Annonces de Jean Castex :

Covid-19 : la Métropole tombe les masques en extérieur, pas La Réunion


Publié / Actualisé
A l'issue du Conseil des ministres ce mercredi 16 juin 2021, le Premier ministre Jean Castex a annoncé la levée de l'obligation du port du masque en extérieur dès ce jeudi, "sauf dans certaines circonstances : regroupements, lieux bondés, files d'attente, marchés...". Le couvre-feu à 23 heures sera lui levé ce dimanche 20 juin, au lieu du 30 comme initialement annoncé. Des mesures qui ne concernent pas La Réunion, confirme la préfecture à Imaz Press. Le calendrier de désescalade n'est plus le même qu'en Métropole et masque en extérieur comme couvre-feu à 21 heures sont maintenus jusqu'au 30 juin (Photo AFP)
A l'issue du Conseil des ministres ce mercredi 16 juin 2021, le Premier ministre Jean Castex a annoncé la levée de l'obligation du port du masque en extérieur dès ce jeudi, "sauf dans certaines circonstances : regroupements, lieux bondés, files d'attente, marchés...". Le couvre-feu à 23 heures sera lui levé ce dimanche 20 juin, au lieu du 30 comme initialement annoncé. Des mesures qui ne concernent pas La Réunion, confirme la préfecture à Imaz Press. Le calendrier de désescalade n'est plus le même qu'en Métropole et masque en extérieur comme couvre-feu à 21 heures sont maintenus jusqu'au 30 juin (Photo AFP)

Les jauges dans les établissements reçevant du public restent cependant inchangées. Les protocoles pour la Fête de la musique sont aussi maintenus.

A La Réunion, le plan de désescalade ne suit désormais plus les mêmes dates que l'Hexagone. Les restaurants et bars, les salles de sport ou encore les salles de loisirs en intérieur n'ont d'ailleurs été autorisés à rouvrir leurs portes qu'aujourd'hui. Aucune date précise n'a été communiquée par les autorités concernant les prochaines étapes de réouverture dans l'île.

La France suit ainsi l'exemple de plusieurs pays européens, comme la Belgique, tandis que d'autres, dont l'Allemagne ou l'Espagne, s'orientent vers une levée progressive du port du masque. De nombreux experts s'accordent sur le fait que cette précaution ne présente "pas beaucoup d'intérêt" pour lutter efficacement contre le virus, selon l'épidémiologiste Antoine Flahault, tout en insistant sur l'importance du respect des gestes barrières de base comme le lavage des mains ou la distanciation sociale. "Cela n'avait pas de sens de le maintenir en extérieur et de continuer à risquer des amendes quand on marche tout seul dans la rue", a commenté Michèle Legeas, professeure à l'Ecole des hautes études en santé publique, auprès de l'AFP.

- "Continuer, continuer" à vacciner -

La France était par ailleurs l'un des derniers pays à maintenir un couvre-feu avec l'Italie et la Grèce. Mais les appels à le lever se sont multipliés ces derniers jours, surtout depuis la dérogation controversée accordée par le gouvernement à Roland-Garros pour que la demi-finale entre Novak Djokovic et Rafael Nadal puisse se terminer en présence de spectateurs.

L'obligation de rentrer chez soi à 23H était d'ailleurs de moins en moins respectée, comme l'ont montré les rassemblements lundi soir pour célébrer la victoire de la France sur l'Allemagne à l'Euro de football. Jean Castex a averti que la levée du couvre-feu n'empêcherait pas le maintien des protocoles sanitaires pour les lieux publics et pour la fête de la musique de lundi prochain. Les concerts sauvages suscitant des attroupements sur la voie publique" ne seront pas acceptés, a-t-il prévenu.

En faisant ces annonces quatre jours avant les élections départementales et régionales, qui s'annoncent difficiles pour la majorité, le Premier ministre a défendu le bien fondé de la stratégie de sortie de crise annoncée fin avril, et que "certains trouvaient trop rapide et pas assez prudente". Il s'est ainsi félicité que les contaminations aient baissé à 3.200 cas quotidiens en moyenne sur 7 jours - au plus bas depuis août 2020 - et que moins de 2.000 personnes soient hospitalisées dans les services de réanimation.

Cette nette amélioration s'explique, selon lui, par "la mobilisation des Français" mais aussi par le "succès de la campagne vaccinale" avec plus de 30 millions de personnes ayant reçu une première dose. Il faut "continuer, continuer, continuer à nous vacciner", a martelé Jean Castex, en fixant trois objectifs pour la fin août: 40 millions de primo-vaccinés, 35 millions de totalement vaccinés et 85% des plus de 50 ans et des adultes atteints de comorbidités ayant reçu une première dose.

L'arrivée des adolescents dans les centres de vaccination a donné un coup de fouet puisque 41% des rendez-vous (105.000 sur 260.000) pris mardi l'ont été pour des mineurs, a indiqué mercredi Doctolib. Si la situation sanitaire s'améliore globalement, le gouvernement reste "particulièrement vigilant" en Guyane et déploie des "moyens supplémentaires" pour accélérer la vaccination, alors que le taux d'incidence s'y élève à 292 sur 100.000 habitants au 15 juin.

www.ipreunion.com / [email protected] avec l'APF

   

8 Commentaire(s)

Fafa, Posté
Castex a décidé de remplacer le masque obligatoire dans la lutte contre le covid par la patte de lapin, porte bonheur efficace Aussi a chaque contrôle de police il sera obligatoire de montrer que l'on a en poche sa patte de lapin sous peine d'amende. Merci a Castex pour sa clairvoyance hautement scientifique .Quant aux producteurs de lapins il le bénissent et vont le prendre comme St Protecteur de la filière lapin
Balley, Posté
Le discours de Jean Castex est clair, l'outre mer est concerné au même titre que la métropole sur le nouveau calendrier. La soit disant info d' Imazpress est soit bidon, soit Mr le préfet ce prend pour ce qu'il n'est pas.Qu'ils fassent attention, on pourrait ce fâcher.
Gege, Posté
Allez soyons logique' il y a quelques mois, il ne fallait pas que les touristes atterrissent à La Réunion parce qu'ils allaient amener le Covid à La Réunion' par contre, ça ne dérange pas d'aller amener les variants en métropole.. qui représentent plus de 70 % des contaminations. Moralité La Réunion a le droit de se protéger mais pas la France ! Allez comprendre'
Lire la fin de l'article, pour rire, Posté
On continue de marcher sur la tête... Quand on lit, en fin d'article :"le gouvernement reste "particulièrement vigilant" en Guyane et déploie des "moyens supplémentaires" pour accélérer la vaccination, alors que le taux d'incidence s'y élève à 292 sur 100.000 habitants au 15 juin", qu'il n'y a pas un mot sur une quelconque situation critique à La Réunion, et qu'on met ça en parallèle avec les motifs impérieux toujours d'actualité ici, et plus en Guyane, on peut penser qu'on est vraiment des oubliés du système..."Pour La Réunion et Mayotte :Entre ces territoires et l'Hexagone et entre ces deux territoires, les voyageurs vaccinés (schéma vaccinal complet) seront dispensés d'auto-isolement dans les deux sens à compter du 9 juin. Pour mémoire, les motifs impérieux pour les voyageurs vaccinés seront également levés à partir du 9 juin. Un test PCR négatif de moins de 72h avant le départ continuera à être exigé.La dérogation aux motifs impérieux accordée aux parents vaccinés s'applique également à leurs enfants mineurs accompagnants.Pour les voyageurs non-vaccinés, les motifs impérieux et l'obligation d'auto-isolement de 7 jours sont maintenus dans les deux sens.Pour la Guyane :Entre la Guyane et l'Hexagone, les voyageurs bénéficiant d'un schéma vaccinal complet ne seront plus, à leur arrivée dans l'Hexagone, soumis à une quarantaine obligatoire de 10 jours, prescrite par arrêté préfectoral et régulièrement contrôlée par les forces de sécurité.Ils s'engageront néanmoins à respecter un auto-isolement de 7 jours dans les deux sens."Je me demande quand un Ministre (le 1er ou le Ministre de la santé ou un autre) annoncera la fin des motifs impérieux ici... (peut être le jour de l'arrivée de la Ministre, le 30 juin) et je me demande pourquoi on continue avec ça, et pourquoi peu d'hommes et de femmes politiques locaux s'insurgent de cette situation, alors que nous irons voter dimanche (pour rappel, on vote pour les élus locaux dimanche ; le Préfet n'est pas élu, il est nommé par le gouvernement). C'est comme si tout était normal : la crise cesse ; on affiche des chiffres meilleurs qu'un autre territoire d'OM ; on maintient les interdictions ; les vaccinés disent aux sceptiques qu'il n'ont qu'à se faire vacciner ; les politiciens ne s'emparent pas du dossier brulant du moment... Quand cela va-t-il s'arrêter '
Fafa, Posté
Toujours les brimades a l'égard de la Réunion du fait de l'absence de représentant politiques sérieux et solides face à la dictature au pouvoir en métropole .Les Reunionais n'ont ce qu'il mérite quand on est con on élit des abrutis qui ne pensent qu'à leur intérêt propre et on va l'abbatoir se faire bioterroriser!
Missouk, Posté
Nous ne sommes pas des français comme les autres, cela se confirme jour après jour! Par contre, pour nous imposer en Mars 2020 un confinement ridicule pendant deux mois, nous étions français, pour nous imposer un couvre-feu tout aussi stupide le soir du réveillon du Nouvel An, nous étions aussi français... " Le temps ne fait rien à l'affaire, quand on est con, on est con" chantait BRASSENS. Au fait, on fête cette année le centenaire de sa naissance, et le 40e anniversaire de sa disparition, qui en parle ' quels hommages sont prévus '
John , Posté
C'est quand que la France arrêtera de prendre les réunionnais pour des imbéciles '' VIVE L'AUTONOMIE DE NOTRE ÎLE La Réunion aux réunionnais
Radigue, depuis son mobile , Posté
Notre préfet nous prends pour qui ' Jean Castex a dit que pour les outremers, seule la Guyane était préoccupante. Alors, qu'attend t'il pour nous mettre au diapason de la métropole '