En Californie :

Etats-Unis : des cabris pour limiter les incendies


Publié / Actualisé
Chaque été, les incendies ravagent la Californie, et cette année cette région des Etats-Unis est victime d'une vague de chaleur meurtrière qui ne fait que favoriser l'expansion des feux. Les pompiers de Los Angeles ont trouvé un outil à quatre pattes bien utile : le cabri. Plus respectueux pour l'environnement que les gros engins, les cabris broutent l'herbe, et créent donc une "zone tampon" ce qui limite la propagation des flammes. En tout, plus d'une centaine de cabris sont déployés sur les plaines américaines afin d'éviter de nouvelles catastrophes. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Chaque été, les incendies ravagent la Californie, et cette année cette région des Etats-Unis est victime d'une vague de chaleur meurtrière qui ne fait que favoriser l'expansion des feux. Les pompiers de Los Angeles ont trouvé un outil à quatre pattes bien utile : le cabri. Plus respectueux pour l'environnement que les gros engins, les cabris broutent l'herbe, et créent donc une "zone tampon" ce qui limite la propagation des flammes. En tout, plus d'une centaine de cabris sont déployés sur les plaines américaines afin d'éviter de nouvelles catastrophes. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

Outil improbable contre le feu, ce sont des cabris (en plus des pompiers bien sûr) qui sont mobilisés pour arrêter les feux en Californie. "En étudiant la question, nous avons réalisé à quel point les chèvres sont efficaces, à quel point elles sont respectueuses de l'environnement et les bénéfices qu'elles peuvent apporter à long terme", explique Jeffrey Ragusa, pompier auprès de franceinfo.

- Limiter les zones de feu en broutant l’herbe -

Environ 80 de ces cabris ont été filmés par franceinfo. Ils qui broutent depuis une dizaine de jours sur les hauteurs de Los Angeles. L’animal a pour mission de débarrasser les lieux de la végétation qui pourrait potentiellement s'embraser. "Les chèvres peuvent créer une zone tampon entre les zones habitées et l'espace ouvert", explique Alissa Cope, directrice de Sage environmental group.

Une technique qui a le mérite d'être originale. Retrouvez ci-dessous les images de FranceInfo.

www.ipreunion.com / [email protected]

   

Mots clés :

    1 Commentaire(s)

    Babeuf, Posté
    Grave erreur .Les chèvres mangent non seulement les herbes mais aussi les jeunes pousses d'arbres ,dans le temps elles détruisent la forêt.Les moutons seraient plus adaptés car in ne mangent que les herbes!