Challenge sportif et personnel :

Valentin, autiste, a réussi son pari : faire le tour de l'île à vélo


Publié / Actualisé
Valentin a 25 ans et a été diagnostiqué autiste dès son plus jeune âge. Pour lui ce challenge est bien plus qu'un simple défi sportif, c'est un véritable accomplissement. Du 28 juin au 1er juillet 2021, le jeune Saint-Joséphois a parcouru toute l'île au départ de Manapany-Les-Bains. L'arrivée se fera ce jeudi 1er juillet 2021, au Cap Vanisa de Saint-Joseph, avec un repas partagé. L'objectif est de promouvoir cet handicap, encore trop peu connu à La Réunion. (Photos : Alison Giron)
Valentin a 25 ans et a été diagnostiqué autiste dès son plus jeune âge. Pour lui ce challenge est bien plus qu'un simple défi sportif, c'est un véritable accomplissement. Du 28 juin au 1er juillet 2021, le jeune Saint-Joséphois a parcouru toute l'île au départ de Manapany-Les-Bains. L'arrivée se fera ce jeudi 1er juillet 2021, au Cap Vanisa de Saint-Joseph, avec un repas partagé. L'objectif est de promouvoir cet handicap, encore trop peu connu à La Réunion. (Photos : Alison Giron)

Objectif de Valentin : faire le tour de l'île de La Réunion en quatre jours. "C'est son rêve depuis un an maintenant, l'année dernière, en regardant le tour de France, il m'a dit qu'il aimerait bien faire pareil. Alors je lui ai répondu qu'il pouvait commencer par quelque chose de plus abordable, comme le tour de l'île par exemple", raconte Isabelle, sa mère, une pointe d'émotion dans la voix.  

Même si Valentin n'en est pas à son premier tour en vélo, c'est la première fois qu'il organise un challenge aussi conséquent. "Notre fils fait du cyclisme depuis 2007 au sein du club de vélo de Saint-Joseph, il était déjà bien entraîné" raconte sa mère.

50 kilomètres par jour : c'était le programme de ce Saint-Joséphois. En selle depuis ce lundi 28 juin 2021, il est parti de Manapany-Les-Bains pour se rendre à Sainte-Rose. La deuxième étape s'est effectuée de Sainte-Rose à Sainte-Suzanne, puis de Sainte-Suzanne à l'Hermitage pour retrouver le point de départ, c'est à dire, la plage de Grand Anse. L'arrivée est prévue ce jeudi 1er juillet, dans l'après-midi, avec un repas partagé et une ambiance musicale sur la place. Lors de la dernière épreuve, le jeune homme partagera son chemin avec des personnes en fauteuil roulant.  

- Bien plus qu'une simple épreuve sportive -

Avant d'être un exploit sportif, cet événement a pour objectif de faire connaître le trouble neuroatypique de l'autisme "encore trop méconnu à La Réunion." "Nous souhaitons partager, communiquer, redonner de l'espoir aux parents et aux proches des personnes autistes. C'est aussi un moyen de partager quelque chose de positif, une réussite" explique Isabelle.

Pour les parents de Valentin, ce challenge est un accomplissement, une fierté, mais aussi une source d'espoir. "Avec cette épreuve, je me rends compte qu'il est vraiment important de croire en nos enfants, il ne faut surtout pas les empêcher de réaliser leurs rêves, il faut croire en eux." Elle ajoute : "A l'heure où je vous parle, je suis très admirative, Valentin n'a jamais rien lâché, surtout quand nous sommes partis de Sainte-Rose, il y a un sérieux dénivelé ... Il s'est même mis à pleuvoir, mais il a continué."

- Une inclusion sociale difficile -  

Aujourd'hui, et particulièrement à La Réunion, l'autisme reste encore trop peu connu. "Vous savez, quand on est autiste, ce n'est déjà pas facile lorsqu'on est enfant pour entrer dans le milieu éducatif, mais c'est pire lorsqu'on devient adulte. Très peu sont ceux qui ont réussi à trouver du tavail. Valentin, lui est pris en charge dans une structure spécialisée, sauf deux jours dans la semaines, où il nous aide à la construction de gîtes touristiques pour les personnes atteintes d'un handicap. Cela lui permet de gagner en autonomie, mais aussi d'apprendre le jardinage ou encore le bricolage", raconte Isabelle.

Pour les parents, cette épreuve leur permet aussi de communiquer autour de ce trouble. "On sait que ce n'est pas facile pour l'enfant, pour les parents aussi, mais il faut vraiment parvenir à croire en eux".

A son arrivée, ce jeudi 1er juillet, Valentin aura l'occasion de partager un repas avec ses proches, mais aussi avec toutes les personnes qui l'ont encouragé lors de son périple. "Il y aura aussi un show avec des chanteurs", note Alison Giron, l'organisarice de l'événement, en ajoutant : "pour communiquer autour de cet évènement, nous avons solliciter des associations qui luttent contre le handicap à La Réunion. Le but étant de dénouer les langues sur cette maladie qui touche plus de personne que l'on ne croit"

jb/www.ipreunion.com / [email protected]

   

1 Commentaire(s)

Missouk, Posté
Un bien beau projet qui montre que ces jeunes autistes sont capables de beaucoup... Il serait quand même que les pouvoirs se penchent enfin sur le problème des autistes adultes pour lesquels rien n'existe et qui uniquement ou presque à la charge des familles. Heureusement, Valentin a une famille aidante et aimante. Ce n'est pas toujours le cas.