Tribune libre de Vanessa Miranville :

La maire de la Possession se prononce sur la réunion de crise avec le Préfet


Publié / Actualisé
Réaction de Vanessa Miranville suite à la réunion de crise sanitaire entre le Préfet de La Réunion et les Maires ce lundi 26 juillet: " Nous refusons de prioriser les entrées en réanimation, il faut prendre des mesures fortes (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Réaction de Vanessa Miranville suite à la réunion de crise sanitaire entre le Préfet de La Réunion et les Maires ce lundi 26 juillet: " Nous refusons de prioriser les entrées en réanimation, il faut prendre des mesures fortes (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

La Réunion de gestion de crise de ce matin a permis aux Maires et Présidents du Conseil Régional et Départemental de rappeler l’importance de la collaboration afin de trouver des solutions et d’être également consultés sur les mesures à prendre dans le cadre de la gestion de la crise sanitaire par le Préfet de La Réunion. Décryptée par l’ARS Réunion, la courbe d’incidence connait depuis quelques jours une augmentation exponentielle ; les indicateurs vont continuer à exploser puisque notre île est déjà entrée dans une phase de pic épidémique.

" Le coefficient d’accélération est tellement élevé que nous devons prendre des mesures fortes. Le  confinement est la mesure indispensable sur le plan sanitaire pour au moins quelques semaines à venir, le temps que l’on puisse limiter la circulation des personnes et par conséquent du virus ; au détriment d’être confrontés à une situation hors de contrôle. Nous n’avons plus de choix que de prendre une décision courageuse " a déclaré Vanessa Miranville au Préfet de La Réunion.

Le Maire de La Possession s’est clairement positionnée sur la nécessité d’une prise de conscience  rapide des Élus mais également celle des citoyens : " Nous sommes dans un train qui a déjà pris route, nous devons tous le prendre et collectivement pour l’intérêt des Réunionnais. Nous ne sommes aujourd’hui qu’à 28% de vaccination de la population, nos hôpitaux sont bout de souffle. Nous refusons de prioriser les entrées en réanimation, il faut prendre des mesures fortes ".

- Solidarité face à ce pic épidémique - 

" Les Réunionnais sont capables de cette prise de conscience et de cet élan de solidarité. Nous avons vu les limites des mesures de couvre-feu ; les citoyens s’organisent différemment et certains se retrouvent à passer la nuit les uns chez les autres. Le confinement est la mesure la plus adaptée à la situation, qu’attendons-nous de plus ? Ne pas prendre cette décision c’est accepter le pire de demain. Il faut savoir mesurer les risques et classer les priorités, et la situation actuelle nous amène à donner priorité à la gestion sanitaire. Nous n’oublions pas les conséquences économiques et demandons à l’État un accompagnement comme il l’a déjà réalisé. Si nous ne prenons pas ces mesures fortes maintenant, il y aura des conséquences économiques bien plus fortes. Si nous attendons encore, la solution nous échappera des mains et en plus avec des pertes de vies humaines".

 

   

1 Commentaire(s)

Avis sur tout , Posté
Y a des moments il faut savoir se taire et laisser aux autres le soin de communiquer. Sera t elle candidate aux présidentielles de 2022 '