[VIDÉO] Réunion avec la commission des usagers (actualisé) :

Mobilisation contre la fermeture du service d'urologie du CHU nord


Publié / Actualisé
La commission des usagers du CHU de La Réunion se réunit ce mardi 25 mai 2021. A cette issue, elle validera ou non la fermeture du service d'urologie. Les syndicats, eux, l'ont d'ores et déjà refusée. A l'issue de cette réunion, le directeur du CHU devrait présenter le dispositif de prise en charge des patients à la suite de la fermeture du service d'urologie, si celle-ci est actée. La fermeture est prévue le 1er juin. Environ 2.000 patients sont concernés à La Réunion. Le CHU a annoncé à la commission des usagers envisager un nouveau service d'urologie, basé sur un partenariat avec les cliniques privées. (Photos rb/www.ipreunion.com)
La commission des usagers du CHU de La Réunion se réunit ce mardi 25 mai 2021. A cette issue, elle validera ou non la fermeture du service d'urologie. Les syndicats, eux, l'ont d'ores et déjà refusée. A l'issue de cette réunion, le directeur du CHU devrait présenter le dispositif de prise en charge des patients à la suite de la fermeture du service d'urologie, si celle-ci est actée. La fermeture est prévue le 1er juin. Environ 2.000 patients sont concernés à La Réunion. Le CHU a annoncé à la commission des usagers envisager un nouveau service d'urologie, basé sur un partenariat avec les cliniques privées. (Photos rb/www.ipreunion.com)

Pour Jean-Yves Hoarau secrétaire général de la CFTC Santé, "la réponse des usagers sera négative, ils vont demander un vote contre la fermeture du service d'urologie". Ce qui reste un avis, la CHU devra ensuite se positionner.

Rappelons que le CHU souhaite fermer le service suite aux tensions existant entre quatre urologues. Jean-Yves Hoarau rappelle "qu'ils n'ont pas fait de faute grave" mais la fermeture poussera le CHU à se séparer des quatre spécialistes.

Actuellement le service est déjà dégradé pour le syndicaliste. Si ce service est fermé "ça va être un gros problème pour les patients et une vraie réorganisation pour les familles". La direction, elle, dit qu'elle ne "peut pas faire autrement". Les quatre urologues concernés devraient repartir en Métropole ou dans un autre établissement à La Réunion.

Ecoutez son interview réalisée par notre journaliste sur place :

A la sortie de la réunion, le représentant des usagers Antoine Fontaine demande que la pétition des usagers "soit enregistrée comme réclamations des usagers". Il indique la direction parle de "l'ouverture d'un nouveau service d'urologie, avec des cliniques privées, dans le cadre d'un partenariat, notamment Clinifutur qui va assurer la reprise des soins".

Il se dit "choqué" d'entendre les services du CHU "se féliciter" de ce partenariat : "je trouve ça inquiétant pour l'avenir du service public, quand on sait que beaucoup n'ont pas les moyens de se faire soigner". La commission des usagers aurait souhaité avoir accès au projet envisagé pour la suite, plutôt que le découvrir alors que la fermeture est déjà actée. "Les usagers sont méprisés" tacle Antoine Fontaine. Regardez son interview

www.ipreunion.com / [email protected]

   

3 Commentaire(s)

Mékoué, Posté
Sans un soutien ferme et massif de la population pour son service publique, tout à terme disparaitra, pour mieux reparaître dans le "privé" en plus juteux pour les patrons, mais en moins disponible et efficace pour les patients. Petit exemple comparatif: du temps des PTT le facteur devait distribuer le courrier et se rendre sans exception au domicile de chaque habitant de sa tournée, même concernant les plus éloignés. Personne n'était isolée, ce qui n'est plus le cas...
Mayaqui , depuis son mobile , Posté
Urologues .. pardon
Mayaqui , depuis son mobile , Posté
Fermer un service hospitalier à cause de la mésentente de 4 urologies est une aberration! Jusqu'ou ira la betise humaine !