Il reste inférieur aux montants proposés par la Région :

Continuité territoriale : le dispositif de l'Etat évolue


Publié / Actualisé
Le ministère des Outre-mer a lancé le 28 janvier 2020 une large réflexion sur les évolutions à apporter à la politique nationale de continuité territoriale. A la suite de travaux menés avec les parlementaires et les représentants des collectivités territoriales, plusieurs mesures de simplification et plus favorables ont été décidées. Le montant a été arrondi à 360 euros pour La Réunion, et sera réservé aux familles au quotient familial inférieur ou égal à 11.991 euros. Les doctorants et post-doctorants, pourront recourir une fois par an à l'aide. Afin de mieux accompagner les familles, l'aide obsèques est étendue aux frères et soeurs des défunts et les déplacements peuvent se faire dans le cadre d'une dernière visite à un proche. A noter qu'il ne s'agit pas du même dispositif de continuité proposé par la Région Réunion.
Le ministère des Outre-mer a lancé le 28 janvier 2020 une large réflexion sur les évolutions à apporter à la politique nationale de continuité territoriale. A la suite de travaux menés avec les parlementaires et les représentants des collectivités territoriales, plusieurs mesures de simplification et plus favorables ont été décidées. Le montant a été arrondi à 360 euros pour La Réunion, et sera réservé aux familles au quotient familial inférieur ou égal à 11.991 euros. Les doctorants et post-doctorants, pourront recourir une fois par an à l'aide. Afin de mieux accompagner les familles, l'aide obsèques est étendue aux frères et soeurs des défunts et les déplacements peuvent se faire dans le cadre d'une dernière visite à un proche. A noter qu'il ne s'agit pas du même dispositif de continuité proposé par la Région Réunion.

Voici les 4 mesures phares à retenir résultant des évolutions de cette réforme :

1 - Fusion de l’aide simple et de l’aide majorée sur la base du montant le plus favorable

Dorénavant, pour le dispositif d’aide à la continuité territoriale et pour le dispositif d’aide obsèques dans le cadre de la continuité funéraire, un montant d’aide unique existera pour chaque territoire ultramarin. Ce montant représente environ 40% du prix moyen d’achat du billet d’avion constaté sur chaque liaison. L’application de ce principe a conduit à rehausser le montant de l’aide pour les Iles de Wallis-et-Futuna, la Polynésie française et la Nouvelle- Calédonie.
 

 

2 – Simplification et fixation d’un plafond unique de ressources

Les résidents d’outre-mer souhaitant recourir à l’aide à la continuité territoriale classique ou à la continuité funéraire (obsèques et aide au transport de corps) devront justifier d’un quotient familial inférieur ou égal à 11 991 euros.

3 - Création d’un dispositif spécifique en faveur de trois nouveaux publics bénéficiaires

Les doctorants et post-doctorants, pourront recourir une fois/an à l’aide à la continuité territoriale, les artistes et les acteurs culturels deux fois/an tandis que les jeunes espoirs sportifs, quatre fois/an. Ces publics pourront respectivement recourir au cours d'une même année civile à l’ensemble des dispositifs de mobilité de LADOM.

4 - Extension des droits d’accès à la continuité funéraire

Afin de mieux accompagner les familles, l’aide obsèques est étendue à trois niveaux :

• Les frères et sœurs des défunts sont dorénavant éligibles
• Les déplacements peuvent se faire dans le cadre d’une dernière visite à un proche

• Les déplacements deviennent possibles entre outre-mer. La prise en charge s’élèvera alors à 40% du prix du billet d’avion aller/retour

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !