En provenance de Madagascar :

261 kg de vanille impropre à la consommation saisis par la douane


Publié / Actualisé
Le 25 mars 2021, lors d'un contrôle à l'importation, les services de la direction régionale des douanes et des droits indirects de La Réunion ont découvert, dans un conteneur non réfrigéré, un lot de 261 kg de vanille, provenant de Madagascar, dont le poids et la valeur étaient sous déclarés. Le lot a été considéré comme impropre à la consommation. Les gousses avaient teneur en eau à hauteur de 91%. L'importateur a été sanctionné pour les défauts de déclaration. Nous publions le communiqué ci-dessous (Photo Préfecture)
Le 25 mars 2021, lors d'un contrôle à l'importation, les services de la direction régionale des douanes et des droits indirects de La Réunion ont découvert, dans un conteneur non réfrigéré, un lot de 261 kg de vanille, provenant de Madagascar, dont le poids et la valeur étaient sous déclarés. Le lot a été considéré comme impropre à la consommation. Les gousses avaient teneur en eau à hauteur de 91%. L'importateur a été sanctionné pour les défauts de déclaration. Nous publions le communiqué ci-dessous (Photo Préfecture)

Un échantillon de ce lot a été prélevé et analysé par le laboratoire commun des douanes et de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (CCRF) de Saint-Denis. Il a mis en évidence une teneur en eau à hauteur de 91%, signe de récolte trop précoce et d’une transformation négligée. A l’issue de la procédure douanière, l’importateur a été sanctionné pour les défauts de déclaration.

Les agents du pôle de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes et de la métrologie de la DEETS de La Réunion en lien avec les services des douanes ont poursuivi le contrôle.
 
- 39 sachets thermo-soudés saisis -
 
Le lot d’un poids total de 261,84 kg a été considéré comme impropre à la consommation pour les raisons suivantes :

-          le lot a été détenu à température ambiante ;
-          les poches plastiques thermo-soudées étaient dépourvues de marquage d’identification ;
-          la présentation de la facture d'achat était inexacte ;
-          les fagots de gousses baignaient dans un exsudat de couleur brune, avec la présence des particules noirâtres dans le liquide ;
-          des moisissures en traces et des moisissures avérées étaient présentes sur certaines gousses ;
-          une odeur prégnante de fermentation régnait.
 
Le 16 juillet dernier, un procès-verbal de saisie a été établi et a été transmis au Procureur de la République. Un procès-verbal de délit pour tentative de tromperie est en cours d’établissement.

   

1 Commentaire(s)

Bravo aux douaniers , Posté
Belle prise. Bravo aux douaniers.