Tribune libre de la team Dorseuil :

Tour Auto : un rallye de dingue


Publié / Actualisé
"Félicitations à Thierry pour cette victoire au Tour Auto." telle est la teneur des premiers propos de Damien Dorseuil à l'endroit de son concurrent Thierry Law Long. "Je tiens également à féliciter Mohammad pour cette première victoire au Tour en ce qui le concerne. Il rejoint ainsi Kevin mon propre copilote." ajoutait immédiatement le pilote de la Ford Fiesta MKII. Après avoir terminé cette épreuve de reprise du sport automobile à la Réunion, c'est le sentiment d'une belle bataille qui prédomine. Après s'être imposé en 2019 avec 2s2 d'avance sur ce tandem, l'équipage Team Dorseuil Compétition abdique avec 2s493 de retard au terme des 11 épreuves de vitesse disputées et pratiquement 150km de course.
"Félicitations à Thierry pour cette victoire au Tour Auto." telle est la teneur des premiers propos de Damien Dorseuil à l'endroit de son concurrent Thierry Law Long. "Je tiens également à féliciter Mohammad pour cette première victoire au Tour en ce qui le concerne. Il rejoint ainsi Kevin mon propre copilote." ajoutait immédiatement le pilote de la Ford Fiesta MKII. Après avoir terminé cette épreuve de reprise du sport automobile à la Réunion, c'est le sentiment d'une belle bataille qui prédomine. Après s'être imposé en 2019 avec 2s2 d'avance sur ce tandem, l'équipage Team Dorseuil Compétition abdique avec 2s493 de retard au terme des 11 épreuves de vitesse disputées et pratiquement 150km de course.

Auteur de 4 temps scratch (ES1, ES4, ES11 et ES12), l’équipage se sera battu jusqu’au terme de l’épreuve, défendant crânement son succès 2019. Avec comme seule erreur un set up inadapté dans la spéciale des Radiers

Samedi matin, Damien et Kevin n’auront rien lâché et seront restés les seuls en mesure de disputer le sprint final. Et quel sprint, en reprenant 12s924 au leader en 13km50 dans le dernier chrono au programme, c’est un final haletant et incertain jusqu’au bout qui a été offert aux spectateurs. "On ne lâche rien...jamais!" assénait Thierry De Berge le team manager tout au long de l’épreuve. Ce qui apparaissait comme un mantra à certains s’est révélé une réalité au terme de la course.

A l’attaque dès les premiers hectomètres en signant le premier chrono, le pilote aura dû composer avec les conséquences de la dengue qui l’avait totalement annihilé une semaine avant le départ. L’équipage n’avait pas pu effectuer la première session de reconnaissances le week- end de la course. Le Tour Auto 2021 avait débuté uniquement le Lundi matin par une séance de roulage avant la présentation de la voiture le soir même puis les reconnaissances le mardi et le mercredi, deux jours avant le départ. Sans jamais se plaindre de sa méforme physique, l’équipage aura déroulé son programme mais n’aura pas été en mesure de jouer la stratégie imaginée en amont en s’élançant avec des pneus froids au départ de Montée Panon1 le Dimanche matin ainsi que dans la suivante. Néanmoins, on ne refait pas la course et Kevin De Berge, le navigateur précisait à cet égard: "La marge de progression est importante.

On a débriefé chaque spéciale et notamment les Radiers où je me suis fait tassé les lombaires dès le premier chaos. Nous avons franchi un step supplémentaire tant en performances qu’en mode de fonctionnement. On améliore nos chronos 2019 de près d’une seconde au kil sur certains tracés. Forts de cette expérience 2021, nous savons où progresser davantage encore."

En ce qui concerne le management, le discours est du même acabit: "un step a été franchi pour l’ensemble du team. On a maintenant hâte d’appliquer le feedback dès que possible. Nous avons réuni nombre de data essentiels et l’objectif est de pouvoir les exploiter au plus tôt."

Encore une fois félicitations sincères au vainqueur soutenu par la plus grosse écurie locale tout comme le Team Dorseuil Compétition est soutenu par le team Rallye Car by CFAO au même titre que notre pool de partenaires privés

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !