs, apnéistes, usagers de la mer... En cas de nouvelles observations, merci de nous contacter directement par téléphone au 0262 34 64 44 pour pouvoir récupérer rapidement ces poissons."

www.ipreunion.com / [email protected]

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !