Sagis pour Réunion1ère en partenariat avec Imaz Press et le JIR :

Sondage : les Régionales mobilisent plus à gauche


Publié / Actualisé
Avec la Covid-19 et la désaffection croissante vis-à-vis de la politique se pose avec acuité la question de la mobilisation des Réunionnais aux élections régionales des 20 et 27 juin prochains. Selon le sondage Sagis pour Réunion 1ère en partenariat avec Imaz Press et le JIR effectuée entre le 29 mai et le 4 juin derniers, ce scrutin devrait mobiliser celles et ceux qui ont une proximité avec les listes en lice, tout particulièrement les électeurs de gauche qui ont été les plus nombreux à s'exprimer quant à leur volonté d'aller voter. Une bien mauvaise nouvelle pour le candidat de l'union de la droite, Didier Robert, qui aura besoin d'une grande mobilisation de son électorat s'il veut conserver ses chances de garder son fauteuil à la Pyramide inversée (Photo rb/www.ipreunion.com)
Avec la Covid-19 et la désaffection croissante vis-à-vis de la politique se pose avec acuité la question de la mobilisation des Réunionnais aux élections régionales des 20 et 27 juin prochains. Selon le sondage Sagis pour Réunion 1ère en partenariat avec Imaz Press et le JIR effectuée entre le 29 mai et le 4 juin derniers, ce scrutin devrait mobiliser celles et ceux qui ont une proximité avec les listes en lice, tout particulièrement les électeurs de gauche qui ont été les plus nombreux à s'exprimer quant à leur volonté d'aller voter. Une bien mauvaise nouvelle pour le candidat de l'union de la droite, Didier Robert, qui aura besoin d'une grande mobilisation de son électorat s'il veut conserver ses chances de garder son fauteuil à la Pyramide inversée (Photo rb/www.ipreunion.com)

- 58% des inscrits "certains d’aller voter" -

Selon le sondage Sagis pour Réunion 1ère en partenariat avec Imaz Press et le JIR effectuée entre le 29 mai et le 4 juin dernier, 58% des personnes interrogées (500) se disaient certaines d’aller voter. C’est un chiffre à relativiser, comme l’expliquait Philippe Fabing, directeur de Sagis, qui indiquait que le chiffre devrait être inférieur à celui-ci le Jour-J. "Les personnes interrogées ont tendance à dire qu’elles iront voter. Mais ce n’est pas forcément le cas le jour du scrutin pour différentes raisons. Ce chiffre devrait être assez semblable aux scrutins des régionales précédents", détaille l’analyste politique.

En 2010, le taux de participation au 1er tour était de 44,45%. En 2015, il était de 45,27%. Le taux de participation cette année devrait donc être autour de ces chiffres. Si l’information communiquée par Sagis ne permet donc pas d’avoir une visibilité très précise sur le taux de participation, un autre, donne à voir le niveau de mobilisation des électeurs en fonction de leur accointance avec l’une des candidatures en lice. On y apprend ainsi que les électeurs de gauche sont davantage enclins à se déplacer aux urnes que ceux de droite.

- La gauche mobilise davantage -

Selon le sondage, 39% des 500 personnes interrogées déclarent avoir une proximité avec une liste de gauche. Sur les personnes qui disent être certaines d’aller voter (335 personnes), elles sont 43% à affirmer avoir une proximité avec une liste de gauche. La comparaison de ces deux données donne un indice de mobilisation de 110. De façon plus claire, comme le rappelle Philippe Fabing, lorsque cet indice dépasse les 100, cela signifie que la mobilisation sera supérieure à la moyenne.

Malgré la division, la gauche devrait donc parvenir à mobiliser ses troupes. Et pour cause, les enjeux sont immenses pour la gauche réunionnaise qui veut reconquérir la Région après 11 années de mandat de la droite, ce qui pourrait inciter les électeurs de gauche à se rendre aux urnes. D’autre part, il semblerait que la division ait malgré tout été bénéfique pour la gauche, dans le sens où les différents candidats peuvent brasser très large et atteindre des électeurs qui ne se seraient pas forcément déplacés dans l’éventualité d’une liste unie.

A contrario, les électeurs d’Europe Ecologie les Verts, qui représentent 7% des personnes interrogées (et 6,5% des personnes qui se disent certaines d’aller voter) ne semblent pas vouloir se mobiliser selon ce sondage, avec un indice de 93, ce qui signifie que la mobilisation sera inférieure à la moyenne.

Le CREA de Vanessa Miranville réunit 6% des personnes interrogées (et 6% des personnes certaines d’aller de voter.  Son taux de mobilisation atteint tout juste les 100, ce qui démontre que son électorat devrait être au rendez-vous.

- La mobilisation des électeurs de droite risque d’être insuffisante -

Sur les 500 personnes interrogées, 29,5% affirment avoir une proximité avec la droite et le centre à La Réunion. Ils sont 30,5% à affirmer ce positionnement politique lorsqu’on zoom sur les personnes certaines d’aller voter. La comparaison de ces deux données donne un indice de mobilisation de 103. S’il est tout de même supérieur à la moyenne, il est loin du taux enregistré par la gauche (110), de quoi inquiéter la droite, d’autant plus qu’elle ne compte qu’une seule liste, celle de Didier Robert.

En faisant le corollaire avec les résultats du sondage Sagis concernant les scores du premier tour, ce chiffre confirme la difficulté de Didier Robert à rassembler des voix sous son nom, certainement du fait d’une usure du pouvoir, mais aussi de la personnalité du candidat récemment condamné dans l’affaire dite des Musées Régionaux.

Ce chiffre interroge surtout sur la capacité, voire même la volonté, de mobiliser des différents ténors de la droite, le président de Région sortant bénéficiant du soutien de 11 maires de droite, 5 parlementaires ainsi que celui du président du Département, sans compter le présence du trait d’union Michel Vergoz

Malgré cette armada, il semblerait que la mayonnaise ne prenne pas à droite, et que les électeurs ne soient pas pris dans un élan de mobilisation massive pour leur poulain, contrairement au soutien, en tout cas affiché, de leurs leaders.

Cette donnée est une mauvaise nouvelle pour le président candidat qui, à la lumière du sondage Sagis, devra absolument réussir le pari de mobiliser dès la 1er tour pour garder ses chances de réélection au second tour face à une gauche qui le talonne malgré la désunion. 

A noter, toujours selon ce sondage, que si le Rassemblement National n’est crédité que de 2% des intentions de vote, 7,5% des personnes interrogées (et 7,5% des personnes certaines d’aller voter) se disent proches du parti de Marine Le Pen ou de Débout La France, ce qui démontre que le RN a encore du mal à s’affirmer lorsqu’il s’agit d’enjeux locaux. Le taux de mobilisation de ces électeurs est de 100, conforme à la moyenne.

www.ipreunion.com / [email protected]

   

11 Commentaire(s)

Constanxe, Posté
Si thierry té la, té accuse thierry robert de tous les maux, la mette à lu les bâtons dans les roues. Zordi, la pi zarguments i dit c'est Bello/ BAREIGHT la fé recours, non mais 1 incompétent globe trotter, profitèrs, restent 1 incompétent. Le 19 juin c'est la bombe d'Hiroshima qui va exploser, life is dangerous, Life is hôtel, Life is travelling, duck is Black. Prépare valise
Tous avec DIDIER ROBERT, Posté
La demie route : nous pouvons remercier les 89 recours, entre autre LABELO et LABAREIGTS, sans oublier l'Olivier qui avait fait stopper une usine pour ralentir le chantier ! Bref, vous accusez Didier Robert alors que ceux sont ceux qui se présentent contre lui (une bonne partie) qui sont la cause de la demi route (d'ailleurs je vous invite à retourner au CM2 car 80 % ne veut pas dire moitié)TOUS AVEC DIDIER ROBERT
Tout sauf Robert , Posté
Tout sauf Robert. Nou vé pi demi route. Nou.vé pi.embauches mise enn lumière par la CRC. Nou vé pi les affaires judiciaires. On.veut des femmes COMPETENTES.
Nano, Posté
C'est faux ce sondage , et les 86 mille électeurs ils en pense quoi ''
Fernand, Posté
J'ai trouvé hier soir que la majorité des projets des uns et des autres étaient en parti un copier/coller de ce que faisait déjà Didier Robert.- économiquement il a dès le début de son premier mandat mis toute en oeuvre pour relancer notre économie qui était à la ramasse, souvenons-nous de Verges qui ne faisait que des projets mais qui ne passait pas à l'action !En effet, le plan de relance des 300 millions ont permis aux communes de refaire, d'améliorer leur structures en faisant travailler les TPE.- Le fameux grand chantier de la NRL que personne n'avait eu l'audace de lancer- la rénovation des musées- la résorption de tous les radiers des NationalesN'oublions pas toutes les mesures mises en place pour les jeunes dès 2010 (je vous l'accorde, peuvent être améliorées, n'est-ce pas ce qu'il a fait avec les aides Covid-19)- Concernant notre pouvoir d'achats, suite aux échanges avec les Gilets Jaunes qu'il a su écouter, il a supprimé l'octroi de mer sur les produits essentiels, diminuer et bloquer les pourcentage des taxes sur les carburants.-n'oublions pas que Verges avait supprimé la continuité territoriale en 2008, et que c'est Didier Robert qui l'a remise en place- je n'oublie pas que l'année dernière il s'est battu afin de faire venir une machine à fabrication de masques afin que nous cessions de dépendre de l'extérieur mais aussi de baisser le coût de ceux-ci !Bref, il y a tellement à dire que je ne pourrais toutes les énumérer (les mesures, les aides)Alors dire que le candidat sortant n'a rien fait, a un mauvais bilan c'est mentir, et qui est le père du mensonge '
Hibon, Posté
Tout sauf robert , tout tout tout koi sauf lui pitié
@ Coco, Posté
T'as l'air bien sur de toi ! Grande sera ta déception
Coco, Posté
Ericka sera Présidente de region- Ti madame ministre là point casseroles si son tête ni problème la justice.
Fafa, Posté
Élections -Vaccination = Piège à CONS
ROBERTOCRATIE, Posté
Le bilan de la droite, de Didier robert est catastrophique à la region durant ces 11 dernières années: nou vé pi globe trotter et 136 voyages pou son fem'ek nout l'argent zimpots. Trop c trop dégagé robert et famille
974, Posté
Il faut le changement à la Région.