Tribune libre de Jean-Claude Comorassamy :

La bretelle d'accès au CHOR par la RN1 serait-elle tombée aux oubliettes ?


Publié / Actualisé
C'était, en août 2018, à quelques mois avant l'ouverture du nouvel hôpital dénommé CHOR (Centre Hospitalier Ouest Réunion) à Cambaie, que les syndicats CFDT (EPSMR/CHOR) par conférence de presse, puis Mme Bello et un comité du lotissement sont montés au créneau pour alerter le service de la région de la problématique d'accessibilité directe au site de l'hôpital. Parce que, l'ouvrage d'une bretelle d'accès à partir de la quatre-voies de la RN1 aux usagers en provenance du nord ou du sud a été ignoré. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
C'était, en août 2018, à quelques mois avant l'ouverture du nouvel hôpital dénommé CHOR (Centre Hospitalier Ouest Réunion) à Cambaie, que les syndicats CFDT (EPSMR/CHOR) par conférence de presse, puis Mme Bello et un comité du lotissement sont montés au créneau pour alerter le service de la région de la problématique d'accessibilité directe au site de l'hôpital. Parce que, l'ouvrage d'une bretelle d'accès à partir de la quatre-voies de la RN1 aux usagers en provenance du nord ou du sud a été ignoré. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

La presse s’emparant du dossier, questionnant la Région, et chacun se rejettera la balle, la région, le TCO,  la commune St-Paul, au dernier lieu à l’établissement, pour la non prévision à un accès rapide dans le projet de construction de l’hôpital.

Cependant, en s’appuyant sur l’intelligence collective, beaucoup pensaient qu’une solution allait été trouvée, et que les usagers, la communauté médicale ….etc seraient enchantés que la bretelle allait voir jour dans une programmation régionale.

Peine perdue, depuis l’ouverture de cet nouvel hôpital en mars 2019 à défaut de la bretelle par la RN1,  ambulanciers, SAMU, personnel, camions logistiques, visiteurs…tous sont obligés de faire un détour de plus d’un kilomètre pour accéder à cet établissement flambant neuf. Oui, deux ans après l’ouverture, l'accès direct se trouve toujours inaccessible depuis la quatre-voies. Le provisoire semble devenir définitif. La bretelle semble rester aux oubliettes. A moins que la commission permanente a déjà budgété  le projet !

Pourtant, le Pôle Sanitaire Ouest (PSO) nom l’époque a été une gestation longue et douloureuse de plus d’une décennie. Et il a fallu attendre le 7 février 2014, pour sceller définitivement la destinée de cet hôpital, au moment de la pose de l’acte symbolique de la première pierre par la Ministre de la santé Mme Marisol Touraine, en présence de Mme Bello la Députée-Maire de l’époque, du Directeur M. Gérald Kerbidi, du Préfet et plusieurs autres personnalités ainsi que les syndicats.

Faire avancer les choses au quotidien

D’ailleurs, devant cet évènementiel, la Ministre de la santé Mme Marisol Touraine dans son discours, avait déclaré " qu’une étape importante a été franchie pour la santé à la Réunion, et plus particulièrement pour les cinq communes du Territoire Ouest (.) Il en va des hôpitaux comme des enfants, ce sont ceux qu’on attend le plus longtemps qui nous rendent le plus heureux et nous apportent plus de bonheur.... ". Retournant même l’éloge vers la députée-maire de St-Paul " ce projet a abouti grâce à la détermination d’une femme que vous admirez tous ".

Mais au final, si " ceux qu’on attend le plus longtemps qui nous rendent le plus heureux et nous apportent plus de bonheur.... ". Combien de temps encore à attendre pour la réalisation d’une bretelle d’accès par la RN1 pour se rendre au site de l’hôpital public ? De plus, au moment où la campagne électorale des régionales bat son plein, beaucoup sont surpris que cette problématique n’a pas été une priorité affichée dans le programme des candidat(e)s.

Le temps est venu d’entendre celles ou ceux qui font avancer les choses au quotidien, et surtout d’avoir croyance qu’une nouvelle page va s’écrire après les élections du 27 juin.

Jean-Claude Comorassamy

   

1 Commentaire(s)

Coljack, Posté
A ma connaissance, il existe trois variantes à l'étude, une bretelle d'accès direct, un tracé en sous terrain et un pont. Pour quelle année ' Huguette si elle est élue présidente fera une priorité cette voie parce qu'elle est pour la sécurité et la santé.