Handisport :

Championnats du monde d'athlétisme : le Réunionnais Lucas Tandrayen en route pour la Pologne


Publié / Actualisé
Lucas Tandrayen est un jeune athlète très prometteur du club Sport handicap du Nord, à Saint-Denis. Le jeune homme participera aux championnats du monde d'athlétisme Virtus du 7 au 14 juin 2021 à Bydgoszcz-Torun (Pologne) Le jeune homme est entraîné par Georges-Marie Nacoulivala (Nacou "pour les potes") connu pour avoir préparé Margaret Gustave et Bryan Arnal pour les Jeux des îles en 2019. Imaz Press les a rencontrés lors d'une séance d'entraînement sur le stade de Champ-Fleuri. Reportage (Photos : mba/www.ipreunion.com et vl/www.ipreunion.com)
Lucas Tandrayen est un jeune athlète très prometteur du club Sport handicap du Nord, à Saint-Denis. Le jeune homme participera aux championnats du monde d'athlétisme Virtus du 7 au 14 juin 2021 à Bydgoszcz-Torun (Pologne) Le jeune homme est entraîné par Georges-Marie Nacoulivala (Nacou "pour les potes") connu pour avoir préparé Margaret Gustave et Bryan Arnal pour les Jeux des îles en 2019. Imaz Press les a rencontrés lors d'une séance d'entraînement sur le stade de Champ-Fleuri. Reportage (Photos : mba/www.ipreunion.com et vl/www.ipreunion.com)

Du haut de ses 22 ans "bientôt 23" (il y tient), Lucas Tandrayen est un jeune athlète qui participera bientôt aux championnats d'athlétisme Virtus, anciennement connu sous le nom de "Fédération sportive internationale pour les personnes handicapées intellectuelles".

Ce mercredi 26 mai, le jeune homme s'entraîne sur le terrain de Champ-Fleuri sous un soleil d'une fin de journée. Cela ne semble guère le déranger pendant son entraînement. Après plusieurs tours de terrain pour s'échauffer, Lucas Tandrayen s'arrête sur le bord de la piste pour encourager ses camarades "kour pli vite na in shien derrièr ou" lance-t-il en rigolant.  A la fin de son échauffement il revêt son maillot fluo. C'est parti !

Son entraîneur Nacou l'appelle pour le début de l'entraînement. Au programme, saut en longueur, course de vitesse, lancer de javelot et de poids.l'athèlte et le coach se dirigent côte à côte vers la fosse à réception (bac à sable) pour le saut en longueur. Pendant ce trajet de quelques minutes, l'entraîneur profite pour taquiner son élève "ou kour pa alor, ou lé déza fatigué" dit Nacou en plaisantant.

Lucas Tandrayen s'assoit dans l'herbe près de la piste du bac à sable et troque ses chaussures de sport fluo contre des pointes de la même couleur et adaptées à son entraînement.  Il se redresse et se dirige vers son point de départ. Ce dernier n'est pas matérialisé par un trait blanc comme on le voit sur les pistes de course, mais par une de ses chaussures qu'il avait mis lors son échauffement. Il attend le top départ de l'entraîneur, s'élance et finit sa course finit dans la fosse de réception. Nacou lui fait remarquer ses erreurs et les points à améliorer.

Après cinq essaisle coach lui dit de s'installer pour le sprint. Le jeune homme se dirige vers la piste où d'autres sportives et courent et se met en position de départ. Les mains posées au sol et en appui sur sa jambe gauche, Lucas regarde droit devant lui et se prépare au top départ. L'athlète est blessé au genon et ne peut pas se mettre en position optimale. Nacou vient donc l'aider à se placer pour qu'il ne se blesse pas.

Regardez l'interview de Lucas Tandrayen sur son parcour et sur ses objectifs




Après plusieurs sprints, Lucas Tandrayen se dirige sur la piste de lancer de javelot pour sept essais. Après un échauffement spécifique le jeune homme se place derrière la ligne blanche au sol. En position, il se concentre sur ses lancers. Il ne parvient pas à planter son javelot dans la pelouse à la première tentative. Le troisième essai sera le bon : le javelot se plante au sol.

Regardez l'interview de Georges-Marie Nacoulivala (Nacou) sur le parcours de Lucas




Le jeune athlète enchaine ensuite avec le lancer du poids. Le appuis sont bons, les lancer aussi.

Regardez le reportage de nos journalistes sur l'entraînement de Lucas Tandrayen



L'entraînement terminé, les athlètes se réunissent tous en cercle pour une séance d'étirement. Dans une semaine, Lucas s'envolera pour la Pologne pour tenter de décrocher le titre de champion du monde d'athlétisme en handisport.

Tyenbo larg pa Lucas !

mba/vl/www.ipreunion.com / [email protected]

   

1 Commentaire(s)

Jean-Luc , Posté
Bravo Lucas, nous sommes avec toi ! Et bravo Nacou, toujours sur le pont pour l entraînement et l animation ! Chapeau Messieurs !