L'épidémie diminue mais reste intense :

Dengue : 1.591 nouveaux cas en une semaine


Publié / Actualisé
Du 31 mai au 6 juin, 1 591 cas de dengue ont été confirmés. La circulation épidémique est en baisse mais se maintient à un niveau élevé et supérieur aux années précédentes. Toutes les communes restent touchées par le virus. L'Ouest est la région la plus impactée bien que le nombre de cas y soit en baisse ces dernières semaines. Nous publions le communiqué complet ci-dessous (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Du 31 mai au 6 juin, 1 591 cas de dengue ont été confirmés. La circulation épidémique est en baisse mais se maintient à un niveau élevé et supérieur aux années précédentes. Toutes les communes restent touchées par le virus. L'Ouest est la région la plus impactée bien que le nombre de cas y soit en baisse ces dernières semaines. Nous publions le communiqué complet ci-dessous (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

- Situation de la dengue au 15 juin 2021 -

Depuis le 1er Janvier 2021

• 22 773 cas confirmés
• 587 hospitalisations
• 3 330 passages aux urgences   
• 12 décès directement liés à la dengue

Les cas  sont recensés sur les 24 communes. Dans l’Ouest, on note une diminution du nombre de cas observés. Cette zone représente 59% des cas (contre 70% les 2 semaines précédentes). Les foyers sont principalement localisés à Saint-Paul, La Possession et Le Port.

Le nombre de cas signalés augmente dans le Nord (Saint-Denis et Sainte-Marie) et le Sud (Saint-Joseph, Saint-Pierre, Le Tampon, Saint-Louis et Etang Salé). Dans l’Est, les cas se situent principalement sur la commune de Saint-André.

Localisation des regroupements de cas 

Région ouest

·         Le Port (SIDR Basse et Haute, Ariste Bolon, Saint Ange d’Oxile, Cœur Saignant Haut, Vieille ville, Epuisement, ZUP 1, Rivière des Galets)
·         La Possession (Rivière des Galets, Moulin Joli, Halte là, Pichette, Saint Laurent, Sainte Thérèse, Cap Noir, Dodin, Ville, Camp Magloire, Ravine à Malheur, Le Vingt Septième, Dos d’Âne)
·         Saint Paul (La rue Jacquot, Gare Routière,  La Plaine, Bois de Nèfles, Le Ruisseau, Bouillon, Sans Souci, Centre-ville, Bellemène, Plateau Caillou, Le Petit Bernica, Fleurimont, Tamatave, l’Eperon, Saint-Gilles les hauts, Villèle, La Saline, Ermitage, Mont Roquefeuil, Carrosse, Trou d’eau, Les Filaos, Bruniquel, La Saline les Bains, Lotissement Gayette, L’Ermitage les Hauts, Lot Bellevue, Saint-Gilles-les bains, Les Aigrettes, Résidence Champagne)
·         Trois Bassins (La Souris Blanche, Bois de Nèfles)
·         Saint Leu (Pointe des Châteaux, Ville, Dubuisson, Le Cap Lelièvre, Le Portail, Piton, Butor)

Région sud

- Saint-Joseph (La petite Plaine,  Les Jacques, La Cayenne, Ville, Le Butor, Bois Noirs, Le Goyave, Langevin, Ligne Matouta)
- Petit Ile (La Ravine du Pont)
- Saint-Pierre (La Ravine des Cabris, Bois d’Olives, Lataniers, Chemin Stéphane, Concession, Basse Terre les Bas, Ville, La Cafrine, Grand Bois, Terre Rouge)
- Les Avirons (Barouty, Ravine Sèche)
- L’Etang Salé (Les Canots)
- Le Tampon (Trois Mares, Bras de Pontho, Henri Roussel)

Région nord

- Saint-Denis (Les Bambous, Ruisseau Blanc, La Bretagne (partie Basse et Haute), Ilet à Source, Domenjod, Sainte Clotilde, Le Chaudron, Moufia, Vauban, Butor, La Providence, La Source)
- Sainte-Marie (Les Orchidées, La Grande Montée, Les Gaspards, La Convenance)
- Sainte-Suzanne (Bel Air, La Marine)

Région est

- Saint-André (Cambuston, Mille Roches)
- Bras Panon (Rivière du Mât, Les Vacoas, Les Avocatiers)
-Saint-Benoit (Chemin Morange)
- Sainte-Rose (Ville)

La campagne " La dengue, plus sévère que jamais, protégeons-nous !"

Cette année, de nombreuses formes graves de la dengue sont recensées et peuvent conduire à des hospitalisations ou à des décès.  Lancée le 7 juin, la campagne vise à sensibiliser les Réunionnais sur les formes graves de la maladie et les recommandations à suivre quand on est malade pour limiter les complications.  Les formes sévères de la dengue touchent aussi bien les nourrissons, les enfants, les adultes, et les personnes âgées.

Les formes graves surviennent aussi bien chez des personnes en bonne santé que chez des personnes qui présentent des comorbidités.

- Recommandations pour lutter contre la dengue -

Il suffit d’une seule piqûre de moustique pour avoir la dengue. Les autorités sanitaires recommandent à la population de :

- se protéger contre les piqûres de moustiques, y compris durant les 7 jours suivants l’apparition des symptômes pour protéger son entourage (répulsifs, moustiquaires, vêtements longs, diffuseurs).
- continuer à se protéger, même si on a déjà été malade de la dengue antérieurement ; plusieurs sérotypes de la dengue peuvent circuler et une infection par un sérotype ne protège pas de l’atteinte par un autre sérotype
- éliminer les gîtes larvaires : vider tout ce qui peut contenir de l’eau tout autour de son domicile, vérifier les gouttières…
- consulter un médecin en cas de symptômes (fièvre, maux de tête, douleurs musculaires/
articulaires, nausées, vomissements, fatigue...) et réaliser le prélèvement en laboratoire d’analyse médicale prescrit par votre médecin pour confirmation du diagnostic de la dengue

Si vous êtes malades :

Continuer à vous protéger contre les piqûres de moustiques en utilisant des répulsifs ou une moustiquaire pour éviter qu’un moustique vous pique et transmet la maladie à vos proches.

Afin de prévenir les formes graves de la dengue, il vous est recommandé de :
- Surveiller votre état de santé, surtout entre le 4ème et le 8ème jour de la maladie
-  Consulter leur médecin traitant ou un service d'urgence si vous avez des signes et symptômes suivants :
- douleurs abdominales sévères
- vomissements persistants
- impossibilité de s'alimenter/s'hydrater
- grande fatigue

Vous rendre à l’hôpital en cas de dégradation de votre état de santé notamment si vous avez les signes suivants :
- apparition de signes digestifs,
- sensation de mal être,
 vertiges importants, forte diminution de la pression artérielle, accompagnée d’agitation, de pâleur et de perte de conscience

Consulter sans délai un ophtalmologue ou les urgences du CHU Nord, en cas de complications ophtalmologiques (baisse de la vue grave et brutale survenant environ 8 jours après le début des signes de la dengue)

Les formes graves de dengue touchent tous les âges : nourrissons, enfants, adultes et personnes âgées. Elles surviennent aussi bien chez des personnes en bonne santé que chez des personnes qui présentent des pathologies. Les enfants de moins de deux ans, dont les parents pensent qu'ils pourraient avoir la dengue, doivent être de préférence pris en charge en milieu hospitalier.

La dengue étant susceptible d’altérer le foie, il est recommandé de suivre strictement les recommandations de son médecin sur la prise de paracétamol.

 

   

Mots clés :

    Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !