L'épidémie se poursuit à un niveau élevé :

Dengue : un décès et 1.949 cas confirmés en une semaine


Publié / Actualisé
Du 17 au 23 mai, un décès et 1.949 cas de dengue ont été confirmés (2 074 cas la semaine précédente). 21% des patients hospitalisés pour dengue présentent une forme sévère. L'épidémie se poursuit à un niveau élevé ces dernières semaines (près de 2.000 cas hebdomadaires depuis cinq semaines). Toutes les communes sont concernées. Le secteur Ouest reste le plus touché. "A ce stade, il n'est pas encore possible de déterminer si le pic épidémique a été atteint" précise la préfecture. Nous publions le communiqué ci-dessous (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Du 17 au 23 mai, un décès et 1.949 cas de dengue ont été confirmés (2 074 cas la semaine précédente). 21% des patients hospitalisés pour dengue présentent une forme sévère. L'épidémie se poursuit à un niveau élevé ces dernières semaines (près de 2.000 cas hebdomadaires depuis cinq semaines). Toutes les communes sont concernées. Le secteur Ouest reste le plus touché. "A ce stade, il n'est pas encore possible de déterminer si le pic épidémique a été atteint" précise la préfecture. Nous publions le communiqué ci-dessous (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

La préfecture, l’ARS et Santé Publique France ont le regret d’annoncer le décès d’un patient survenu ces derniers jours et directement lié à la dengue. Le nombre de passages aux urgences et d’hospitalisations pour dengue est en hausse. Par ailleurs 21% des patients hospitalisés pour dengue présentent une forme sévère.
 
Cette année, de nombreuses formes graves de la dengue sont recensées à La Réunion. Il est recommandé de consulter immédiatement un médecin en cas de symptômes évocateurs et de se rendre à l’hôpital en cas d’aggravation de son état de santé, surtout au  4ème jour où les formes graves apparaissent.  
 
Les autorités rappellent l’importance d’éliminer les gîtes larvaires dans les cours et jardins, de se protéger des piqûres de moustiques et de continuer à se protéger, même malade, pour éviter de se faire piquer et transmettre la maladie à ses proches. 15% des maisons visitées par le service Lutte Anti-Vectorielle en 2021 recensaient au moins un gîte larvaire (contre 8% en 2020).

- Situation de la dengue au 2 juin 2021 (données Cellule Santé Publique France en région, ARS) -
 
Depuis le 1er Janvier 2021

·    18 381 cas confirmés
·    462 hospitalisations
·     2 397 passages aux urgences   
·    12 décès directement liés à la dengue

Les cas sont répartis sur les 24 communes :

-          L'Ouest concentre 70% des cas  à Saint-Paul,  La Possession, Le Port, Saint-Leu et Trois-Bassins
-          Une stabilité des cas est observée sur les autres secteurs :
o    15% des cas se situent dans le Sud à Saint-Joseph, Saint-Pierre, Le Tampon, Saint-Louis, Les Avirons et Etang Salé principalement
o    12% des cas dans le Nord : Saint-Denis, Sainte-Marie principalement
o    3% des cas dans l’Est : Saint-André et Saint-Benoit principalement
 
Des regroupements de cas ont été identifiés dans les communes (quartiers) suivantes :
 
Région Ouest

·         Le Port (Satec, SIDR Basse et Haute, Ariste Bolon, Saint Ange d’Oxile, Vieille ville, Epuisement, ZAC 1, Orée du Bois, ZUP 1, Lot Sedre, Piscine, Say, Cœur Saignant Haut et Bas, Rivière des Galets, ZAC Rivière des Galets)
 
·         La Possession (Fond de Bac, Rivière des Galets, Moulin Joli, Halte là, Saint Laurent, Sainte Thérèse, Cap Noir, Dodin, Pichette, Cité Jacques Duclos, Ville, Camp Magloire, Tamarin Sarda, Le Vingt Septième, Vingt-Huitième, Dos d’Âne)
 
·         Saint Paul (Parc de la Poudrière, La rue Jacquot, L’Etang, La Plaine, Bois de Nèfles, Bouillon, Sans Souci, Centre-ville, Gare Routière, La Baie, Bellemène, Bois Rouge, Le Bois de Nèfles, Le Guillaume, Plateau Caillou, Le Petit Bernica, Fleurimont, Tamatave, l’Eperon, Tamatave, Saint-Gilles les hauts, Tan Rouge,  Villèle, La Saline, Ermitage, Fond Puits, Barrage, Le Grainoire, Mont Roquefeuil, Carrosse, Trou d’eau, Les Filaos, Bruniquel, La Saline les Bains, Trou d’eau, Lotissement Bellevue, Lotissement Gayette, L’Ermitage les Hauts, Lot Bellevue, Bruniquel, Saint-Gilles-les bains, Grand Fond, Les Coquillages,  Boucan)
 
·         Trois Bassins (La Souris Blanche, La Grande Ravine, ville)
 
·         Saint Leu (Pointe des Châteaux, Quartier Pêcheurs, Stella, Portail, Piton, Maduran, Butor)
 
Région Sud

·         Saint-Joseph (Manapany, La petite Plaine,  Les Jacques, La Cayenne, Ville, Le Butor, Bois Noirs, Le Goyave, Langevin, Vincendo, Ligne Matouta)
 
·         Saint-Pierre (La Ravine des Cabris, Bois d’Olives, Lataniers, Basse Terre les Bas, Ville, Monvert)
 
·         Les Avirons (Barouty)
 
·         L’Etang Salé (L’Etang Salé les Bains,Pied des Roches)
 
·         Le Tampon (Les Quatre Cents, Trois Mares, Le dix-septième)
 
Région Nord

·         Saint-Denis (La Bretagne partie Basse et Haute), Sainte Clotilde, Le Chaudron, Saint-Jacques, Vauban, Butor, La Providence, Bellepierre, La Source, Petit île)
 
·         Sainte-Marie (Les Orchidées, La Grande Montée, Beauséjour, Les Gaspards, Convenance)
 
·         Sainte-Suzanne (Les Jacques Bel air)
 
Région Est

•       Bras Panon (Les Avocatiers) 

En mai 2021 :

- 15% des maisons recensés au moins un gîte larvaire (8 % en 2020).

- 31 gîtes larvaires observés en moyenne pour 100 maisons visitées.

- L’importance de la lutte contre les gîtes larvaires -
 
En 2021, le nombre de maisons abritant des gîtes larvaires est proche de ce qui avait été observé lors de la première vague de l’épidémie de dengue en 2018 et près de 2 fois plus important qu’en 2020. Le nombre moyen de gîtes larvaires par maison en 2021  est supérieur à celui enregistré à la même période sur les 3 dernières années.
 
Il est essentiel d’appliquer les bons gestes d’élimination des potentiels gîtes larvaires dans les cours et jardins, particulièrement lors d’épisodes de pluie, qui sont favorables à l’éclosion des œufs de moustiques.
 
- Recommandations pour lutter contre la dengue -
 
Il suffit d’une seule piqûre de moustique pour contracter la dengue. Les autorités sanitaires recommandent de :

• Se protéger contre les piqûres de moustiques, y compris durant les 7 jours suivants l’apparition des symptômes pour protéger son entourage :
o    Utilisation de répulsifs,
o    Installation de moustiquaires,
o    Port de vêtements longs,
o    Utilisation de diffuseurs.

• Continuer à se protéger, même si on a déjà été malade de la dengue antérieurement : plusieurs sérotypes de la dengue peuvent circuler et une infection par un sérotype ne protège pas de l’atteinte par un autre sérotype.

• Eliminer les gîtes larvaires : vider tout ce qui peut contenir de l’eau tout autour de son domicile, vérifier les gouttières…
 

   

5 Commentaire(s)

Stjosephois , depuis son mobile , Posté
où sont nos élus dans la lutte contre cette épidémie absent les bâtiments communaux abandonnés dont on n assure pas la démolition les maisons squattés par des drogués dans un état de délabrement des terrains laissés à l'abandon des dépôts d ordures en tout genre notamment à côté de l école primaires des Jacques des ordures en tout genres on ne voit pas nos élus intervenir surtout pas en période où ils sollicitent un mandat après ça ils vont se plaindre des incivilités que font ils pour réprimer ces incivilités rien pourquoi se déplacer pour les elirent '
Fafa, Posté
Quand on consomme a outrance sans s'occuper des déchets voilà ce qui arrive la photo présentant l'article est totalement appropriée
HULK, Posté
Après l'ordre national du mérite obtenu malgré leur incompétence, il ne reste plus qu'à donner la légion d'honneur à nos "responsables sanitaires". Parce qu'ils le valent bien, non'
Boîte à calottes, Posté
Magnifique photo d'illustration qui montre ce qu'est un pansement sur une jambe de bois ! Nous ne sommes pas sortis du sable !
Jeanbon, Posté
Impossible d'éradiquer la dengue dans cette Île, il faudrait commencer par éliminer les "band cochons", mais ça c'est impossible, et interdit !