Elle deviendra cependant payante :

La restauration scolaire sauvegardée à Mafate à la rentrée prochaine


Publié / Actualisé
Depuis quelques années, le cirque de Mafate est confronté à une diminution du nombre d'élèves dans ses écoles, pour la rentrée prochaine ce sont 7 élèves attendus dans les écoles d'Ilet à Malheur et d'Aurere. La Ville et l'Éducation Nationale ont choisi de préserver le fonctionnement des deux écoles avec deux enseignants en mettant en place une expérimentation "l'École du Dehors" sur ces deux écoles pour l'année scolaire à venir. Les enfants des 2 ilets pourront se rencontrer et bénéficier ainsi de cours en pleine nature deux fois par semaine. Supportant déjà des coûts de fonctionnement très élevés, la Ville de la Possession avait envisagé de renoncer au maintien de la cantine scolaire pour ces sept élèves, avec des mesures de compensation notamment d'aide aux parents pour la confection des repas des enfants à leur domicile. La commune a cependant réussi à optimiser le service de restauration pour la rentrée afin d'en diminuer le coût, ce qui permettra à la restauration scolaire de pouvoir finalement se maintenir. À ce titre, et dans un principe d'équité la restauration deviendra payante pour Mafate.
Depuis quelques années, le cirque de Mafate est confronté à une diminution du nombre d'élèves dans ses écoles, pour la rentrée prochaine ce sont 7 élèves attendus dans les écoles d'Ilet à Malheur et d'Aurere. La Ville et l'Éducation Nationale ont choisi de préserver le fonctionnement des deux écoles avec deux enseignants en mettant en place une expérimentation "l'École du Dehors" sur ces deux écoles pour l'année scolaire à venir. Les enfants des 2 ilets pourront se rencontrer et bénéficier ainsi de cours en pleine nature deux fois par semaine. Supportant déjà des coûts de fonctionnement très élevés, la Ville de la Possession avait envisagé de renoncer au maintien de la cantine scolaire pour ces sept élèves, avec des mesures de compensation notamment d'aide aux parents pour la confection des repas des enfants à leur domicile. La commune a cependant réussi à optimiser le service de restauration pour la rentrée afin d'en diminuer le coût, ce qui permettra à la restauration scolaire de pouvoir finalement se maintenir. À ce titre, et dans un principe d'équité la restauration deviendra payante pour Mafate.

"La rentrée scolaire pourra s'effectuer dans des conditions sereines, nous avons beaucoup travaillé à l’optimisation de notre fonctionnement sur ces deux écoles, nous sommes fiers de cette gestion! " a déclaré Vanessa Miranville.

"À plus long terme, la Collectivité s’attelle à promouvoir le territoire de Mafate en favorisant son ouverture à d'autres enfants à travers la mise en place de L’école verte à Mafate" ajoute-t-elle

Ce projet a pour ambition de proposer une alternative à la "classe de mer" par la "classe nature" à Mafate ouverte à tous les enfants Réunionnais dans le cadre des projets pédagogiques portés dans les écoles. Il permettra notamment de favoriser les échanges entre les enfants de Mafate et les enfants des autres écoles.

" Nous avons dû gérer cette situation avec beaucoup d’agilité. Nous sommes fiers que ce futur projet d'ouverture sur Mafate rencontre une volonté collective de tous les partenaires que sont la Préfecture , l’Éducation nationale, la DRAJES, le TCO, et la Ville de Saint-Paul, que nous remercions. Nous y travaillerons pour une mise en œuvre au plus tôt, et si possible, dès la rentrée scolaire 2022-2023" conclut le maire de la Possession.

Le maintien de la restauration scolaire est donc acté pour la prochaine rentrée sur les 2 ilets et au delà grâce à un  travail d'optimisation et une réflexion sur les atouts de ce patrimoine.

 

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !