Premier tour des élections (actualisé) :

Régionales : vers un duel Didier Robert et gauche unie derrière Huguette Bello


Publié / Actualisé
Le second tour des élections régionales, le 27 juin 2021, devrait être le théâtre d'un duel entre Didier Robert et Huguette Bello à la tête d'une gauche unie. En effet, le président de Région sortant a terminé en tête de ce premier tour avec 31,10% des voix, devant Huguette Bello qui engrange 20,74% des voix et Ericka Bareigts qui obtient 18,48% des voix. La maire de Saint-Denis a d'ores et déjà annoncé sa volonté de rejoindre la maire de Saint-Paul, tout comme Patrick Lebreton et Olivier Hoarau, ce qui positionne Huguette Bello en ballotage favorable dans ce duel. Vanessa Miranville, 4ème de ce scrutin, avec 9,91% des voix, frôle une qualification pour le second tour synonyme de triangulaire. L'abstention est la grande gagnante de ce scrutin avec un taux record de 63,56% (Photos rb/www.ipreunion.com)
Le second tour des élections régionales, le 27 juin 2021, devrait être le théâtre d'un duel entre Didier Robert et Huguette Bello à la tête d'une gauche unie. En effet, le président de Région sortant a terminé en tête de ce premier tour avec 31,10% des voix, devant Huguette Bello qui engrange 20,74% des voix et Ericka Bareigts qui obtient 18,48% des voix. La maire de Saint-Denis a d'ores et déjà annoncé sa volonté de rejoindre la maire de Saint-Paul, tout comme Patrick Lebreton et Olivier Hoarau, ce qui positionne Huguette Bello en ballotage favorable dans ce duel. Vanessa Miranville, 4ème de ce scrutin, avec 9,91% des voix, frôle une qualification pour le second tour synonyme de triangulaire. L'abstention est la grande gagnante de ce scrutin avec un taux record de 63,56% (Photos rb/www.ipreunion.com)

- Didier Robert en tête, mais en ballotage défavorable -

Le score de Didier Robert (31,10%) n’est pas vraiment une surprise. En effet, malgré un score annoncé de 24,5% dans le sondage Sagis pour Réunion1ère avec Imaz Press et le JIR, il était bien précisé que ce score serait logiquement plus important à la sortie des urnes, au soir du 20 juin. En effet, la droite réunionnaise pèse davantage que 24,5% à La Réunion.

Vraisemblablement, les alliés du président de Région sortant, les maires de droites et le trait d’union Michel Vergoz,  ont joué le jeu en tentant de convaincre leurs électeurs de voter pour leur poulain. En effet, dans les communes où il était soutenu par les maires en place, Didier Robert enregistre le meilleur score.

On peut être interpelé sur quelques chiffres tels que le taux de participation à Saint-Pierre, supérieur pour les départementales (33,79%) par rapport aux régionales (32,59%), à contre-courant par rapport aux autres communes où la logique est inverse. Ce qui permet de s’interroger sur la force du soutien de la municipalité saint-pierroise en faveur de Didier Robert, les électeurs ayant voté massivement pour les candidats de Michel Fontaine aux départementales (ils dépassent tous les 50%), alors que Didier Robert ne recueille qu’un faible 32,21%.

Malgré cette arrivée en tête, Didier Robert enregistre une très forte érosion par rapport à 2015 où il avait recueilli 40,36% des voix au premier tour. Plusieurs explications à cette perte. D’une part, une usure du pouvoir, Didier Robert étant déjà élu depuis 11 ans, et dont le bilan n’a certainement pas convaincu les électeurs réunionnais, avec notamment les difficultés autour du chantier de la NRL.

D’autre part, sa récente condamnation dans l’affaire dite des musées régionaux n’est pas étrangère à ce score. En effet, dans un contexte de défiance vis-à-vis de la classe politique réunionnaise, voter en faveur

Le candidat de l’union de la droite ne se présente pas à ce second tour dans les meilleures dispositions. Mathématiquement, le président de Région sortant l’aborde en ballotage défavorable, ne bénéficiant que de très peu de réserves de voix, puisqu’il est à la tête d’une liste d’union de la droite qui semble avoir fait le plein dès le 1er tour. La capacité de ses alliés à mobiliser pour le second tour, dans un contexte de forte démobilisation de l’électorat, pourrait être décisif pour Didier Robert.

Lire aussi : Régionales - Didier Robert, Huguette Bello et Ericka Bareigts terminent en tête

Lire aussi : Elections  - Les bureaux de vote sont fermés, le dépouillement commence

- La gauche derrière Huguette Bello au second tour -

Ce 1er tour des régionales avait une allure de primaire de la gauche avec pas moins de 4 listes majeures de gauche présentes sur la ligne de départ. C’est Huguette Bello qui remporte cette primaire avec 20,74% des voix. La maire de Saint-Paul fait un peu moins qu’en 2015 où elle avait réuni 23,80% des voix dans un scrutin où la gauche était moins divisée.

Elle devance Ericka Bareigts qui engrange 18,48% des voix. Cette dernière semble payer sa candidature aux régionales alors qu’elle avait annoncé, il y a un an lors des municipales, qu’elle ne serait pas candidate à ce scrutin si elle est élue à la mairie de Saint-Denis. Cela s’est notamment remarqué à Saint-Denis où elle est devancée de très peu par Didier Robert (33,12% pour Didier Robert contre 33,10% pour Ericka Bareigts).

Ce résultat ne montre pas forcément un affaiblissement de l’édile du chef-lieu, les Dionysiens ayant peut-être préféré qu’elle demeure maire de leur commune plutôt que de la propulser à la Pyramide inversée. En effet, quand on observe les résultats des candidats soutenus par Ericka Bareigts aux départementales dans les 4 cantons dionysiens, tous enregistrent des scores honorables, deux binômes parviennent même à dépasser les 50% dès le premier tour. Inversement, les candidats soutenus par Didier Robert et son union enregistrent des scores peu flatteurs sur l’ensemble des cantons dionysiens.

Tout au long de la campagne, la maire de Saint-Denis a annoncé que l’union de la gauche au second tour serait un " impératif " pour battre le président de Région. Cette dernière a réaffirmé cet engagement à l’issue du 1er tour. Des pourparlers sont déjà engagés entre l’équipe d’Ericka Bareigts et celle d’Huguette Bello en vue d’une union qui pourrait se concrétiser d’ici mardi, date limite de dépôt des listes en vue du second tour. " Il n’y aucune raison de ne pas être d’accord ", a d’ores et déjà affirmé Ericka Bareigts, en évoquant cette union avec la maire de Saint-Paul.

Logiquement, Huguette Bello devrait conduire une liste d’union large de la gauche avec notamment Patrick Lebreton. La 5ème personnalité de ce scrutin, avec 7,78% des voix est en capacité de fusionner avec une liste qualifiée pour le second tour. Il a d’ores et déjà annoncé qu’il apporterait son soutien à une liste de gauche.

Il devrait être suivi dans cette logique par Olivier Hoarau, qui engrange 4,24% des voix. Ce score est très certainement décevant pour le maire du Port qui fut l’un des premiers à déclarer sa candidature aux régionales. Sa récente mise en examen et placement sous contrôle judiciaire de dans une affaire de corruption supposée dans le cadre de l’extension du Cap Sacré Cœur a certainement plombé sa candidature.

Le maire du Port a lui aussi annoncé la nécessité d’une union de la gauche au second tour, union qui devrait se faire derrière Huguette Bello. "Je fais confiance en notre capacité à nous entendre", a indiqué Olivier Hoarau, en faisant référence de ce rassemblement qui se fera sans sa présence, n’ayant pas atteint les 5% minimum synonymes de possibilité de fusion.

La mayonnaise va-t-elle prendre ? L’ensemble de ces candidats ont bien pris le soin de défendre une démarche d’union en vue du second tour tout au long de la campagne. Cette union pourrait se concrétiser très rapidement, à l’issue des pourparlers qui s’engagent, entraînant une dynamique qui pourrait être, théoriquement, favorable à la gauche au second tour. Reste à voir si la réalité des urnes confirmera cette dynamique.

- Vanessa Miranville frôle la qualification pour le second tour -

Vanessa Miranville et son mouvement CREA ont failli être les invités surprises du second tour puisque la maire de la Possession atteint les 9,91% des suffrages exprimés, frôlant ainsi la barre des 10% nécessaire qui lui aurait permis de se maintenir et de provoquer une triangulaire.

Fidèle à sa logique d’indépendance vis-à-vis des appareils politiques en place, l’élue possessionnaise ne devrait pas appeler à voter pour l’un ou l’autre candidat. Quel sera l’attitude de ses électeurs laissés libres de leur choix ? Difficile à dire, puisque la maire de la Possession bénéficie d’un électorat assez diffus malgré son positionnement originel à gauche de l’échiquier politique.

- Les écologistes et le Rassemblement National ne décollent pas -

Comme annoncé dans le sondage SAGIS pour Réunion1ère en partenariat avec Imaz Press et le JIR, les écologistes et le Rassemblement National, des partis qui, lors de scrutins nationaux font des scores intéressants, peinent à décoller lors des scrutins locaux. La liste " Naturellement Ecologiste " de Jean-Pierre Marchau obtient 2% des voix tandis que celle de Joseph Rivière (RN) obtient 1,74% des voix.

La liste "Le projet réunionnais" de Philippe Cadet parvient à rassembler 2,64% des électeurs. Jean-Yves Payet pour Lutte Ouvrière obtient 1,14% des voix. Corinne de Flore termine en queue de peloton avec 0,23% des voix.

 

www.ipreunion.com / [email protected]

   

11 Commentaire(s)

IRIS, Posté
DIdier hors jeu surtout avec le nombre d'enquête préliminaire et des soucis judiciaires. Robert dehors le 27 juin, nou vé Huguette. Coup' cabris, poule noir, zébus, crocodiles comme woui vé, Huguette i vien pou ou Ti coq
PLAN D, Posté
Didier robert sera inéligible avec 7 chefs d'accusation ! Procès i arrive, vite pou lu, koiqui'il en soit lu sa dégager par la petite porte qu'il gagne ou qu'il perde! Tout est prévu pour cela avec les dinosaures qui l'adorent
Goutanou, Posté
ki çà i vote pour Baregits' mdr une ministre iréele dans la réalitéet une PCR st PAUL qui aboietoutes les 2 fuient leurs MAIRIESa nou nou suive ROBERT
Charité Hospotal, Posté
allez Robert... nous suive aoupas E Communiste et PS Annette aux commandes ! c notre mort
Titang, Posté
Personnellement, j'ai voté pour la gauche pour la première fois alors que d'habitude je vote la droite. J'en veux plus de Didier Robert, 11 ans c'est trop et son programme je crois plus en lui. Pas Erika Bareige non plus car moi les politiques comme Omarjee et les autres gars de droite venus veiller la coque comme on dit, j'en veux pas. Ils sont là au deuxième tour avec Bello, je reste chez moi. Attention à qui vous mettez sur la liste d'union, je dis ça juste comme ça.Florine.
Didier Barbelivien, Posté
Imaz Press, c'est la soupe à la grimace ! Didier est devant et Bareigts s'ait pris une raclée ! Effectivement Didier Robert a vu son score de 2015, diminué de 10 points ! Le vrai perdant de l'abstention c'est lui ! Mais Bello perd 3 points par rapport à 2015 et Bareigts fait 3 points de moins que Thierry Robert. En 2015, en additionnant le score de Lebreton TR et Bello, la gauche dépassait les 50% ... Aujourd'hui PL + HB + EB, ça fait 45% !!!! Allez allons jusqu'à 50 en additionnant Olivier Hoarau. Mais c'est hypothétique de faire ce petit jeu ''Vanessa Miranville va pas apporter son soutien misouk à DR pour son bassin de baignade à La Possession ! Ericka Bareigts va voir la moitié de sa liste s'en aller et du même coup, ses soutiens de la Petite Île, Saint Pierre... Saint Louis, Mdoihoma va faire le job pour DR pour ses projets pour la ville... Ce sera du tout sauf Bello ! Ça va être marrant ! Quoi qu'on en dise, les gens qui votent sont contre le communisme et Bello ! Mais ça fait juste être lucide et ouvrir les yeux ! C'est reparti pour 7 nouvelles années de DR '''Résultat du Classico PéïDR 52% - HB 48%
Léthargie absolue !!!, Posté
Comment dire !'! Didier ROBERT avec 31% de voix ... A croire que 31 % des Réunionnais ont oublié les magouilles, l'enrichissement des proches de ce personnage avec les nombreux emplois de proches ou très proches sans parler de son enrichissement déguisé avec les multiples salaires ou indemnités démesurées...et cette nouvelle route du Littoral qui ne sera jamais utilisée, on en reparle '''31 % de Réunionnais sont en pleine léthargie,on comprend pourquoi cette partie de la population accepte aussi facilement le masque, les mesures liberticides et surtout une injection qui va leur permettre de prendre l'avion pour changer de département ...
TIKOK, Posté
imaz press reunion fait pas la bout avant la pluie, gauche unie comment'
Chaudron dans la place 974, Posté
Tous derrière la gauche UNIS, Didier i vole dimanche prochain - gros prometteur, gros distributeurs, petit faiseur
Dinosaures, Posté
Didix mi nana 2 à 3 caisses carton que mi en serve pi ,ma ni apporte pou ou pou ou mette out zafaires dedans pour partir se la pyramide inversée. out canard noir la fini cuit.
CHABAN, Posté
31% pour Robert c'est à désespérer de la nature humaine.