Le taux d'incidence est de 135,9 :

Covid-19 : neuf décès et 1.160 cas en une semaine


Publié / Actualisé
Neuf décès, dont une personne âgée de 45-64 ans, deux personnes âgées de 65-74 ans et six personnes de plus de 75 ans sont décédées des suites du Covid-19 à La Réunion en une semaine. 1.160 cas ont été confirmés. Le taux d'incidence est de 135,9 pour 100.000 habitants. Le taux de positivité en baisse à 4,4% . Au 8 juin, 34 lits de réanimation étaient occupés par des patients positifs au Covid-19. A La Réunion depuis le début de l'épidémie le 11 mars 2020, 212 malades sont décédés des suites de la maladie. 142 de ces personnes sont décédées au cours des 12 dernières semaines. Nous publions ci-dessous le communiqué des autorités sanitaires (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Neuf décès, dont une personne âgée de 45-64 ans, deux personnes âgées de 65-74 ans et six personnes de plus de 75 ans sont décédées des suites du Covid-19 à La Réunion en une semaine. 1.160 cas ont été confirmés. Le taux d'incidence est de 135,9 pour 100.000 habitants. Le taux de positivité en baisse à 4,4% . Au 8 juin, 34 lits de réanimation étaient occupés par des patients positifs au Covid-19. A La Réunion depuis le début de l'épidémie le 11 mars 2020, 212 malades sont décédés des suites de la maladie. 142 de ces personnes sont décédées au cours des 12 dernières semaines. Nous publions ci-dessous le communiqué des autorités sanitaires (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

Les chiffres des 7 derniers jours montrent une légère baisse du nombre de cas avec un taux d’incidence hebdomadaire de 135,9/100 000, un taux de positivité en baisse passant en-dessous du seuil de vigilance et une hausse du nombre de tests de dépistage. Cette relative baisse des indicateurs doit être considérée avec prudence. La situation demeure fragile et contrastée sur le territoire.

- Situation sanitaire -
 
La préfecture et l’Agence Régionale de Santé ont le regret d’annoncer ce mardi 8 juin 2021 les décès, intervenus au cours des 7 derniers jours, de 9 patients originaires de La Réunion (1 personne âgée de 45-64 ans, 2 personnes âgées de 65-74 ans et 6 personnes de plus de 75 ans).
 
Du 29 mai au 4 juin, 1 160 cas ont été recensés en 7 jours, avec un taux de positivité en baisse à 4,4% en dessous du seuil de vigilance (5,4% la semaine dernière), un taux d’incidence hebdomadaire en légère diminution à 135,9/100 000 habitants (contre 137,5 la semaine précédente) et un nombre de dépistage en augmentation.

Parmi les 1 160 cas :
• 1 145 cas sont classés autochtones,
• 14 cas sont classés importés,
• 1 cas est classé importé au titre EVASAN.
 
Du 29 mai au 4 juin, 1 378 tests positifs ont été criblés pour identifier une souche de variant. Sur ces 1 378 tests, on comptabilise 1 008 cas de variantes Covid-19 (987 sud-africains ou brésiliens et 21 britanniques), soit une proportion de 73%, stable par rapport à la semaine précédente (72%). Le virus continue de circuler à un rythme soutenu à La Réunion et la part des variantes reste très importante sur le territoire, notamment celle sud-africaine.

Compte tenu des 25 088 guérisons et des 212 décès depuis le début de la crise sanitaire, 1 935 cas sont encore actifs à ce jour. 27 035 cas ont été investigués à ce jour par l’ARS, Santé Publique France et l’Assurance Maladie, dont 94,1% sont des cas autochtones.
 
Au 8 juin 2021, 45 clusters sont actifs et 262 clôturés. Parmi les clusters actifs, on note :

• 10 à criticité élevé : à Saint-Paul (4), au Port (3), Saint-André (1), Saint-Louis (1) et Saint-Pierre (1)
• 20 clusters de criticité modérée : au Port (6), à Saint-Denis (6), Saint-André (3), Saint-Benoît (1), Sainte-Marie (1) Saint-Louis (1), Saint-Paul(1) et Saint-Pierre(1).
 
Ces clusters se développent principalement dans le milieu professionnel et lors des rassemblements amicaux ou familiaux.
 
La préfecture et l’Agence régionale de santé proposent à destination des entreprises et administrations des guides de gestes qui protègent en milieu professionnel car les gestes barrière doivent continuer à s’appliquer en toutes circonstances.
 
​Concernant les autres indicateurs, il est à noter :

• un nombre de dépistage qui augmente de 4,6% avec 26 606 tests réalisés (contre 25 430 la semaine précédente),
• une augmentation du taux d’incidence chez les 15-24 ans : +9,62% (182.3/100 000) et chez les 25-34 ans : +5,11% (179/100 000),

Une diminution du taux d’incidence dans les autres classes d’âges :

• chez les 0-14 ans : - 8,19% (96.4/100 000),
• chez les 35-44 ans : - 7,95% (153.9/100 000),
• chez les 45-64 ans : - 0,67% (132.6/100 000),
• chez les 65 ans et plus : - 4,12% (100/100 000),
• chez les plus de 75 ans : - 2,63% (74/100 000).
 
Au 8 juin, 34 lits de réanimation étaient occupés par des patients positifs à la Covid-19 sur les 117 lits de réanimation comptabilisés à La Réunion. Le respect des gestes barrières, la vaccination, l’identification des cas contact et l’isolement sont des leviers majeurs pour lutter contre l’épidémie, car ils permettent de briser rapidement les chaînes de contamination.

Or, sur l’ensemble des personnes sondées par la plateforme contact-tracing, au moins 4 personnes sur 10 déclarent ne pas respecter rigoureusement l’isolement, alors que ce comportement est crucial pour freiner l’épidémie.

Les autorités appellent à la vigilance de chacun au quotidien et en toutes circonstances : maintenir les gestes barrières, limiter les contacts sociaux, respecter la mesure du couvre-feu et se faire vacciner.

Afin de limiter la propagation du virus sur l’île, les autorités sanitaires rappellent à la population l’importance de :

• SE FAIRE DEPISTER au moindre symptôme évocateur de la maladie

Pour savoir où et comment se faire dépister à La Réunion : consulter le site internet de l’ARS

• S’ISOLER quand on est positif : consulter la rubrique du site internet de l’ARS ou cas contact : consulter la rubrique du site internet de l’ARS

• SE FAIRE VACCINER : le vaccin permet de prévenir les formes graves de la maladie, et donc de protéger les personnes les plus à risque d’avoir des complications et d’être hospitalisées.

Toutes les personnes de 18 ans peuvent se faire vacciner sur rendez-vous.
 

   

2 Commentaire(s)

Fafa, Posté
Entièrement d'accord avec Jean bon Il faut impérativement en période d'épidémie un test serologique et un test antigenique et un isolement de la personnes vacciné de 7 jours minimun après chaque injection SINON ON NE VACCINE PAS EN PERIODE EPIDEMIQUE C'EST LE B A BA DE LA MEDECINE DE SANTE PUBLIQUE QUE DEVRAIT CONNAITRE L'ARS MALHEUREUSEMENT CE SONT QUE DES ADMINISTRATIFS OU DES MEDECINS DE BUREAU NE VOYANT JAMAIS DES MALADES AUTREMENT QUE DANS DES DOSSIERS
Jeanbon, Posté
Je ne comprends pas comment il n'est pas exigé d'avoir un test PCR négatif avant de se faire vacciner ! Oui, parce que quelqu'un qui est positif, ou qui a eu le Covid doit attendre un certain temps avant de se faire vacciner.Combien l'ont eu sans le savoir '