Saint-Paul :

Le Conservatoire du Littoral lance une enquête sur Le Cap La Houssaye et sa savane


Publié / Actualisé
Le Conservatoire du littoral a lancé une enquête qui vise à documenter dans la savane et sur le littoral les pratiques (sport, détente, tourisme, élevage, etc.), représentations, et connaissance du site, ainsi que les besoins de la population. Nous publions le communiqué ci-dessous (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Le Conservatoire du littoral a lancé une enquête qui vise à documenter dans la savane et sur le littoral les pratiques (sport, détente, tourisme, élevage, etc.), représentations, et connaissance du site, ainsi que les besoins de la population. Nous publions le communiqué ci-dessous (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

Le Conservatoire du littoral mène depuis 20 ans différentes actions visant à la protection du site du Cap La Houssaye afin de préserver ce paysage exceptionnel de savane, plus grand espace restant des côtes ouest et sud où la végétation herbacée est dominante. Pour définir de manière partagé et concerté le devenir de cet espace naturel, le Conservatoire a lancé une enquête auprès des usagers du Cap La Houssaye et de sa savane.

Cette enquête vise à documenter dans la savane et sur le littoral vos pratiques (sport, détente, tourisme, élevage, etc.), vos représentations, votre connaissance du site, ainsi que vos besoins. Les entretiens ont démarré en mai et se terminent fin juillet 2021. 200 personnes ont d’ores et déjà répondu à notre appel.

Pour amplifier la démarche, le Conservatoire du Littoral a mis en ligne un questionnaire anonyme, accessible sur ce lien.

Usagers réguliers ou occasionnels de la savane et du Cap La Houssaye, vos réponses sont essentielles pour mieux comprendre vos besoins et vous faire participer à la protection de cet espace naturel.

Le Conservatoire du Littoral est un établissement public national indépendant chargé d’acquérir des espaces naturels dans les communes littorales pour en garantir la vocation naturelle. Conformément à la loi, ces espaces sont confiés à la gestion d’une collectivité, ou d‘une association, en améliorant la qualité des milieux naturels et l’accueil du public.

A La Réunion, le Conservatoire intervient sur 1900 ha, dont plus de la moitié sont gérés par le Conseil général, les intercommunalité (CIVIS, TCO, CIREST et CINOR), sur des sites tels que La Grande Chaloupe, Bois Blanc, Pointe de Trois- Bassins, Pointe au Sel, Le Souffleur, l’Etang du Gol, Grande-Anse ou encore Anse des Cascades.
 

   

1 Commentaire(s)

Bibi, Posté
le lien pour répondre au questionnaire ne marche pas (Bonjour, désolés pour l'erreur, le lien devrait normalement fonctionner à présent - webmaster)