Les plantes contre la maladie :

Dengue : les remèdes de grand-mère contre le virus


Publié / Actualisé
La dengue circule toujours plus à La Réunion, apportant avec elle son lot de désagréments. Fièvre, fatigue extrême, déshydratation, démangeaisons... Les symptômes sont nombreux et loin d'être agréables. Dans les pires des cas, le virus peut vous mener à l'hôpital, ou même s'avérer mortel. De nombreux remèdes de grand-mère circulent sur internet pour tenter d'apaiser un peu les malades, avec plus ou moins d'efficacité. Tour d'horizon de ces remèdes traditionnels, même si bien sûr, la priorité est de se rendre chez le médecin en cas de symptômes (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
La dengue circule toujours plus à La Réunion, apportant avec elle son lot de désagréments. Fièvre, fatigue extrême, déshydratation, démangeaisons... Les symptômes sont nombreux et loin d'être agréables. Dans les pires des cas, le virus peut vous mener à l'hôpital, ou même s'avérer mortel. De nombreux remèdes de grand-mère circulent sur internet pour tenter d'apaiser un peu les malades, avec plus ou moins d'efficacité. Tour d'horizon de ces remèdes traditionnels, même si bien sûr, la priorité est de se rendre chez le médecin en cas de symptômes (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

• Les feuilles de papaye

C'est sûrement le remède le plus connu à La Réunion. Les feuilles de feuilles de papaye sont régulièrement transformées en jus pour faire baisser la fièvre des malades, mais aussi pour combattre les courbatures et la nausée. Si la concoction n'est pas des plus ragoûtantes, elle semble faire son effet. Les feuilles doivent être pressées, écrasées ou passées à l'extracteur de jus et consommées plusieurs fois dans la journée.

• Les infusions

Les infusions de différentes épices et fruits feraient aussi des miracles. Plusieurs recettes s'offrent à vous : un mélange de thym, citron, oignon, cannelle et miel, ou encore un citron pressé, du miel, de la cannelle en poudre, un canon de rhum et deux dolipranes à l'intérieur feront l'affaire. On ne garantit pas que le mélange soit très agréable à boire, cependant.

Certains internautes conseillent de leur côté une infusion de galabert rouge, avec les feuilles et les fleurs (sept feuilles dans un litre d'eau et 3 à 4 coeurs de cerise côtelée). L'Artemisia annua est elle aussi recommandée.

L'infusion de feuilles de cerise avec de la peau d'orange, deux gouttes d'huile essentielle de menthe poivrée avec un cachet d'Efferalgan effervescent à l'intérieur a aussi été mentionnée. Pour les nausées, une tisane d'anis étoilé, ayapana, gingembre et clou de girofle ferait aussi l'affaire.

• Les bains

Certains internautes ont aussi recommandé de prendre des bains, que ce soit pour les courbatures ou pour la fièvre. Un bain tiède avec de l'huile de menthe poivrée et romarin peut être été recommandé, tout comme le Zembaville, qui est conseillé pour les démangeaisons.

• Boire beaucoup d'eau

Cela peut sembler tout bête, mais beaucoup ne s'hydratent pas assez lorsqu'ils sont malades. Il est essentiel de rester bien hydraté, et donc de boire régulièrement afin de soulager les courbatures ou les maux de tête.

• Consommer des fruits et légumes

Il est important de consommer beaucoup de fruits et légumes riches en vitamines pour combattre la baisse du nombre de plaquettes dans le sang. Oranges, mandarines, citrons, ananas ou encore carottes feront très bien l'affaire, en jus ou à manger.

Lire aussi : Dengue : un décès et 2.074 nouveaux cas en une semaine

as/www.ipreunion.com / [email protected]

   

1 Commentaire(s)

Mékoué, Posté
Tisane: Plusieurs personnes (sans autre maladie préalable), ont été soulagées des douleurs provoquées par le chik; la dengue après avoir bu à la soif pendant un à deux jours la tisane suivante: faire bouillir * dans un litre d'eau, la moitié d'une feuille de "Malaye"/ noni ou nouni pour les Antilles, une rondelle de citron, 3 feuilles de cerise côtelée. Constat partagé, n'ayant pas ici valeur de prescription*) laisser refroidir avant consommation, ne plus prendre la décoction, dès constat d'un premier signe d'effet secondaire quelconque: douleurs gastriques...