Une des entrées de Mafate fermée depuis sept mois :

Sentier du Maïdo : une possible réouverture en juillet


Publié / Actualisé
Voilà depuis novembre 2020 déjà que le sentier reliant Ti Col à la Brèche, sur les remparts du Maïdo, est fermé. L'une des entrées du cirque de Mafate est condamnée depuis l'incendie du Maïdo en novembre dernier. Le feu, déclaré le 6 novembre, a été déclaré maîtrisé le 19 novembre, puis n'a été estimé totalement éteint qu'en janvier 2021, après le passage du système dépressionnaire Danilo. Un incendie qui a fortement fragilisé le rempart et menacé l'ilet de Roche Plate, situé en-dessous. Pourtant le sentier continue d'être régulièrement emprunté, malgré sa fermeture officielle et les risques que cela comporte. Des travaux de purges sont prévus dans le mois de juin, et devraient permettre la réouverture du sentier en juillet. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Voilà depuis novembre 2020 déjà que le sentier reliant Ti Col à la Brèche, sur les remparts du Maïdo, est fermé. L'une des entrées du cirque de Mafate est condamnée depuis l'incendie du Maïdo en novembre dernier. Le feu, déclaré le 6 novembre, a été déclaré maîtrisé le 19 novembre, puis n'a été estimé totalement éteint qu'en janvier 2021, après le passage du système dépressionnaire Danilo. Un incendie qui a fortement fragilisé le rempart et menacé l'ilet de Roche Plate, situé en-dessous. Pourtant le sentier continue d'être régulièrement emprunté, malgré sa fermeture officielle et les risques que cela comporte. Des travaux de purges sont prévus dans le mois de juin, et devraient permettre la réouverture du sentier en juillet. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

A Roche Plate, les habitants sont fatigués de voir le sentier du Maïdo fermé. C'est l'accès le plus direct pour sortir de Mafate, malgré les 1000 mètres de dénivelé à monter... Mais depuis novembre 2020, le sentier reliant Ti Col à la Brèche est inaccessible. L'incendie qui a ravagé le Maïdo il y a de ça sept mois a fragilisé le rempart et donc le sentier, très abrupt.

Lire aussi - Incendie du Maïdo : le feu officiellement éteint grâce à Danilo

Les habitants de Mafate ont dû, au cours de ces sept mois, également faire face à la fermeture de la piste de la Rivière des Galets, en raison des fortes pluies, rouvert début mai. Il y a eu aussi la fermeture, heureusement courte, de la Canalisation des orangers, suite à un éboulement.

- Le sentier emprunté malgré les risques -

Alors certain.e.s bravent les interdits et empruntent malgré tout le sentier qui monte jusqu'en haut du rempart. "C'est le plus simple pour sortir d'ici sinon c'est bien trop long" estime une Mafataise souhaitant rester anonyme. Elle qui vit dans l'ilet de Roche Plate reconnaît d'ailleurs avoir emprunté le chemin plusieurs fois. Elle voit régulièrement des familles passer également.

Une randonneuse avoue également l'avoir emprunté : "il n'est pas en trop mauvais état, c'est sûr qu'il faut faire attention à où on met les pieds, et puisqu'il n'est plus entretenu depuis novembre, on ne voit pas toujours très bien. Mais c'est faisable" estime-t-elle.

Pourtant les risques sont réels. Et résultat, les équipes de l'office national des forêts (ONF) ont remarqué des dégradations au niveau des portails installés à chaque extrémité pour empêcher les gens de passer. Ces portails ont été forcés.

"On ne ferme pas un sentier pour le plaisir : le sentier est dangereux actuellement", prévient Didier Perriot, responsable unité territoriale Mafate, côte sous le vent à l'ONF. "Les gens qui l'empruntent le font à leurs risques et périls, ils ne sont pas à l'abri. Les roches se décrochent facilement, surtout en période de pluies."

Lire aussi - Roche plate : menacée par un éboulement, l'école bientôt reconstruite

- Une remise en état d'un mois -

Pour régler ce problème, des travaux de purges sont prévus à compter de la mi-juin. "Ils devraient ensuite durer entre trois semaines et un mois. Nous n'avons pas de date de réouverture exacte mais le sentier pourrait rouvrir à partir de la mi-juillet." Si aucune installation de garde-corps n'est prévue sur le sentier, des marches sont à refaire, ainsi que des plateformes. Le début des travaux de purges pourrait aussi se superposer aux recherches menées actuellement par la gendarmerie à l'aide de cordistes pour tenter de retrouver le corps de Mathieu Caizergues, disparu en 2017. "Ce n'est pas exactement au même endroit, donc cela ne devrait pas être gênant" estime Didier Perriot.

La réouverture est aussi envisageable, une fois les travaux de purges terminés, parce que le sentier n'est pas trop abîmé. "Il n'y a aucune menace directe d'éboulement selon les dernières nouvelles. Mais le risque, ce sont les pluies qui s'engorgent et rendent l'endroit instable. Il faut dégager les fonds de ravines" explique quant à lui Pierre Sigala, responsable de l'unité de production, ouest et Mafate.

Pour lui, la présence de Mafatais ou de randonneurs sur le chemin est une "prise de risques énorme". "Nous n'avons pas les moyens de faire la police, c'est aux gens de se responsabiliser. C'est une histoire de civisme, il y a des panneaux partout. On fait aussi passer régulièrement le message que le passage est interdit."

mm/www.ipreunion.com / [email protected]

   

1 Commentaire(s)

Fafa, Posté
Question à à sa sérénissime plénipotentiaire Mr le Préfet Billantenvoyé auprès des Reunionais au nom de la Ripoublique de notre vénéré Président Macro,II dit le bien aiméQue soit dit en passant que Mr Billant n'a pas un bilan brillant malgré son nom évocateur.Est il nécessaire de faire un test Pcr ou d'être vacciné ou encore d'avoir un motif impérieux pour aller à Mafate'