Saint-Leu :

L'Histoire des Hommes et des espèces à La Réunion s'expose au Jardin botanique


Publié / Actualisé
L'AVE2M (Association pour la valorisation de l'entre deux mondes) réalise l'exposition "Histoire des Hommes et des espèces à La Réunion" jusqu'au 12 juillet 2021 au jardin botanique de Mascarin aux Colimaçons (Saint-Leu). Elle sera ensuite présentée sur différents sites dont des établissements scolaires. Les enfants pourront participer à des activités pédagogiques à cette occasion. (Photos AVE2M)
L'AVE2M (Association pour la valorisation de l'entre deux mondes) réalise l'exposition "Histoire des Hommes et des espèces à La Réunion" jusqu'au 12 juillet 2021 au jardin botanique de Mascarin aux Colimaçons (Saint-Leu). Elle sera ensuite présentée sur différents sites dont des établissements scolaires. Les enfants pourront participer à des activités pédagogiques à cette occasion. (Photos AVE2M)

L'exposition "l'Histoire des hommes et des espèces à La Réunion" présente l'évolution de la biodiversité de l'île au fil du temps ainsi que les espèces qui la composent. Au programme : des végétaux et animaux endémiques, menacés d'extinction ou les espèces exotiques envahissantes.

La première partie de l'exposition "les reliques d'un paradis terrestre en danger" mêle histoire et biodiversité. Deux cartes de l'île mettent en relief l'évolution de la végétation indigène avant la colonisation au 16ème siècle et ses "reliques" au 21ème siècle. 30% de la suraface de l'île sont toujours occupés par cette forêt indigène, précise l'exposition.

Une frise met aussi en valeur les espèces exotiques à La Réunion et les actions menées pour la protection de la biodiversité. Les espèces endémiques disparues sont également présentées. Celles-ci se trouvent des oiseaux comme le râle de La Réunion, la huppe de Bourbon, le solitaire de La Réunion ou neocre le scinque de Bourbon, le gecko nocturne ou encore les tortues terrestres... Des espèces à jamais éteintes.

L"'Histoire des hommes et des espèces à La Réunion" s'articule aussi autour de la biodiversité des différentes zones de l'île : les bas dont le littoral, la forêt tropicale humide de la montagne, l'étage de haute altitude, les milieux humides comme les étangs sera également présentée.

Des espèces animales et végétales menacées d'extinction sont mises à l'honneur. La tortue verte, le gecko vert de Manapany, le zoizo La Vierge, la roussette noire, le butor héron strié , le bois de poivre et le bois de senteur blanc font partie des invités au même titre que le pétrel noir de Bourbon espèce endémique de La Réunion, menacée d'extinction par les chats harets

Lire aussi Parc national : les chats sauvages, une menace difficile à endiguer

- Une exposition pour sauver les espèces indigènes -

Avec cette exposition qui retrace l'historique de La Réunion et l'impact de l'Homme sur la biodiversité, Serge Georger président de l'AVE2M appelle les acteurs locaux à s'unir contre les espèces invasives et sauver les indigènes. "Il faut que la population réunionnaise en prenne conscience et participe aux plans de sauvegarde des espèces endémiques" souligne-t-il. "De nos jours, la croissance démographique est le principal facteur qui impacte la biodiversité : on constate la création d'habitations se fait au détriment des forêts".

L'exposition est visible jusqu'au 12 juillet 2021 à Mascarin, jardin botanique de La Réunion. Elle sera présentée du 15 juillet au 15 août à la maison du Parc national de La Réunion à la Plaine des Palmistes. Elle se déroulera sur les 12 prochains mois sur une vingtaine de sites différents dont les établissements scolaires de Cilaos, Trois Bassins, Petite-Ile.

Lire aussi Conseil départemental : une exposition pour sensibiliser à la biodiversité

Ce projet est cofinancé par le Fonds européen agricole pour le développement rural (Feader) avec le soutien financier du Département de La Réunion.

vl/www.ipreunion.com / [email protected]

   

1 Commentaire(s)

Clo, Posté
sympa de nous prevenir quand l'expo est terminé !!!!!!