Régionales :

Union de la droite : Nirlo et Lagourgue lavent leur linge sale en public


Publié / Actualisé
Une union "forte et sincère". C'est ce que vante Didier Robert pour évoquer l'union des droites et des centres qu'il a réussi à bâtir autour de sa candidature, en opposition à la " terrible confusion " qu'est le rassemblement de la gauche derrière Huguette Bello acté ce lundi 21 juin 2021. Mais dans les faits, cette union donne à voir une certaine fragilité. Didier Robert en a fait l'amère expérience ce mercredi 23 juin à l'occasion d'un point presse, à Sainte-Marie, où l'inimitié entre Richard Nirlo et Jean-Louis Lagourgue a éclipsé la stratégie de second tour du président de Région sortant. Un exemple parmi d'autres qui illustre que cette union n'est pas " si forte et sincère " que le candidat de droite veut bien faire croire (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Une union "forte et sincère". C'est ce que vante Didier Robert pour évoquer l'union des droites et des centres qu'il a réussi à bâtir autour de sa candidature, en opposition à la " terrible confusion " qu'est le rassemblement de la gauche derrière Huguette Bello acté ce lundi 21 juin 2021. Mais dans les faits, cette union donne à voir une certaine fragilité. Didier Robert en a fait l'amère expérience ce mercredi 23 juin à l'occasion d'un point presse, à Sainte-Marie, où l'inimitié entre Richard Nirlo et Jean-Louis Lagourgue a éclipsé la stratégie de second tour du président de Région sortant. Un exemple parmi d'autres qui illustre que cette union n'est pas " si forte et sincère " que le candidat de droite veut bien faire croire (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

- Richard Nirlo et Jean-Louis Lagourgue lavent leur linge sale en public -

La conférence de presse de Didier Robert devait être l’occasion pour le candidat d’appeler à la mobilisation en vue du second tour et de porter son analyse sur l’union de la gauche actée ce lundi 21 juin.  Pour ce faire, le président de Région sortant a choisi un bastion de la droite pour tenir son propos, Sainte-Marie où il fait d’ailleurs un bon score avec 44,38% des voix obtenus au 1er tour.

Le hic, c’est qu’en choisissant ce territoire, il prenait le risque de marcher sur des œufs, l’inimitié entre Richard Nirlo, le maire de Sainte-Marie, et Jean-Louis Lagourgue, sénateur et ancien maire de la commune, étant de notoriété publique et s’étant accentuée à l’occasion des départementales où chacun a soutenu son propre poulain : Marie Line Soubadou et James Clain (éliminés dès le 1er tour) pour Richard Nirlo, Remy Lagourgue et Valérie Rivière (qualifiés pour le second tour) pour Jean-Louis Lagourgue.

Didier Robert semblait penser que les deux hommes sauraient faire bonne figure dans l’intérêt de l’union " forte et sincère ". Il n’en fut rien, comme le relate le JIR de ce jour qui évoque " la guerre ouverte "entre les deux élus. Le maire de Sainte-Marie a taclé son prédécesseur sur le terrain des départementales, évoquant une désunion "déplorable". "C’est Remy Lagourgue qui la créé ", fustige-t-il avant d’évoquer le cadeau empoisonné que fut la succession de Jean-Louis Lagourgue à la tête de la municipalité. "C’est à cause d’eux que j’ai fait 48 heures de garde à vue ! Ce n’est pas juste", ajoute-t-il.

En réponse, Jean-Louis Lagourgue estime que Richard Nirlo est "dans une logique de vengeance vis-à-vis de Remy Lagourgue" et va même plus loin : "le problème, voyez-vous, c’est qu’il y a un grand décalage entre ce que dit Richard Nirlo et la réalité. Il s’affiche ici aux côtés de Didier Robert. Mais sur le terrain, certain de ses élus et ses militants font voter Bello aux régionales. Ils appellent aussi à voter pour Céline Sitouze aux départementales", déclare le sénateur de La Réunion. Ambiance…

- L’union de la droite et des centres montre d’autres signes de fragilité -

L’épisode sainte-marien n’est qu’une illustration de la très grande fragilité de cette union qui, il convient de le rappeler, s’est faite à marché forcée, la droite ayant recherché dans un premier temps un plan B à Didier Robert, sondant notamment Cyrille Melchior et David Lorion.

Si les ténors de la droite que sont Michel Fontaine et André Thein-Ah-Koon ont apporté leur soutien officiel à Didier Robert, ils ont brillé par leur absence ce mercredi à la conférence de presse d’entre-deux tours, même s’ils étaient représentés respectivement par Sandrine Aho-Nienne et Jacquet Hoarau. Pour un moment aussi décisif, cela ne fait pas forcément bon genre d’être absent, surtout quand leur poulain n’hésite pas à tacler son adversaire concernant le retrait de Patrice Selly de la liste d’union de la gauche.

Sans compter les scores faméliques du "candidat de l’union" sur ces deux communes, 32,21% à Saint-Pierre et 39,69% à au Tampon, là où la droite dépasse les 50% dans tous les cantons de ces communes, pour atteindre même 74% si on additionne les scores de TAK/Romano (51,61%) et de Bassire/Fontaine (22,84%) dans le canton 25 du Tampon… un score qu’aurait sûrement rêvé d’obtenir Didier Robert.

Cette union fragile s’illustre également par l’incapacité de Didier Robert de signer la fin de la récré lorsque deux maires du Sud décident de s’opposer sur le canton de l’Etang-Salé qui a vu l’affrontement entre Jean-Claude Lacouture et Eric Ferrère. Une guerre finalement remportée par le second, élu dès le premier tour avec Louise Simbaye.

Pour une union "forte et sincère", ça en fait des lacunes…

www.ipreunion.com / [email protected]

   

16 Commentaire(s)

Actarus, Posté
Tout sauf Robert ! Je m'apprête à voter pour la première fois de ma vie à gauche. Tout sauf Didier Robert.
Objectif batay coq, Posté
Objectif batay coq après objectif affaires judiciaires
THOR, Posté
Vivement qu'on entende plus ces tristes personnes, j'ai jamais voté pour la Gauche mais là le seul espoir pour la Réunion c'est bien elle. Si ces tristes et incapables "politiques" de Droite (ils ne représentent d'ailleurs pas celle-ci tant leur voracité de pouvoir les étouffent) restent au pouvoir, le peuple n'aura qu'à s'en prendre à lui.
REUNION , Posté
15 mois de prison avec sursis et à 3 ans d'inéligibilité : Affaires des Musées régionaux . Patience il a fait appel .Le rapport explosif sur le cabinet pléthorique de Didier Robert ...
Tout sauf Robert , Posté
2 mandats : 1 lycée, un demi route, plusieurs embauches avancées par la CRC, 136 voyages pour 1 personnes, plusieurs affaires judiciaires. Fiasco total
Aa, Posté
Un bon article digne de la France insoumise
Jeanbon, Posté
Moi j'vote pas, je subis ! https://www.youtube.com/watch'v=4DUX9rPNecw
Merci Daniel , Posté
Y en.a qui.veut un.mandat. il aura un.mandat d'arrêt..
Denise, Posté
Il y a union autour du candidat Didier Robert, c'est incontestable ! Oui, dans certains cantons, certains candidats n'ont pas su trouver un consensus entre eux pour les départementales et ont nourris des tensions en conséquences entre eux et compte-tenu de ce que procure la désunion justement... Imaginez donc l'ambiance dans la confusion des colistiers Bello !Mais même ceux qui se sont affrontés dans leurs propres cantons, ils soutiennent chacun le même candidat, la même liste, c'est cela qui conforte encore plus l'union autour du candidat Didier Robert et du projet porté par la liste. C'est cela qui fera gagner Didier Robert le 27 juin prochain. Ne vendez pas la peau de l'ours, vous êtes loin de l'avoir tué...
Plan B était mieux , Posté
Le plan B était largement mieux. C'est la Berezina à droite et les soldats de l'armée mexicaine ont commencé à se placer ailleurs.
Saint André , Posté
Un seul mot : CHANGEMENT.
KIKOU, Posté
Nirlo i passe dans le chemin la di a moins vot' sitouze et Bello, ben mi écoute mon maire. Bana i bataille en direct hier devant la presse , et la robert lé entouré de 2 bras cassés 75 ans i rode encore mette la main dan pot confiture. Oté marmaille mi écoute mon maire et mi vote Nirlo et sitouze, Rémy mort , Didier robert mort le 27 juin au soir
Missouk, Posté
Ca sent le retour à l'écurie... Peut-être via la case prison ' En tous cas, vivement que la Région change de bord, franchement ras le bol de ce triste sire (avec un petit "s" bien sûr!)
Zozef, Posté
vous mélangez tout imaz press !
Bilan mauvais et bataille coq, Posté
Quand on a un mauvais bilan alors on fait passer le bilan par des promesses. La ficelle est grosse. Et si la presse évoque les batailles coq au sein de la liste de droite on.comprend pourquoi des électeurs de droite vont voter Bello dimanche 27 juin.
Désunion à droite , Posté
C'est la désunion à droite : baisement dans la cour Patel. Et Robert ose faire la remarque sur l'autre liste. A etang sale et avirons c'est la même chose..Union de Façade '